Soruce: Facebook
Soruce: Facebook
C’est dans les régions de l’Estrie, du Centre-du-Québec et de l’Abitibi que les citoyens pourront bénéficier d’un meilleur accès à de l’information juridique gratuite.

Le ministère de la Justice en a fait l’annonce la semaine dernière lors du lancement des travaux.

L’objectif est d’élargir l’offre de services juridiques dans la province.

Selon le ministère de la Justice, ce projet est possible grâce au montant de 9,1 millions de dollars prévu dans le Fond accès justice du Plan Budgétaire 2022-2023. D’autres services juridiques seront disponibles au Québec à compter de l’automne prochain. Ce sera le cas pour Laval-Laurentides-Lanaudières et de Chaudière-Appalaches.

À Saint-Jérôme, le Centre de justice de proximité Laval-Laurentides-Lanaudières proposera aussi des informations juridiques. Dans la région de Chaudière-Appalaches, un point de centre de justice de proximité (CJP) sera également ajouté pour compléter l’offre dans la province.

Il existe présentement onze centres offrant de l’aide juridique et ils sont situés dans les régions du Bas-Saint-Laurent, Québec, Montréal, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Outaouais, Montérégie, Nunavik, Mauricie et Côte-Nord.

C’est en 2014 que les premiers CJP ont vu le jour, suite à un appel de projets lancé par le ministère de la Justice du Québec en 2010. Le but était de faciliter l’accès à la justice aux citoyens en leur offrant des services d’information, de soutien et d’orientation.