Reportages

Mon été chez Ogilvy

Main image

Nicholas Teasdale

2013-07-23 14:15:00

Est-ce pour éviter la série noire qui s'abat sur les stagiaires cette année que Mélanie Dupuis-Giuliani a choisi d'être étudiante une année de plus ? Lisez la suite pour le savoir ...

Mélanie Dupuis-Giuliani correspond à l’idée qu’on se fait de la génération Y.

Elle aime les voyages, le yoga.

Elle voudrait changer le monde autour d’elle tout en restant équilibrée.

Elle est pourtant loin de mener une vie de bohème : elle a travaillé une partie de l’été comme étudiante chez Ogilvy Renault et a été « prêtée » pour quelques mois à Quebecor.

Même si elle a terminé son Barreau en décembre 2009, Mélanie Dupuis-Giuliani travaille cet été comme étudiante plutôt que comme stagiaire.

Elle a reporté son stage, puisqu’elle part en septembre pour Montpellier pour compléter une maîtrise en rédaction de contrats.

« Je pensais que ce serait difficile, étant donné toute la planification que les stages impliquent. Au contraire, ils m’ont encouragé à faire ma maîtrise. Je ferai mon stage au retour», dit la jeune diplômée.

Tour d’horizon

Cet été, Mélanie Dupuis-Giuliani vit un large éventail d’expériences.

"Mélanie Dupuis-Giuliani"
« J’ai commencé l’été chez Ogilvy Renault. J’ai fait beaucoup de recherche, des mémos, de l’analyse de projets de loi. Je suis allée assister à des procès, en attendant de pouvoir plaider. En ce moment, je suis chez Quebecor et je travaille sur des dossiers de diffamation et de propriété intellectuelle. C’est très différent, parce que je ne suis pas entourée d’avocats. C’est une belle expérience. »

Son été comporte quelques moments forts.

« Je rédige un mémoire d’appel sous la supervision d’un avocat. J’ai beaucoup de latitude et je participe au dossier de A à Z. C’est beaucoup d’heures, mais je suis heureuse de m’investir. J’adore développer une argumentation, explorer les zones grises du droit », dit-elle.

D’Amnistie à Ogilvy

Titulaire d’un baccalauréat en études internationales, ses études l’ont menée aux bureaux d’Amnistie Internationale à Washington, où elle a travaillé en droit des réfugiés.

Elle se dirigeait vers le droit international avant d’être séduite par le droit des contrats et le litige.

Comment concilie-t-elle sa conscience sociale et sa future pratique dans un des grands bureaux d’avocats de Montréal?

« Ce n’est pas incompatible. Avec Amnistie, j’ai constaté à quel point les mandats pro bono sont au cœur de la défense des droits de l’homme. Il y a un programme chez Ogilvy Renault. Je compte bien en faire partie. J’aime aussi beaucoup l’aspect prévention en droit du travail. Oui, nous travaillons pour satisfaire nos clients, mais notre outil, c’est le droit. »

La personnalité d’un bureau

Les recruteurs conseillent souvent aux étudiants de trouver un bureau qui correspond à leur profil, à leur personnalité.

Mélanie Dupuis-Giuliani confirme l’importance de ce sentiment d’intégration.

« Pendant la course aux stages, j’ai passé quelques entrevues où j’avais envie de me lever et de partir. Parfois, au contraire, je ne suis tout de suite sentie à l’aise. Ici, j’aime bien la méthode, il faut être minutieux et organisé. Mes collègues étudiants sont tous très différents, mais je me plais bien avec chacun d’entre eux. Nous devons correspondre à un quelconque profil », estime-t-elle.

En passant ...

Que se passe-t-il pour les stagiaires d'Ogilvy finissant en juillet ?

Bon à savoir. 100 % des stagiaires de cette cohorte qui ont appliqué à un poste ont reçu une offre d'embauche.

Il s'agit de Frédéric Wilson, Geneviève Lay, Marie-Andrée Larouche et Laurence Gévrier-Fortier.
25913

19 commentaires

  1. OSS 117
    OSS 117
    il y a 13 ans
    Changer le monde, quelle drôle d'idée
    "Elle voudrait changer le monde autour d’elle tout en restant équilibrée."

    http://www.youtube.com/watch?v=i3jMEhHS2K0&feature=related

  2. Me
    Me
    >>>> Je suis allée assister à des procès, en attendant de pouvoir plaider.

    Tu sais, ma belle, que tu peux faire ça même sans travailler pour un cabinet... ou pas encore? :)

  3. Lenouveau
    Lenouveau
    il y a 13 ans
    très belle expérience
    " C’est très différent, parce que je ne suis pas entourée d’avocats [:] C’est une belle expérience. "

    c'est peut-être pour cela qu'elle parte pour Montpellier!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 13 ans
      Re : très belle expérience
      J'espère pour elle que non. Ce sera pire à Montpellier. Elle sera entourée de français.

      > " C’est très différent, parce que je ne suis pas entourée d’avocats [:] C’est une belle expérience. "
      >
      > c'est peut-être pour cela qu'elle parte pour Montpellier!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 13 ans
      Re : Re : très belle expérience
      Encore des remarques anti-français: évidemment!

      > J'espère pour elle que non. Ce sera pire à Montpellier. Elle sera entourée de français.
      >
      > > " C’est très différent, parce que je ne suis pas entourée d’avocats [:] C’est une belle expérience. "
      > >
      > > c'est peut-être pour cela qu'elle parte pour Montpellier!

  4. Lenouveau
    Lenouveau
    il y a 13 ans
    Pendant la Course, pendant l'été et même après l'été
    "Pendant la course aux stages, j’ai passé quelques entrevues où j’avais envie de me lever et de partir. ....."

    il semble que ce sentiment reste même après quelques mois de travail

  5. Lenouveau
    Lenouveau
    il y a 13 ans
    Re : Changer le monde, quelle drôle d'idée
    Ceci fait foi du fait que pour rester équilibré, il faut retarder le stage....

    > "Elle voudrait changer le monde autour d’elle tout en restant équilibrée."
    >
    > http://www.youtube.com/watch?v=i3jMEhHS2K0&feature=related

  6. Lenouveau
    Lenouveau
    il y a 13 ans
    Re : Changer le monde, quelle drôle d'idée
    Pas si fous que ça...pour rester équilibré, il faut retarder le stage....voilà!

    > "Elle voudrait changer le monde autour d’elle tout en restant équilibrée."
    >
    > http://www.youtube.com/watch?v=i3jMEhHS2K0&feature=related

  7. Me
    Me
    > il semble que ce sentiment reste même après quelques mois de travail

    Même après plusieurs années. Je confirme.

  8. Tom
    Je veux changer le monde.... je je je!!!
    "Elle voudrait changer le monde autour d’elle tout en restant équilibrée."

    Je ne comprends pas comment quelqu'un espère changer le monde tout en faisant de son confort personnel une priorité.

    C'est bien beau Amnistie International, mais si c'est pour te mener chez Ogilvy, désolé mais je ne crois pas que tu puisses te considérer comme un acteur du changement.

    La révolution des contrats peut-être?

    Comprenez-moi bien: si c'est ce qu'elle veut faire du droit corporatif et qu'elle est heureuse dans ça, tant mieux pour elle. Cependant, il faudrait qu'elle arrête de croire qu'elle va changer le monde en travaillant là...

    Pour le "rester équilibré", faudra revoir aussi ;)

  9. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Re : Je veux changer le monde.... je je je!!!
    Tout à fait d'accord...

    > "Elle voudrait changer le monde autour d’elle tout en restant équilibrée."
    >
    > Je ne comprends pas comment quelqu'un espère changer le monde tout en faisant de son confort personnel une priorité.
    >
    > C'est bien beau Amnistie International, mais si c'est pour te mener chez Ogilvy, désolé mais je ne crois pas que tu puisses te considérer comme un acteur du changement.
    >
    > La révolution des contrats peut-être?
    >
    > Comprenez-moi bien: si c'est ce qu'elle veut faire du droit corporatif et qu'elle est heureuse dans ça, tant mieux pour elle. Cependant, il faudrait qu'elle arrête de croire qu'elle va changer le monde en travaillant là...
    >
    > Pour le "rester équilibré", faudra revoir aussi ;)

  10. Bob Gratton
    Bob Gratton
    il y a 13 ans
    Re : Je veux changer le monde.... je je je!!!
    > "Elle voudrait changer le monde autour d’elle tout en restant équilibrée."
    >
    > Je ne comprends pas comment quelqu'un espère changer le monde tout en faisant de son confort personnel une priorité.
    >
    > C'est bien beau Amnistie International, mais si c'est pour te mener chez Ogilvy, désolé mais je ne crois pas que tu puisses te considérer comme un acteur du changement.
    >
    > La révolution des contrats peut-être?
    >
    > Comprenez-moi bien: si c'est ce qu'elle veut faire du droit corporatif et qu'elle est heureuse dans ça, tant mieux pour elle. Cependant, il faudrait qu'elle arrête de croire qu'elle va changer le monde en travaillant là...
    >
    > Pour le "rester équilibré", faudra revoir aussi ;)

    Vous savez très bien pourquoi la plupart des étudiants font du bénévolat: leur ouvrir des portes. Ça marche, grand bien leur en fasse. Quand aux problèmes de conscience ce n'est pas quelque chose dont beaucoup s'embarrassent.

    J'ai même connu quelqu'un qui a menti en racontant qu'il avait fait du bénévolat à l'étranger (moins vérifiable) dans sa lettre de motivation pour McGill. Il est maintenant chez Davies et sa carrière est et restera fondée sur un mensonge.

  11. Me
    Me
    >>>>>>> Même si elle a terminé son Barreau en décembre 2009, Mélanie Dupuis-Giuliani travaille cet été comme étudiante plutôt que comme stagiaire.

    Le Barreau est un ordre professionnel, une organisation indépendante auto-gérée. Ainsi, personne n'a un droit de propriété direct ou indirect sur le Barreau. On peut très bien terminer avec succès le programme de l'École du Barreau, mais jamais le Barreau et en aucun cas "son Barreau" tout comme on ne peut pas "finir son droit" ou "avoir fait son droit".

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 13 ans
      Re : Me
      > >>>>>>> Même si elle a terminé son Barreau en décembre 2009, Mélanie Dupuis-Giuliani travaille cet été comme étudiante plutôt que comme stagiaire.
      >
      > Le Barreau est un ordre professionnel, une organisation indépendante auto-gérée. Ainsi, personne n'a un droit de propriété direct ou indirect sur le Barreau. On peut très bien terminer avec succès le programme de l'École du Barreau, mais jamais le Barreau et en aucun cas "son Barreau" tout comme on ne peut pas "finir son droit" ou "avoir fait son droit".

      Eh bein...

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 13 ans
      Re : Me
      > >>>>>>> Même si elle a terminé son Barreau en décembre 2009, Mélanie Dupuis-Giuliani travaille cet été comme étudiante plutôt que comme stagiaire.
      >
      > Le Barreau est un ordre professionnel, une organisation indépendante auto-gérée. Ainsi, personne n'a un droit de propriété direct ou indirect sur le Barreau. On peut très bien terminer avec succès le programme de l'École du Barreau, mais jamais le Barreau et en aucun cas "son Barreau" tout comme on ne peut pas "finir son droit" ou "avoir fait son droit".

      Hahaha! Thanks for providing me with my first real good laugh of the week. Now please feel free to get yourself a life.

  12. Tom
    Re : Re : Je veux changer le monde.... je je je!!!
    > Vous savez très bien pourquoi la plupart des étudiants font du bénévolat: leur ouvrir des portes. Ça marche, grand bien leur en fasse. Quand aux problèmes de conscience ce n'est pas quelque chose dont beaucoup s'embarrassent.
    >
    > J'ai même connu quelqu'un qui a menti en racontant qu'il avait fait du bénévolat à l'étranger (moins vérifiable) dans sa lettre de motivation pour McGill. Il est maintenant chez Davies et sa carrière est et restera fondée sur un mensonge.

    Au contraire, ils ont bonne conscience en ouvrant leurs portes d'une manière aussi "noble", alors qu'il ne s'agit que d'utilitarisme.

    Si vous entendiez toutes les rationalisation ridicule qui sont faites par les étudiants afin d'expliquer comment travailler dans un grand cabinet corporatif va de pair avec leur désir de "changer le monde"...

  13. Bob Gratton
    Bob Gratton
    il y a 13 ans
    Re : Re : Re : Je veux changer le monde.... je je je!!!
    > Au contraire, ils ont bonne conscience en ouvrant leurs portes d'une manière aussi "noble", alors qu'il ne s'agit que d'utilitarisme.
    >
    > Si vous entendiez toutes les rationalisation ridicule qui sont faites par les étudiants afin d'expliquer comment travailler dans un grand cabinet corporatif va de pair avec leur désir de "changer le monde"...

    Je le sais mais comme le dit l'adage: "don't hate the player, hate the game". S'il n'était pas donné tant d'importance à des expériences effectuées sur la base de l'utilitarisme justement, ou bien si les recruteurs posaient des questions plus poussées sur les raisons du jeune à y avoir participé et une once de raisonnement critique. Quand un candidat met en premier le fait qu'il a appris l'espagnol en partant faire du bénévolat en Amérique latine il me semble que c'est assez rhédibitoire. Quand un autre candidat se met soudainement à faire du bénévolat dans un hôpital pendant ses études en droit et pas avant il me semble que cela rend suspicieux.

  14. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Anonyme
    > Le Barreau est un ordre professionnel, une organisation indépendante auto-gérée. Ainsi, personne n'a un droit de propriété direct ou indirect sur le Barreau. On peut très bien terminer avec succès le programme de l'École du Barreau, mais jamais le Barreau et en aucun cas "son Barreau" tout comme on ne peut pas "finir son droit" ou "avoir fait son droit".

    Du perfectionnisme pur Me. pas pour rien que c'est un immense litigator et que les juges l'adorent.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 13 ans
      Re : Anonyme
      Puis c'est pour ce commentaire que tu es un immense têteux et que Me doit t'adorer.



      > > Le Barreau est un ordre professionnel, une organisation indépendante auto-gérée. Ainsi, personne n'a un droit de propriété direct ou indirect sur le Barreau. On peut très bien terminer avec succès le programme de l'École du Barreau, mais jamais le Barreau et en aucun cas "son Barreau" tout comme on ne peut pas "finir son droit" ou "avoir fait son droit".
      >
      > Du perfectionnisme pur Me. pas pour rien que c'est un immense litigator et que les juges l'adorent.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires