Nouvelles

Pluie de départs chez Legal Logik

Main image

Delphine Jung

2017-12-07 15:00:00

Au 16 octobre, il y avait 18 avocats à Legal Logik. Aujourd’hui, il n’y en a plus que 13, dont trois s’apprêteraient eux aussi à quitter le cabinet...

Me Barbara Villegas
Me Barbara Villegas
Cela portera le nombre d’avocats à 10 au bureau de Montréal. Legal Logik, fondée en 2011 par Me Jamie Benizri, a deux autres bureaux à Québec et Saguenay.

Parmi ceux qui ont quitté, Mes Barbara Villegas et Michael Simkin, tous les deux partis en octobre.

Me Samuel Michael
Me Samuel Michael
Me Grace Nehme est allée au cabinet Marceau Soucy Boudreau, Me Martina Bakula est quant à elle rattachée au cabinet Schwartz Gerson Bakula d’après le bottin du Barreau du Québec. Elle figure pourtant encore sur le site internet de Legal Logik.

Me Aram Kuyumjian a quitté Legal Logik en mars 2017 d’après les informations recueillies sur LinkedIn. Me Rita Daou travaille désormais à son compte. Me Jeffrey Dalfen, arrivé chez Legal Logik en 2012, a lui aussi quitté en juillet 2017 pour le cabinet Pinsky, Zelman, Segal, Santillo.

Me Grace Nehme
Me Grace Nehme
Me Samuel Michael quant à lui, est resté six mois au cabinet de juin à novembre. D’après son profil LinkedIn, en plus de représenter des clients en droit corporatif, il a travaillé avec l'équipe de développement pour améliorer les pratiques internes et tirer parti des opportunités de croissance. À la suite de son départ, il a fondé son propre cabinet en Ontario.

Une source a mentionné à Droit-inc que cet exode d'avocats serait attribuable « à la mauvaise gestion du cabinet » à la suite d’une expansion rapide plus tôt cette année.

Me Michael Simkin
Me Michael Simkin
Legal Logik est derrière plusieurs dossiers médiatisés, comme celui de l’homme qui a tenté d’effacer une croix gammée incrustée dans une ancre de bâteau et exposée dans un parc municipal de Pointe-des-Cascades, ou cette dame qui avait retrouvé une carcasse de rat dans sa salade, au restaurant Normandin de Québec.

Legal Logik a aussi déposé une demande d’action collective en février, concernant la taxe « rose », auquel sont soumis certains produits d’hygiène féminine.

Un changement de modèle d’affaires

Legal Logik, fondée en 2011 par Me Jamie Benizri,  a deux autres bureaux à Québec et Saguenay.
Legal Logik, fondée en 2011 par Me Jamie Benizri, a deux autres bureaux à Québec et Saguenay.
Me Jamie Benizri nie tout problème de gestion. « Le bureau demeure viable et en croissance ». Il affirme même « ne pas être au courant des autres départs imminents ».

Il évoque plutôt un « changement de modèle d’affaires ». Deux co-existaient au cabinet, explique Me Benizri: « l’un plus traditionnel, avec des avocats salariés et un autre qui permettait aux avocats indépendants de partager avec nous certaines ressources en gardant leur propre clientèle ».

Pour une question de « stratégie d’affaires », le cabinet a donc décidé de se concentrer sur son modèle d’affaires traditionnel. « Le profil des rémunérations n’étant pas homogène, cela créait des divergences entre les avocats », ajoute-t-il.

Jamie Benizri parle ainsi de trois avocats indépendants qui sont récemment partis, sans vouloir en divulguer l’identité.

« Je suis déçu, c’est sûr. Je n’ai pas de regrets d’avoir travaillé avec eux, cela nous a permis de développer des relations. Je ne le vois pas comme un échec, mais comme une expérience », ajoute Me Benizri qui se tourne plutôt vers l’avenir.

L’avocat fondateur évoque en effet l’ouverture d’un bureau au Nouveau-Brunswick.

Affaire à suivre…
28949

18 commentaires

  1. Maurice
    Maurice
    il y a 6 ans
    Logique
    Avec tout le respect, je ne suis pas étonné de voir ce qui arrive à ce bureau. Ce n'était pas un modèle sérieux. On se demande encore où est la "logique" dans Legal Logik.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 ans
    Les autres (au gouvernement)
    Vous devriez également parlé de la pluie de départs au Contentieux du procureur général du Québec de Montréal, du Contentieux fiscal et civil de Revenu Québec à Montréal et du Contentieux pénal de Revenu Québec à Montréal. Ça bouge beaucoup dans le public également.

  3. Pigeon dissident
    Pigeon dissident
    il y a 6 ans
    Mon grain de sel
    Un bureau d'avocats c'est comme une maison ça prends une bonne fondation avant d'ajouter des étages...avec le temps les choses devraient se replacer.

  4. Eric D.
    Eric D.
    il y a 6 ans
    information non nécessaire sur fond de jalousie
    Je ne comprends pas ce que vous chercher à faire avec ce genre d’information. Voici un avocat, que je connais bien, qui innove et se defonce. Dès qu’il y a le moindre petit pépin vous lui tombez dessus. C’est petit de votre part et dénote une certaine jalousie, caractéristique qui caractérise trop de monde dans cette province.

    • Sedia Stercoraria
      Sedia Stercoraria
      il y a 6 ans
      Sedia Stercoraria
      Se filmer tout le temps et faire des selfies y'a rien d'innovant dans ça.

      Sinon ma nièce de 14 ans qui a commencé ça à 12 ans est une grande visionnaire....

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 ans
      Come on!
      Le cabinet est parti de 3 à 18 avocats en 3 ans, vous vous attendiez à quoi? Désolé mais de l'extérieur ça ne fait pas très sérieux.

      Quand on cherche la pub à tous prix, il faut vivre aussi avec lorsque les choses vont moins bien. On peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 ans
      agreed
      I agree, I've never met Me Benizri but it looks like he is working hard. This kind of article is very low.

    • Pas Surpris
      Pas Surpris
      il y a 6 ans
      Avocat
      Ce n’etait pas un “moindre petit pepin” ...ce n’est pas vrais que seulement les independents ont partis. Et les nombres dans l’article ne sont pas precis

    • Eric d.
      Eric d.
      il y a 6 ans
      Votre Nièce!!!
      Le jour ou votre nièce reussira a embaucher 18 avocats, je suis certain que vous serez aussi jalouse d'elle!!! et vous cacherez derrière votre écran pour lui tomber dessus!!!

    • Eric d.
      Eric d.
      il y a 6 ans
      "insider traitor"
      "pas surpris" vous semblez avoir du "insider information".

      Cet avocat embauche toujours 10 avocats, c'est qu'il doit quand même bien reussir.

      Ce genre de nouvelles à la TMZ est non-neccessaire dans DROIT-INC.

      Quand à vous "pas surpris" Vous avez soit:

      1. travaillé chez Legal Logik et été remercié;
      2. Votre candidature n'a pas été retenue à la suite d'une entrevue;
      3. Vous avez perdu un dossier contre Legal Logik; ou
      4. vous êtes simplement ..... jaloux et frustré derrière votre macbook dans votre micro-condo de griffintown.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 ans
      3. impossible
      Perdre contre Legal Logik c'est impossible!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 ans
      Merci Jamie!
      Heu pardon Eric d.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 ans
      Ou alors
      Ou alors il connait quelqu'un dans la boite?

      Pour avoir vécu l'expérience d'un cabinet à haut taux de roulement, les réputations sont souvent justifiées.

    • GoMario
      GoMario
      il y a 4 ans
      Tellement d'accord
      Bravo Me Benizri! Let those haters behind!

  5. selfie king
    selfie king
    il y a 6 ans
    Kingpin
    Le king de l'egoportrait.

  6. Wow
    Avocat
    Plusieurs m'ont dit qu'il y a que 4 avocats qui restent au cabinet. Il y avait presque 20 en Septembre....

    • V.M.
      Les rumeurs ne naissent pas de nulle part
      Le mot court, j'ai également entendu dire qu'il n'y en avait que 4 qui restaient... Kim Kardashian a beau avoir des likes et shares, ce n'est pas elle qui jouera dans le prochain film qui remportera des oscars ou qui sortira l'album de l'année... Ce qui est dommage c'est que c'est toute l'image de la profession qui en est affectée :-(

  7. GoMario
    GoMario
    il y a 4 ans
    Haha Exacte!
    Bande de jaloux! Bravo Me Benizri...
    Ne vous inquiétez pas, je ne le connais pas, mais j'ai un respect naturel pour l'audace et la créativité!

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires