Conseillers Juridiques

Conseillers juridiques: un rôle en pleine expansion

Main image

Agnès Wojciechowicz

2011-05-12 15:00:00

Deloitte vient de publier les résultats d'un sondage mondial sur les avocats exerçant en entreprise, en comparant la situation au pays avec ce qui se passe à l'échelle mondiale. Quelles sont les nouvelles tendances pour la profession?

La firme a réalisé son étude en interrogeant 877 chefs du contentieux et les avocats, afin de mieux comprendre leurs rôles dans leur organisation respective. La firme a comparé la situation de des conseillers juridiques canadiens avec celle de leurs homologues aux États-Unis, au Mexique, en Australie, au Royaume-Uni, en Suisse, au Japon et à Hong Kong.

Première constatation: l'influence et les responsabilités des avocats exerçant en entreprise sont de plus en plus grandes et leur rôle a pris beaucoup d’expansion ces cinq dernières années. Ils estiment à 82 % que les chefs du contentieux ont une plus grande influence sur les entreprises que les associés des grands cabinets
d’avocats à l'heure actuelle.


!
Téléchargez un résumé de l'étude ici



Les conseillers juridiques ont un rôle grandissant au sein des organisations
Les conseillers juridiques ont un rôle grandissant au sein des organisations
Les entreprises font effectivement de plus en plus souvent appel à leur contentieux pour les décisions stratégiques. Ainsi, de nombreux avocats exerçant en entreprise font partie de l’équipe de gestion ou de direction, soit 80 % d'entre eux précisément.

Toutefois, ils sont rarement membres du conseil d’administration puisque seuls 3 % d'entre eux en font partie.

Une meilleure position

Autre enseignement, les entreprises se fient beaucoup plus à leurs avocats internes, notamment pour des conseils sur la conformité
réglementaire, la gestion des risques et l’éthique.

La croissance de la profession juridique au sein des sociétés a
également influé sur la prestation de services, et notamment sur la manière dont les cabinets d’avocats fournissent leurs services et les lieux où ils le font.

Depuis cinq ans, la position des avocats exerçant en entreprise s’est améliorée dans les milieux des affaires, les organisations et l’industrie en général.

Ce fait est attribuable en partie à la complexité accrue de la réglementation, ce qui pousse les organisations à se fier beaucoup plus aux compétences et au jugement de leurs équipes d’avocats internes.

Plus d'influence

Depuis cinq ans, la proportion d’entreprises ayant d’abord recours à leurs avocats internes est passée de 72 % à 97 % au Canada.

De même, les avocats exerçant en entreprise ont plus d'influence sur la façon dont les services juridiques sont fournis, ce qui réduit l’impartition et limite l’utilisation des cabinets d’avocats aux cas résolument nécessaires. Ces cinq dernières années, 53 % des répondants ont diminué le volume de travail qu’ils impartissent.

Enfin, parmi les risques juridiques, c’est la conformité réglementaire qui en pose le plus, puisque la majorité des répondants considère que le niveau d’activité réglementaire est à la hausse. La plupart disent régler les différends le plus souvent en négociant, ce nombre s'élevant à 75 % des professionnels canadiens interrogés.
9314

2 commentaires

  1. Visiteur
    Visiteur
    il y a 12 ans
    Étude
    Est-il possible de publier le lien vers cette étude?

    Merci

  2. Francoise Laurent
    Francoise Laurent
    il y a 12 ans
    Avocat, Responsable contrats
    L'article fait seulement référence aux avocats travaillant au sein des services juridiques proprement dits. De nombreuses entreprises, dont de très grandes, emploient des avocats dans des départements fonctionnels: vente, approvisionnement, ressources humaines... Ceux-ci assurent un rôle de conseil de première ligne.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires