Mes Dominic Dorval et Pierre Parent. Source: LinkedIn
Mes Dominic Dorval et Pierre Parent. Source: LinkedIn
C’est un « coup fumant », lance d’entrée de jeu Me Pierre Parent, associé et cofondateur du cabinet Tremblay Parent avocats et avocates.

Ce qui n’est pas peu dire.

En effet, pratiquement au lendemain de son lancement, voilà que le cabinet TPAA, de Saguenay, dispose déjà d’une antenne montréalaise!

C’est que l’avocat Dominic Dorval, qui vient de passer les 13 dernières années à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail, vient gonfler les rangs de la nouvelle boutique spécialisée en droit du travail.

Et quoi de mieux pour mousser cette pratique qu’un avocat qui a travaillé au sein du principal régulateur et assureur des normes, de la santé et de la sécurité du travail au Québec?

Lancé en mars dernier par huit juristes du groupe de pratique en droit du travail de Cain Lamarre à Saguenay, Tremblay Parent avocats et avocates a « l’expertise pour intervenir dans les dossiers sous le coup de la Loi sur les normes du travail et du Code canadien du travail, mais aussi en ressources humaines, en matière administrative et disciplinaire, et en Santé et sécurité au travail », expliquait alors Me Parent à Droit-Inc.

La connaissance qu’a Me Dorval des rouages administratifs, juridiques et médicaux de la CNESST permettra à TPAA d’offrir à ses clients une « prestation clé » pour un créneau qui a toute son importance pour les employeurs.

En ayant recruté Dominic Dorval, TPAA fait d’une pierre deux coups : l’ex-plaideur de la CNESST apporte avec lui une expertise en droit pénal du travail, en harcèlement psychologique, mais aussi bien évidemment en droit du travail et en santé et sécurité au travail.

Et ce, en plus d’ouvrir la toute première adresse du cabinet au-delà des frontières de son fief, Saguenay.

Et ce n’était pas tant de quitter la CNESST que l’envie d’ « explorer d’autres domaines du droit », en plus de goûter à la vie en cabinet, qui a motivé ce changement, explique Me Dorval.

Il a rejoint le cabinet en mai, et ouvert le bureau de TPAA à la Place Ville-Marie en juin.

La disponibilité du juriste, pour le cabinet, lui a ainsi pavé la voie d’une expansion qu’il n’anticipait pas si rapidement. Avec l’arrivée de Me Dorval dans l’équation, le cabinet a pu ouvrir plus rapidement que prévu sa place d’affaires à Montréal.

Un incontournable, puisque la pratique en droit du travail est davantage globale que régionale. Sa tête de pont montréalaise permettra au cabinet de couvrir et développer plus facilement son marché, constitué de clients de partout au Québec.