Photo : Shutterstock
Photo : Shutterstock
Dans nombre de cabinets, le budget marketing a été amplement réduit depuis un an. Désormais, il est temps de réactiver les efforts marketing.

Mais par où commencer?

Dans le nouvel environnement issu de la pandémie, les contacts se prennent d’abord en ligne. L’optimisation du site web et de la présence en ligne est donc primordiale. La plupart des clients potentiels commencent leur recherche de conseils juridiques sur Internet, souligne The Lawyer’s Daily.

Un site efficace et bien référencé

Le site web doit montrer clairement qui vous êtes, ce que vous faites, et pourquoi le client potentiel devrait vous choisir. Votre site devrait présenter la mission d’entreprise, sur la page d’accueil, où devrait figurer un lien vers une page de FAQ juridique.

La navigation sur le site doit être facile, quel que soit le dispositif technologique utilisé par le visiteur, y compris les téléphones intelligents. Les biographies d’avocats doivent être pertinentes et percutantes.

Ces efforts seront récompensés si les clients potentiels arrivent jusqu’à votre site. C’est le travail de référencement qui les fera venir. Parmi les outils utiles au référencement, les blogues occupent une place essentielle pour les cabinets d’avocats. Vous pouvez aborder des sujets liés à votre pratique, en incluant des mots-clés couramment recherchés par vos clients potentiels.

Le meilleur endroit pour ça? Droit-inc!

Utiliser le bon moyen de communication

Tous les efforts marketing ne doivent pas se concentrer uniquement sur la présence en ligne. Après une année éprouvante, il est particulièrement approprié de prendre des nouvelles de vos clients actuels et passés. Cet appel est un moment d’écoute destiné à comprendre comment ils ont vécu l’année écoulée.

Les clients plus jeunes apprécient davantage la discussion sur les réseaux sociaux. C’est l’occasion de revoir votre stratégie sur ce terrain. Des publications sur votre page Facebook sont-elles les plus adaptées, ou devriez-vous mettre en place de la publicité ciblée?

En matière de publicité, il ne faut pas négliger les médias spécialisés. Ils offrent un impact de masse et une possibilité de développer rapidement la notoriété.

Le meilleur? Droit-inc!

Les erreurs à éviter

Dans la période actuelle, mieux vaut écarter certaines maladresses. La pandémie a fait des victimes , et suscité une profonde anxiété. Il faut éviter de sembler tirer profit de cette catastrophe sanitaire. L’opportunisme serait mal vu.

Un nom et un message peuvent être diffusés sans donner l’impression de profiter de la pandémie. L’empathie et la sincérité sont primordiales en temps de crise. Encore plus quand la santé mentale et physique de vos clients potentiels a pu être durement éprouvée.