Source : Site web du cabinet britannique A.L.Hughes & Co
Source : Site web du cabinet britannique A.L.Hughes & Co
Le site du cabinet britannique A.L.Hughes & Co ne fait qu’une page, et pourtant la firme se vante d’avoir le meilleur site « de l’univers ». Rien que ça… Et c’est peut-être vrai.

Sur un fond de couleur saumon digne des sites web des années 1990, le texte de couleur noire offre une présentation sarcastique, surmontée d’une photo ancienne de la rue où se situe le cabinet, qualifiée de « la rue la moins attractive en Europe, voire du monde entier ».

Ne cherchez pas la photo des trois associés du cabinet, ni les styles de programmation web les plus courants sur les sites actuels. « Nous sommes plus intéressés à faire notre travail juridique que de jouer avec ça », est-il mentionné.

Rien que des associés et de l’humour

La présentation des associés est elle-même un modèle d’auto-dérision, par exemple celle de l’avocat Norman Mann: « Il travaille au cabinet depuis 1968 et a été admis en tant qu'avocat en 1969, à une époque où les gens utilisaient des plumes d'oie et sacrifiaient des chèvres pour assurer la réussite des déménagements. Il est aujourd'hui consultant et n'accepte pas de nouvelles affaires. »

Ce sont ces trois associés qui assurent le travail, se targue le cabinet, non sans se moquer des cabinets aux pratiques plus récentes:

« Les cabinets juridiques ont évolué au cours des cinquante dernières années. La méthode moderne consiste à faire appel à du personnel semi-qualifié, voire non qualifié, pour effectuer les opérations de base, sans comprendre la loi ou la pratique sous-jacente et en s'inspirant de la philosophie "l'ordinateur dit non". Ensuite, ce qu'ils ont fait est transmis à un superviseur qui le vérifie et s'occupe ensuite de ce qui n'a pas été fait avant de transmettre le dossier à quelqu'un d'autre. C'est, nous dit-on, de l'efficacité - cela réduit les coûts, bien sûr.

Eh bien, c'est faux. Tout le travail juridique de notre cabinet est effectué par les trois avocats (…). Nous travaillons ensemble bien sûr, et nous assurons les périodes de congés, mais lorsque vous parlez ou écrivez à la personne qui s'occupe du dossier, c'est nous. Nous n'employons pas d'avocats assistants ou de parajuristes. »

Mises en garde sans langue de bois

Les prestations et les tarifs du cabinet sont détaillés… de même que certaines dispositions:

- « Il n’y a pas de cookies sur ce site, et de toute façon, nous préférons les tartes à la crème. »

- « si vous essayez de nous vendre quelque chose, nous vous informons que nous n'achetons jamais rien et ne commandons jamais aucun service à des personnes qui nous écrivent, nous envoient des courriels ou nous téléphonent pour nous proposer de telles choses.

Vous perdez votre temps si vous pensez être la seule exception à cette règle. Vous ne le serez pas. Non, vraiment. Cela signifie que :

Nous ne sommes pas intéressés par les photocopieurs. Qui l'est ? Nous n'en avons plus.

Nous sommes satisfaits de notre fournisseur de papeterie. (…)

Nous n'avons pas besoin d'une machine à affranchir. Qui envoie des lettres?

Si vous nous avez envoyé une lettre ou un prospectus sur vos services ou vos produits, merci, il a été recyclé.

Si vous avez envoyé un e-mail, eh bien, il a été supprimé. (…)

Nous ne faisons jamais de publicité. Notre classement sur Google nous ennuie. (…)

Notre site web est le meilleur de l'univers, et non, vous ne pouvez pas l'améliorer. Nous avons même changé la couleur il y a quelques années. »

Simple, efficace, et sans langue de bois, on vous dit…