On vous en avait parlé la semaine dernière sur Droit-inc. Eh bien voilà, le verdict est tombé : le juge William Adams, dont la carrière et l’image viennent d’être sacrément écornées, ne fera l’objet d’aucune poursuite judiciaire, rapporte Cbs.news.

Patrick Flanigan, procureur du comté de l’Aransas, a expliqué que les délais pour poursuivre William Adams pour coups et blessures sur un enfant, ont tout simplement expirés.

Oui. Passé un délai de 5 années, un homme qui bat sa fille de 16 ans à coups de ceinture bénéficie de la prescription des faits.

« Je pense que sans ce délai de prescription, le juge Adams aurait été poursuivi devant la justice », déclare le procureur.

Même chose au niveau fédéral : l’affaire est classée sans suite !

« Les procureurs fédéraux ne voient aucun crime fédéral sur cette vidéo », a dit Angela Dodge, porte-parole du bureau des procureurs.


Le lecteur Flash n'est pas disponible.



Ironie

William Adams a jusqu’ici traité pas moins de 349 affaires familiales, concernant des cas de maltraitances d’enfants. Pour une cinquantaine d’entre elles, il devait se prononcer sur le retrait de gardes d’enfants.

Aujourd’hui, le juge texan va faire l’objet d’une enquête menée par la Commission d’État sur la déontologie judiciaire du Texas.

« Je serais surpris de le voir au tribunal avant la conclusion de l’enquête », a déclaré le procureur Richard Blanchi.

Si la décision de la Commission d’État lui était favorable, le juge William Adams pourra tranquillement se préparer pour sa prochaine réélection.