Me Marie-Hélène Gauthier, le candidat à la maîtrise en droit Joey Hanna et la professeure Stéphanie Bernstein. Sources : LinkedIn et site web de l’UQAM
Me Marie-Hélène Gauthier, le candidat à la maîtrise en droit Joey Hanna et la professeure Stéphanie Bernstein. Sources : LinkedIn et site web de l’UQAM
Des nouveaux professeurs, des prix, des conférences… voici ce qui anime les universités québécoises.

Université du Québec à Montréal (UQAM)

Me Marie-Hélène Gauthier occupe le poste de vice-présidente du Bureau d'audiences publiques sur l’environnement (BAPE) depuis septembre 2021.

« Je suis heureuse de cette nomination au sein d'une organisation qui m’est chère. J'exercerai fièrement mes nouvelles fonctions avec l’objectif de contribuer à mieux faire connaître la mission du BAPE ainsi qu’à favoriser et à faciliter la participation citoyenne », a-t-elle déclaré dans un communiqué officiel.

Membre à temps plein du BAPE depuis juin 2018, Mme Gauthier a également été membre à temps partiel de 2012 à 2018.

Admise au Barreau du Québec en 1994, elle a été chargée de cours au Département des sciences juridiques de l’UQAM, de 2011 à 2020. Elle a également été chargée de cours à la Faculté de l’aménagement de l’Institut d’urbanisme de l’Université de Montréal.

En 2017, elle a agi à titre de membre et médiatrice accréditée de l’Institut de médiation et d’arbitrage du Québec.

Diplômée en droit de l’Université de Montréal, elle a obtenu un diplôme d’études supérieures en gestion de l’École des hautes études commerciales en 1995.

Le candidat à la maîtrise en droit Joey Hanna remporte le prix Personnalité 2e et 3e cycle lors de la 23e édition du gala Forces AVENIR universitaire, qui s’est déroulée le 6 octobre dernier au Capitole de Québec.

L’étudiant spécialisé en droit international a mis sur pied des ateliers d’information juridique en français, en anglais et en arabe pour initier plus de 300 arrivants au droit québécois.

« Une belle façon de faire profiter sa collectivité de son savoir, de ses connaissances et de son expérience », a souligné le jury.

Ce gala célèbre l’engagement étudiant et reconnaît les initiatives visant à développer l’avenir de la province.

Le Groupe de Réflexion en droit privé et le groupe de recherche sur les Humanités juridiques ont dévoilé des nouvelles conférences 2021-2023, sous le thème de l’émancipation en droit privé.

Ces conférences sont des ateliers permettant aux chercheurs invités de présenter leurs travaux en cours sous la forme de « work in progress ». Ils aborderont les enjeux juridiques et sociaux de l’émancipation et se questionneront sur son effet libérateur.
  • 26 novembre 2021 à 13h00 : la professeure Régine Tremblay de l’University of British Columbia présentera Maman, « Comment on fait les bébés », Sexe, droit et filiation.
  • 10 décembre 2021 à 13h00 : la chargée de projet Jessica Leblanc de TIESS offrira une Étude sur l’existence affranchie du commerce juridique en droit civil québécois.
  • 28 janvier 2022 à 13h00 : le professeur Dominique Goubeau de l’Université Laval présentera L’émancipation au Québec.
  • 25 février 2022 à 13h00 : la professeure Alexandra Popovici de l’Université de Sherbrooke) offrira une séance sur L’éloge de la déchéance.
  • 18 mars 2022 à 13h00 : le professeur Jean-Frédéric Ménard de l’Université de Sherbrooke présentera Émancip(ens)er l’enfant.
  • 8 avril 2022 à 13h00 : le professeur Lionel Smith de l’Université McGill parlera sur La mancipatio.
  • 13 mai 2022 à 13h00 : le professeur Emmanuel Jeuland de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne animera l'atelier Délier la théorie relationniste.
Les conférences seront disponibles en ligne sur Zoom. Pour plus de détails, vous pouvez consulter ici.

La Fondation de l’UQAM lance un appel de candidatures pour le Prix Natacha Binsse-Masse récompensant un étudiant pour son engagement social dans la défense des droits et libertés.

Seuls les étudiants du premier et deuxième cycle, faisant partie d’un programme des sciences juridiques et inscrits aux sessions d'automne 2021 et hiver 2022, peuvent y participer.

Le candidat sera sélectionné par un comité sous la responsabilité de la professeure Stéphanie Bernstein.

Le montant de 1 000 $ lui sera remis lors de la cérémonie de remise des prix du Département des sciences juridiques, le 17 février 2022.

Vous pouvez envoyer votre curriculum vitae, une lettre faisant état des réalisations dans le domaine de la défense des droits et libertés et une lettre de recommandation attestant cet engagement par courriel à viau.louise à uqam.ca.

Vous pouvez déposer votre candidature complète jusqu’au 26 novembre 2021.

Le professeur Ram Jakhu. Source : Site web de l’Université McGill
Le professeur Ram Jakhu. Source : Site web de l’Université McGill
Université McGill

La Faculté de droit a annoncé la promotion du professeur Ram Jakhu au rang de professeur titulaire à partir du 1er novembre 2021.

« Je suis ravi de voir ainsi reconnues les contributions majeures de notre collègue au droit international de l'espace et au droit des télécommunications. Le professeur Jakhu est un chercheur, collaborateur, superviseur et administrateur très apprécié. Grâce à ses efforts engagés, McGill conserve sa place internationale à titre de centre de premier plan pour l’étude du droit aérien et spatial », a déclaré Robert Leckey, le doyen de la Faculté de droit.

Sa spécialité se concentre en droit international de l'espace, droit des applications spatiales, le droit de la commercialisation de l'espace, la réglementation gouvernementale des activités spatiales, le droit des télécommunications et des communications canadiennes, et le droit international public.

Détenteur d’une maîtrise et d’un doctorat en droit aérien et spatial de l’Université McGill, il a rejoint la Faculté de droit en 1978 à titre de professeur associé.

De 1999 à 2004, il a agi comme directeur du Centre d'études des industries réglementées. Puis, il a occupé le poste de directeur associé au Centre de recherche en droit aérien et spatial entre 2006 et 2016.

Ancien directeur de l'Institut droit aérien et spatial en 2016-2017, le professeur Jakhu est actuellement le directeur par intérim de l’Institut. Il dirige un projet de recherche international portant sur la rédaction d'un manuel sur le droit international applicable aux utilisations militaires de l'espace extra-atmosphérique.

Il a récemment publié une étude internationale sur la gouvernance spatiale mondiale à laquelle ont participé environ 80 experts du monde entier.

Le recteur Ahmadou Aly Mbaye. Source : Site web de l’Université de Montréal
Le recteur Ahmadou Aly Mbaye. Source : Site web de l’Université de Montréal
Université de Montréal

La Faculté de droit de l’Université de Montréal a accueilli le recteur Ahmadou Aly Mbaye de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal, le 7 octobre dernier.

« De nouveaux projets de coopération solides, durables et innovants sont en discussion et nous sommes très confiants de les voir aboutir », a déclaré France Houle, la doyenne de la Faculté de droit.

En collaboration avec l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, cette année, il y a eu la première école d’été axée sur le droit sénégalais et le droit de l’Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires. En partenariat avec la Faculté de droit et le cabinet Fasken, c’est un premier programme intensif et spécialisé dans le droit africain.

La Faculté de droit de l’Université de Montréal se place au 51e rang dans le top 100 des meilleures universités dans le monde.

Le Times Higher Education a publié son classement 2022 des meilleures universités dans le monde.

L’Université de Montréal se place au 88e rang mondial, alors qu’elle était au 73e rang en 2021 et au 85e rang en 2020. Quant à la Faculté, elle était au 42e rang mondial en 2021.

C’est l’une des rares universités francophones au monde et la seule université francophone canadienne à figurer dans ce classement.