Question

Bonjour,

Quelles sont les chances de recrutement et de succès d'un candidat trentenaire qui est retourné aux études afin de devenir avocat au Québec ? Peut-il faire concurrence aux jeunes ? Qu'en est-il en matière des relations de travail au sein des bureaux ? Faut-il avoir un profil pré-droit très intéressant pour pouvoir attirer l'attention des employeurs ?

Merci.

Réponse

Cher lecteur,

Votre situation n’est pas unique et il est intéressant de s’y attarder. De toute évidence, vous n’êtes pas le candidat type qui obtiendra un stage dans un grand cabinet, mais ça ne veut pas dire que vos chances d’en obtenir un, sont nulles. Il y a aussi d'autres options nombreuses en moyen ou petit cabinet de même qu’en entreprise.

Me Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Me Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Pour toute candidature atypique ou hors normes, il faut garder en mémoire , que votre type de profil est moins recherché, mais que peu de candidats peuvent vous être comparés aussi. En quelque sorte, la demande est moins grande mais l’offre est proportionnelle. Vous avez autant de chance qu’un jeune de vous démarquer, mais il ne faut pas vous cantonner à des méthodes de recherche de stage conventionnelles. Votre candidature se démarque, vos recherches doivent l'être également.

Je mentionne que vous avez autant de chances que les jeunes, cependant il vous faudra, tout comme eux, présenter un profil intéressant et un relevé académique de niveau supérieur. Il vous faudra utiliser votre expérience « pré-droit » comme un atout et non une lacune, et cela commence par votre comportement et votre façon de présenter les choses en entrevues de sélection. Étudiez votre parcours et faites-en ressortir les points qui militent en votre faveur, en fonction de l’emploi convoité. Il ne s’agit pas de trafiquer votre expérience mais de la présenter sous un jour plus favorable.

Vous avez été serveur ? Vous avez appris à fonctionner dans un environnement stressant et à interagir avec les gens, aussi bien avec le public qu'avec vos collègues. Vous avez travaillé dans une usine ou un entrepôt ? Vous avez une connaissance interne du milieu manufacturier ou encore syndical. Vous avez joué au hockey dans la East Coast Ligue dans l’espoir d’avoir votre chance dans la Ligue Nationale de Hockey? Vous avez une connaissance du marché américain et du milieu sportif en général. Ces exemples pourront peut-être vous aider à faire ressortir les éléments positifs de votre expérience antérieure. Cela aidera si vous vous dirigez évidemment dans un secteur du droit où vos acquis sont pertinents, en revanche ne faites pas votre choix uniquement en fonction de votre passé. Vous devez choisir un domaine qui vous intéresse.

Quid des relations de travail au sein des bureaux ? Les relations de travail sont tributaires du comportement des individus. Grosse nouvelle, vous me direz... sauf que les gens ont tendance à l’oublier. À 35 ans, il est possible que les 5 à 7 ne soient plus votre priorité, que vous ayez autre chose à faire que de jouer à la balle-molle avec la gang du bureau le mardi soir. C’est normal cependant, lorsqu’on arrive dans un nouvel environnement de travail, il faut essayer de s’adapter au groupe, et non l’inverse. Faites un effort et vous verrez que votre intégration sera plus facile. Peut-être que les autres stagiaires vous surnommeront « Papy », mais vous serez surpris de constater le nombre de fois ou ils demanderont votre avis sur des situations particulières, tant professionnelles que personnelles.

Faut-il avoir un profil pré-droit très intéressant pour pouvoir attirer l'attention des employeurs ? Je répondrai simplement que votre profil général, pré-droit et droit, doit être intéressant pour susciter l'intérêt. Tel que mentionné précédemment, il vous faudra peut-être travailler un peu pour le rendre intéressant, néanmoins c’est toujours possible. Un bémol, toutefois, ce n’est pas toujours réaliste, si vous avez une moyenne de 2,5 en droit et avez « végété » de 18 à 30 ans, vous aurez probablement une côte abrupte à remonter.

Toutes ces considérations sont importantes pour les 4 ou 5 premières années de votre pratique, par la suite personne ne vous vous questionnera sur votre âge… pendant les quinze prochaines années.

Bonne semaine,

Pierre Arcand

La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Me Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.


Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.