Sylvain Vauclair a été admis au Barreau du Québec en 1983. Ensuite, pendant près de 30 ans, il pratique McCarthy Tétrault. Toute une carrière !

Pourtant, le 5 septembre dernier, c'est vers le cabinet Woods que ses pas le mènent. Un changement de taille aux dires de l'avocat.

Depuis son arrivée chez Woods, Sylvain Vauclair se sent rajeuni !
Depuis son arrivée chez Woods, Sylvain Vauclair se sent rajeuni !
"Je suis parti d'un des meilleurs gros cabinets canadiens, pour intégrer un des meilleurs petits cabinets."

Un choix délibéré, voulu, désiré.

"Je cherchais à renouer avec une pratique qui offre plus d'intimité et c'est tout à fait ce que j'ai trouvé chez Woods, explique-t-il. je n'ai aucun regret car ce que je recherchais, c'est une structure de taille différente."

Il se dit régénérer par les nouvelles perspectives qui s'offrent à lui dans un cabinet de la taille de Woods, passant ainsi d'une firme de 650 avocats à un cabinet qui en emploie 25.

"Passer d'un petit à un plus gros cabinet, c'est un challenge, commente Me Vauclair, mais passer d'un gros à un petit, c'est extraordinaire ; en quelques jours, on connaît tout le monde et je me dis que j'avais raison de faire ce move."

Le départ de McCarthy s'est fait en bonne intelligence.

"Ils ont été extrêmement gentils et compréhensifs et nous nous sommes quittés en très bon termes. C'est une belle histoire qui s'achève et une nouvelle qui commence chez Woods", ajoute-t-il.

Chez Woods, il continuera sa "pratique de pointe" dans son domaine de spécialisation à savoir la faillite, l'insolvabilité, la restructuration... mais " avec plus de liberté et de flexibilité et sans les conflits d'intérêts que l'on peut retrouver dans les grands cabinets".

En partance pour Vancouver pour assister à la conférence annuelle de l'Institut d'Insolvabilité du Canada, il résume : "je me sens rajeuni par ce challenge !"