Candidats pour le PLQ

Raymond Bachand
Raymond Bachand
Raymond Bachand pour la circonscription d'Outremont, élu avec 41,52% des voix, devant la péquiste Roxanne Gendron (23,20%) :

Président-directeur général de Secor Conseil, président-directeur général du Fonds de solidarité de la FTQ, vice-président de Culinar, vice-président de Métro-Richelieu, secrétaire particulier au sein du cabinet du premier ministre René Lévesque, directeur de cabinet du ministre du Travail et de la Main d’œuvre, il est professeur-adjoint à HEC Montréal. Il est diplômé en droit de l’Université de Montréal.

Rita de Santis
Rita de Santis
Rita de Santis pour la circonscription de Bourassa-Sauvé, élu avec 42,23% des voix, devant la péquiste Marianne Dessureault (27,23%) :

Associée chez Davies, elle agit en développement immobilier, financement des entreprises et acquisitions à l’échelle nationale et internationale. Mentor auprès d'avocats juniors, de jeunes femmes et hommes d’affaires, elle est présidente du conseil d’administration de la Fondation CIBPA qui collecte des fonds dans le but d’accorder des bourses.

Jean-Marc Fournier
Jean-Marc Fournier
Jean-Marc Fournier pour la circonscription de Saint-Laurent, élu avec 65,69% des voix, devant George Manolikakis (14,32%) de la CAQ :

Avocat et détenteur d'une maîtrise en droit public, il est ministre de la Justice et membre du Comité des priorités du gouvernement du Québec depuis le 11 août 2010. Il a été député de Châteauguay de 1994 à 2008, année où il prend une pause. À l'automne 2009, il devient conseiller spécial auprès du chef du Parti libéral du Canada.

Yolande James
Yolande James
Yolande James pour la circonscription de Nelligan, élu avec 66,32% des voix, devant Philippe Boileau (18,47%) de la CAQ :

Née à Montréal en 1977, elle décroche son baccalauréat en droit civil à l’Université de Montréal en 2000. Lauréate de la bourse d'études Senator Frank Carrel, elle obtient aussi un baccalauréat en Common Law de l’Université Queen’s. Admise au Barreau de Montréal en 2004, elle devient stagiaire au sein du ministère de la Santé et des Services sociaux, puis conseillère politique au cabinet du ministre de la Santé.

Yvon Marcoux
Yvon Marcoux
Yvon Marcoux pour la circonscription de Vaudreuil, élu avec 45,07% des voix, devant Martin Legault (25,62%) de la CAQ :

Titulaire d'un licence en droit de l’Université Laval, d'une maîtrise en droit de l’Université de Toronto et d'un diplôme d’études supérieures en droit de l’Université Laval, cet avocat a également été professeur à la Faculté de droit de l’Université Laval de 1966 à 1970. Il a également été conseiller juridique, secrétaire adjoint du Conseil du trésor, sous-ministre adjoint au ministère des Affaires municipales, vice-président et secrétaire à la Banque Nationale du Canada, premier vice-président-Administration à la Banque Laurentienne et président et chef de la direction à Trust.

Pierre Moreau
Pierre Moreau
Pierre Moreau pour la circonscription de Châteauguay, élu avec 37,72% des voix, devant la péquiste Maryse Perreault (31,45%) :

Il a exercé en pratique privée pendant 22 ans comme spécialiste en droit municipal. Par ailleurs, il a aussi enseigné à l’École du Barreau du Québec de 1996 à 2002. Candidat pour le Parti libéral du Québec en octobre 2002, il a été élu député de la circonscription de Marguerite-d’Youville en 2003. Il fut procureur général du Québec, leader parlementaire adjoint du gouvernement, et adjoint parlementaire de la présidente du Conseil du trésor.

Gilles Ouimet
Gilles Ouimet
Gilles Ouimet pour la circonscription de Fabre, élu avec 37,66% des voix, devant le péquiste François-Gycelain Rocque (27,88%) :

Membre du Barreau depuis 1987, il a agi en droit criminel et pénal au sein de la firme Shadley, Melançon & Boro. En 1993, il est devenu substitut du Procureur général du Canada et chef d'équipe des procureurs en matière de fraude fiscale au sein du ministère fédéral de la Justice pour le Québec en 1995. Associé du cabinet Shadley Battista depuis 1999, il a aussi été chargé de cours en droit criminel à l’Université de Montréal et à l’Université McGill. Bâtonnier de Montréal pour l’année 2007-2008 et bâtonnier du Québec pour l'année 2010-2011, il est co-auteur du Code criminel annoté.

François Ouimet
François Ouimet
François Ouimet pour la circonscription de Marquette, élu avec 49,15% des voix, devant le péquiste Étienne Gougoux (21,41%) :

Avocat de formation, François Ouimet a exercé sa profession en droit des affaires. En plus de ses baccalauréats en droit civil et en Common Law de l’Université McGill, il détient une maîtrise en art et en littérature canadienne comparée obtenue à l’Université de Montréal. Il a été président de la Commission des écoles catholiques de Montréal.

Pierre Paradis
Pierre Paradis
Pierre Paradis pour la circonscription de Brôme-Missisquoi, élu avec 33,08% des voix, devant Benoit Legault (32,32%) de la CAQ :

Député de Brome-Missisquoi depuis l980, cet avocat de formation a été ministre du Travail, ministre des Affaires municipales, ministre responsable de l’Habitation, ministre de l’Environnement et de la Faune et leader parlementaire du gouvernement.

Gerry Sklavounos
Gerry Sklavounos
Gerry Sklavounos pour la circonscription de Laurier-Dorion, élu avec 34,10% des voix, devant Badiona Bazin (26,39%) du PQ :

Député de Laurier-Dorion, il est diplômé en droit civil et en common law de l’Université McGill et a exercé le droit criminel au sein de l’aide juridique et en cabinet privé avant son élection à l’Assemblée nationale en 2007. Il a également été membre de plusieurs organismes à vocation communautaire et éducative.

Marc Tanguay
Marc Tanguay
Marc Tanguay pour la circonscription de LaFontaine, élu avec 58,69% des voix, devant le péquiste Marc Boulerice (16,70%) :

Député de LaFontaine depuis une élection partielle en juin 2011, cet avocat détient deux baccalauréats et se spécialise dans les questions d’éthique. Il a œuvré principalement en litige au cours des 10 dernières années. Plus récemment, il a enseigné à l’École du Barreau du Québec. Il est actuellement membre de l’Idée fédérale, un réseau québécois de réflexion sur le fédéralisme.

Stéphanie Vallée
Stéphanie Vallée
Stéphanie Vallée pour la circonscription de Gatineau, élu avec 45,58% des voix, devant la péquiste Maude Tremblay (27,42%) :

Membre du Barreau du Québec depuis 1995 et médiatrice familiale accréditée, elle a exercé en droit civil, familial et criminel. Elle a créé son propre cabinet en août 1995.

Kathleen Weil
Kathleen Weil
Kathleen Weil pour la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce, élu avec 62,36% des voix, devant Angely MQ Pacis (13,61%) de la CAQ :

Elle a été députée de Notre-Dame-de-Grâce en 2008, devenant la première femme à occuper cette fonction dans cette circonscription du Sud-Ouest de Montréal. Nommée ministre de la Justice et procureure générale du Québec la même année, elle devient ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles deux ans plus tard. Barreau l983, elle détient un baccalauréat en droit civil ainsi qu’un baccalauréat en Common Law de l’Université McGill.

Quant aux notaires, ils sont deux à rouler pour le PLQ :

Lawrence S. Bergman
Lawrence S. Bergman
Lawrence S. Bergman pour la circonscription de D'Arcy McGee, élu avec 84,72% des voix, devant Sophie Leroux (7,37%) de la CAQ :

Notaire de profession, Lawrence S. Bergman a été élu député de cette circonscription lors des élections générales de 1994, puis réélu en 1998, 2003, 2007 et 2008. Il a été ministre du Revenu et président de la Commission des transports et de l’environnement. Il est actuellement président du caucus du gouvernement et membre du Comité de législation.

Laurent Lessard
Laurent Lessard
Laurent Lessard pour la circonscription de Lotbinière-Frontenac, élu avec 42,32% des voix, devant Martin Caron (31,17%) de la CAQ :

Notaire en pratique privée jusqu'en 1988, il est devenu maire de Thetford Mines en 1999 jusqu'en 2003. Député de Frontenac depuis 2003, il a été nommé ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches en 2005. Il a occupé les fonctions de ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation jusqu’en 2009.

Candidats pour le PQ

Denise Beaudoin
Denise Beaudoin
Denise Beaudoin, circonscription de Mirabel, avocate, élu avec 43,77% des voix, devant Sylvie D'Amours (36,35%) de la CAQ :

Députée de Mirabel depuis 2008, elle est également porte-parole de l'opposition officielle en matière de lois professionnelles depuis janvier 2009. Cette ancienne adjointe parlementaire, conseillère juridique auprès de députés du Bloc Québécois à la Chambre des communes du Canada à Ottawa entre 1994-2000, a été copropriétaire du centre de conditionnement physique Nautilus de Lachute de 1988 à 1989 et d'une la galerie d’art en 1988. Corédactrice de l’entente de rétrocession des terres pour les expropriés de Mirabel en 1985, elle fut également leur conseillère juridique entre 1979 et 1986. Copropriétaire d’une exploitation maraîchère à Saint-Hermas entre 1978 et 1983, elle a démarré sa carrière en tant qu'avocate en droit civil et criminel au sein du cabinet Beaudoin & Associés en 1977 et ce, jusqu'en 1994. Après une pause, elle a repris la pratique en 2000 pendant trois ans. Titulaire d'un Baccalauréat et d'une licence en droit de l'Université d’Ottawa, elle a été admise au Barreau du Québec en 1976.

Stéphane Bédard
Stéphane Bédard
Stéphane Bédard, circonscription de Chicoutimi, avocat, élu avec 44,46% des voix, devant Alix Boivin (25,07%) de la CAQ :

Député de Chicoutimi depuis 1998, Me Bédard est le frère de l'Associé-directeur de Fasken Martineau, Éric Bédard. Il a été leader parlementaire de l’opposition, de même que porte-parole de l'opposition officielle en matière de réforme des institutions démocratiques depuis 2011. Par ailleurs il a occupé les fonctions d'adjoint parlementaire au ministre d’État à l’Administration et à la Fonction publique, de président du Conseil du trésor, de secrétaire d’État au Renouvellement de la Fonction publique, d'adjoint parlementaire au ministre d’État à l’Éducation et à l’Emploi et d'adjoint parlementaire au ministre d’État à l’Éducation et à la Jeunesse. Il a œuvré au sein du cabinet Gauthier, Bédard, à Chicoutimi entre 1992 et 1998 après y avoir effectué son stage en 1992. Bachelier en droit de l'Université de Montréal, il a été admis au Barreau en 1992.

Alexandre Cloutier
Alexandre Cloutier
Alexandre Cloutier circonscription du Lac St-Jean, avocat, élu avec 53,15% des voix, devant Michel Simard (24,12%) de la CAQ :

Élu député de Lac-Saint-Jean depuis 2007, il a été porte-parole en matière de relations internationales et de la francophonie et porte-parole s'agissant des affaires autochtones. Chargé de cours à l'Université d'Ottawa en 2004, il a pratiqué le droit constitutionnel et administratif chez Fasken Martineau à Montréal en 2003. Avant cela, il a été clerc à la Cour suprême du Canada au sein du cabinet du juge Charles D. Gonthier. Admis au Barreau en 2002, il détient, entre autres, une maîtrise en droit constitutionnel de l'Université de Montréal, une maîtrise en droit international public de l'Université de Cambridge en Grande-Bretagne, et un baccalauréat en droit de l'Université d'Ottawa.

Sylvain Gaudreault
Sylvain Gaudreault
Sylvain Gaudreault, circonscription de Jonquière, élu avec 48,20% des voix, devant Pierre-Olivier Simard (25,07%) de la CAQ :

Député de Jonquière à l’Assemblée nationale depuis cinq ans, Sylvain Gaudreault a été porte-parole de l'opposition en matière d'éducation primaire et secondaire et en alphabétisation. Conseiller pédagogique au Cégep de Jonquière entre 2003 et 2006, il y a dispensé un cours en Art et technologie des médias et en histoire de 2001 à 2007. Parallèlement à cela, il a également été chroniqueur sur le thème des affaires publiques pour Le Quotidien de 2002 à 2005. Directeur général de la Fondation des parlementaires québécois Cultures à partager entre 1999 et 2001, il a démarré sa carrière d'avocat en 1996 jusqu'en 2010. Depuis, il n'est plus membre du Barreau. Diplômé en histoire à l'Université du Québec à Chicoutimi, il est titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université Laval décroché en 1996.

Véronique Hivon
Véronique Hivon
Véronique Hivon, circonscription de Joliette, avocate, élu avec 47,06% des voix, devant Normand Massé (30,01%) de la CAQ :

Députée de Joliette élue en 2008, elle a été porte-parole de l’opposition pour les questions de justice et pour celles relatives à la protection de la jeunesse et l'adoption internationale. Vice-présidente de la Commission spéciale sur le thème "Mourir dans la dignité" les deux dernières années, elle a occupé le poste d'avocate à la Direction du soutien aux activités judiciaires, au sein de la Direction générale des services de justice et des registres du ministère de la Justice du Québec entre 2006 et 20008. En outre, elle a été adjointe exécutive à la sous-ministre associée, à la Direction générale des services de justice et des registres du ministère de la Justice du Québec en 2006 et conseillère en relations intergouvernementales à la Direction des politiques institutionnelles et constitutionnelles du Secrétariat aux relations intergouvernementales canadiennes entre 2002 et 2006. Directrice adjointe du Centre de recherche en droit privé et comparé du Québec de la Faculté de droit de l'Université McGill en 2001-2002, elle a été attachée politique et directrice de cabinet adjointe au sein du cabinet du ministre de la Justice de 1997 à 2000. Barreau 1996, elle détient deux baccalauréats en droit civil et en common law de McGill, ainsi qu'une maîtrise en analyse et planification de politiques sociales de la London School of Economics and Political Science.

Bertrand St-Arnaud
Bertrand St-Arnaud
Bertrand St-Arnaud circonscription de Chambly, avocat, élu avec 40,13% des voix, devant Martin Trudeau (34,16%) de la CAQ :

Député de la circonscription depuis 2008, il est leader parlementaire adjoint de l'opposition depuis deux ans. Ancien porte-parole de l'opposition pour les dossiers de sécurité publique et d'éthique et d'accès à l'information , il a été membre de la Délégation pour les relations avec l'Assemblée nationale française et pour celles avec le Sénat français. Dans le passé, il a agi en tant qu'avocat au sein du cabinet Mondor Rougeau Lambert et Leborgne de 2005 à 2008. Avant cela, il a été chargé de mission principal et responsable de projets de la Délégation aux droits de l'Homme et à la démocratie de l'Organisation internationale de la Francophonie, directeur de cabinet de la ministre d'État aux Relations internationales, chargé de cours à l'UQÀM, attaché politique au sein du cabinet du premier ministre du Québec, conseiller en droit constitutionnel ainsi qu'en droit et en
Élaine Zakaïb
Élaine Zakaïb
procédure parlementaire, et agent de recherche en droit à la Bibliothèque de l'Assemblée nationale du Québec. Barreau 1983, il détient une licence en droit complétée à l'Université de Montréal.

Élaine Zakaïb circonscription de Richelieu, avocate, élu avec 42,94% des voix, devant Jean-Bernard Émond (32,39%) de la CAQ :

Élaine Zakaïb est présidente et directrice générale des Fonds régionaux de solidarité FTQ depuis 2004. Elle a également assumé divers postes au sein du Fonds de solidarité FTQ de 1992 à 2004. Avocate de formation, elle détient aussi une maîtrise en financement des entreprises.

Candidats pour la CAQ

Sylvie Roy
Sylvie Roy
Sylvie Roy, pour la circonscription d'Arthabaska, avocate, élu avec 42,30% des voix, devant Claude Bachand (30,48%) du PLQ :

Avocate en pratique privée pendant 15 ans, elle a été élue mairesse de Sainte-Sophie-de-Lévrard en 1999. Membre du comité sur le transport collectif dans le Centre-du-Québec et du conseil d’administration du Centre d’initiative à l’emploi de Lotbinière, elle est conseillère juridique auprès d’organismes en santé mentale. Élue députée de la circonscription de Lotbinière en 2003, Me Roy a été réélue à deux reprises. Après avoir été leader parlementaire adjointe de l’opposition officielle en 2007-2008, elle a occupé différentes fonctions parlementaires pendant ses mandats : porte-parole de l’opposition en matière de sécurité publique, chef du deuxième groupe d’opposition, porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de justice et de sécurité publique, de relations internationales, d’éducation, de sports et de loisirs, de condition féminine et de travail.