L’ordre professionnel accusait M. King d’avoir commis une faute professionnelle, en lien avec le scandale sexuel impliquant sa femme et associée, Lori Douglas, qui est devenue juge deux ans après les faits reprochés.

M. King a aussi profité de l’occasion, lundi, pour s’excuser de ses gestes, les décrivant comme étant «absolument grotesques». Il a également présenté des excuses publiques à sa femme.

«Elle n’a absolument rien fait de mal. Son seul tort, c’est de m’avoir fait confiance, a-t-il dit. Je ne pourrai jamais assez m’excuser auprès de ma femme.»

La poursuite et la défense ont conjointement suggéré lundi matin à ce que M. King ne soit ni suspendu ni radié de l’ordre professionnel.

L'honorable juge Lori Douglas, épouse de Me King
L'honorable juge Lori Douglas, épouse de Me King
Jack King a fait les manchettes pour la première fois en septembre 2010 lorsqu’Alex Chapman, qui l’avait embauché comme avocat lors de son divorce, l’a accusé publiquement d’avoir partagé des photos compromettantes de sa femme et de l’avoir harcelé pour qu’il ait des relations sexuelles avec elle, en 2003.

M. Chapman a poursuivi le couple et leur ancien cabinet d’avocats pour 67 millions $. Sa dernière poursuite a toutefois été déboutée en novembre dernier par la Cour d’appel du Manitoba, qui a refusé de l’entendre.

Le Conseil canadien de la magistrature enquête toujours sur la plainte pour harcèlement sexuel déposée par M. Chapman contre la juge Lori Douglas.

Lori Douglas a été nommée juge en 2005 et siégeait jusqu’en septembre dernier à la Cour du Banc de la Reine du Manitoba. Depuis le début de ce scandale, elle se concentre à des tâches administratives.