Me Stéphanie Boulé. Source: LinkedIn
Me Stéphanie Boulé. Source: LinkedIn
Me Stéphanie Boulé, Barreau 2004, est directrice des affaires juridiques au sein du Groupe Petra depuis le 21 avril 2023. Elle y était conseillère juridique depuis mai 2021.

Elle assume la supervision des activités corporatives du département juridique du Groupe Petra tout en appuyant les équipes de gestion immobilière dans leur quotidien et « en demeurant partie prenante dans les financements et autres transactions immobilières ».

Contactée par Droit-Inc, elle rappelle que ce groupe, basé à Saint-Léonard, a « un parc immobilier d’envergure avec une approche intégrée qui comprend le développement immobilier, la gestion, les services immobiliers et la construction ».

Elle estime que cela lui permet de toucher à des mandats très variés et de relever de beaux défis.

La directrice des affaires juridiques dit par exemple avoir déjà eu l’opportunité de travailler sur les acquisitions du 1000 de la Gauchetière et de la Tour KPMG/Promenades Cathédrales.

Travailler en entreprise

L’avocate apprécie le fait de travailler en entreprise. « On participe à l’ensemble des projets et activités de notre client et on travaille beaucoup en équipe avec les autres départements de l’entreprise donc, on se sent plus engagé », assure-t-elle.

Me Boulé a déjà travaillé en pratique privée, et ce, dès le début de sa carrière en 2004, chez Laframboise Gutkin (Laframboise Avocats), où elle a été avocate pendant une dizaine d’années avant de rejoindre l’Association de la construction du Québec durant trois ans.

« Avoir travaillé en pratique privée m’a permis de développer des méthodes qui me permettent d’être plus efficace lors de la préparation et la gestion de mes dossiers, estime-t-elle. J’ai également appris à livrer du travail de qualité sous pression et à vite cerner les priorités. »

Durant près d’un an et demi, elle a été conseillère juridique pour La Coop fédérée. Puis, durant près de trois ans pour Les Entreprises QMD inc.

Plus jeune, Me Boulé hésitait entre devenir policière ou avocate.
« Lors de mes études en technique policière, on nous recommandait fortement d’aller à l’université, pointe-t-elle. J’ai donc choisi d’aller faire des études en droit. Lors de mes études et de mon stage, j’ai découvert une passion pour le droit des affaires. »

Elle a notamment aimé conseiller et accompagner les entreprises dans l’élaboration de leurs transactions et mandats afin de les aider à développer leur entreprise. « Qu’on soit en train de faire une acquisition ou de vendre une société, c’est toujours un événement positif ! »

Plus personnellement, Me Boulé, diplômée en droit de l’Université de Montréal, est une adepte de voyages. Elle aime découvrir des nouveaux endroits, de nouvelles cultures, assister à des concerts et, à l’occasion, essayer de nouveaux restaurants.