Face aux nombreuses allégations de Lino Zambito devant la commission Charbonneau, l’ancienne vice-première ministre, Nathalie Normandeau s’est défendue hier après-midi dans un communiqué. La libérale assure avoir toujours exercé ses fonctions de députée et de ministre « avec honnêteté et intégrité ».

Nathalie Normandeau assure que les cadeaux de Zambito n'ont pas influencé ses décisions
Nathalie Normandeau assure que les cadeaux de Zambito n'ont pas influencé ses décisions
« Comme plusieurs de mes collègues ministres, j'ai été appelée à participer à des activités de financement à titre d'invitée ou de conférencière, a expliqué Mme Normandeau. Au fil des ans, j'ai pris part à quelques dizaines d'événements de ce genre, et ce, dans plusieurs régions du Québec.

Cependant, jamais je n'ai été impliquée dans l'organisation de telles activités. »

Les cadeaux de Lino Zambito n’ont eu aucune influence sur sa prise de décisions à titre de ministre, a-t-elle assuré.

« Je tiens à réaffirmer que j'ai toujours fait mon travail avec rigueur tout en étant consciente de l'importance d'honorer la confiance des citoyens, a ajouté Mme Normandeau. Aujourd'hui, je ne laisserai personne remettre en question mon intégrité. »

Soirée de financement

Selon Lino Zambito, le Parti libéral du Québec (PLQ) aurait amassé des dizaines de milliers de dollars en contributions illégales, grâce à la complicité d'entrepreneurs et de firmes de génie-conseil qui avaient recours à des prête-noms et de la fausse facturation.

Il a fait référence, la semaine dernière, à une soirée de financement organisé en janvier 2008 par l’ancien patron de la firme Infrabec au profit de Mme Normandeau. Le stratagème aurait permis d’amasser 110 000 $, mais le PLQ n’avait déclaré qu’un montant de 77 500 $ au Directeur général des élections du Québec.

Cette portion du témoignage de Zambito devant la commission Charbonneau était sous un interdit de publication, qui a été partiellement levé mardi en fin d’après-midi.

C’est la première fois que des propos tenus devant la commission touchent directement le PLQ.