Source : Radio-Canada
Source : Radio-Canada
Une rumeur circule sur les réseaux sociaux affirmant qu'un adolescent de 13 ans serait mort en Estrie après avoir reçu un vaccin contre la COVID-19. Or, les autorités assurent qu'il s'agit d'une fausse information.

« Un enfant de 13 ans est décédé en Estrie, d'un malaise cardiaque à la suite d'un des vaccins COVID-19. J'attends davantage de détail. Ohé Gouvernements et Médias, où êtes-vous (sic)? » peut-on lire dans une publication Facebook diffusée par l'avocate estrienne Me Gloriane Blais le 26 mai.

Cette publication a rapidement été partagée 1100 fois. D'autres utilisateurs de Facebook ont à leur tour repris cette information dans leurs propres publications, dont une qui a été partagée plus de 1300 fois. La rumeur a de plus été évoquée dans des vidéos émanant de têtes d'affiche complotistes.

La publication originale comporte peu d'éléments qui permettraient de valider les informations qu'elle contient. Il n'y a pas le nom de la supposée victime ni de date de décès, ni même d'indication du lieu précis de l'événement.

Jointe au téléphone, Me Blais nous a accusés de « censurer l'Internet », puis a subitement mis fin à la discussion, sans donner plus de détails sur le décès qu'elle déplorait, ni comment elle avait obtenu ces informations.

Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS a démenti ces informations. « Après vérification, il s'agit d'une rumeur sans fondement », a assuré la conseillère en communication Marie-Ève Nadeau.

Même son de cloche au bureau du coroner. Le responsable des communications, Jake Lamotta Granato, a lui aussi soutenu qu'il s'agissait d'une fausse rumeur.

De plus, aucun décès d'une personne de 13 ans au cours des dernières semaines n'apparaît dans les chroniques nécrologiques de l'Estrie et nous n'avons pu trouver aucune preuve qu'une personne de cet âge est décédée dans cette région au cours de cette période.

Nous avons demandé au ministère de la Santé et des Services sociaux s'il se pouvait qu'un tel cas ait eu lieu à l'extérieur de l'Estrie. « Il s’agit d’une fausse information et d'une fausse nouvelle, a répondu Marjorie Larouche, relationniste au ministère. Nous confirmons que c’est une rumeur et qu’aucun enfant de 13 ans n’est décédé à la suite de la vaccination contre la COVID-19. »

Notons que Me Blais a modifié sa publication un peu moins de 12 heures après l'avoir diffusée. Dans le message original, on pouvait lire, « J'ai entendu parlé qu'un enfant de 13 ans serait décédé en Estrie, d'un malaise cardiaque à la suite d'un des vaccins COVID-19. Si vous avez de l'information vérifiée, svp m'écrire en privé (sic). »