Nouvelles

Les avocats de l’année 2017 !

Main image

L'équipe Droit-inc

2017-12-22 14:30:00

Ils sont 12 cette année à avoir attiré notre attention… Découvrez notre palmarès des juristes s’étant le plus démarqués en 2017! En commençant par la fin, suspense oblige...

12. Carl Tremblay
Une ascension rapide

Carl Tremblay
Carl Tremblay
Gros coup pour Fasken à Québec, qui a réussi à s’octroyer les services de Carl Tremblay en avril. L’avocat a donc quitté Norton Rose et en cinq mois a réussi à gravir les échelons de son nouveau cabinet en devenant associé-directeur. Dans son portefeuille de clients, on retrouve l’administration portuaire de Québec, le Groupe Filgo inc, ou encore Québecor Média, dans le cadre de négociations avec la Ville de Québec concernant la gestion et l’exploitation du centre Vidéotron.


11. Shahad Salman
L’infatigable philanthrope

Shahad Salman
Shahad Salman
La jeune avocate de 30 ans s’illustre par son implication incroyable dans une quantité de projets philanthropiques, en plus de son travail à temps plein en tant qu’avocate chez Aligo, une société de valorisation et de commercialisation des innovations produites par les universités. Shahad Salman est en effet impliquée dans le Comité sur les droits de la personne, dans le Comité à la diversité du barreau de Montréal, dans celui sur le profilage racial et social de SPVM ou encore au Musée de l’Holocauste. Mais surtout, elle essaye de se battre pour prouver à ses pairs qu’elle n’est pas juste une avocate musulmane. Les journées de 24h semblent trop courtes pour elle !


10. André Ryan
Nouveau Super plaideur

André Ryan
André Ryan
Le chef du litige chez BCF, André Ryan, a été intronisé au club très sélect de l'American College of Trial Lawyers, qui recrute ses membres sur invitation seulement. Son accession est limitée à un nombre qui ne peut excéder 1 % du total des avocats d’une région. Pour devenir Fellow, il ne suffit pas d’être un excellent plaideur, il faut également être vu par ses pairs « comme une personne qui a toujours respecté les plus hauts standards d’éthique et de civilité, qui démontre un esprit collégial et traite tous les participants du système judiciaire avec dignité et respect », a dit le président du Comité provincial de l’Association, Me Olivier Kott.


9. Steeve Robitaille
Vp d’une firme aux milliards de dollars

Steeve Robitaille
Steeve Robitaille
Une grosse pointure du droit des affaires a pris du grade en devenant vice-président exécutif d'une importante firme de génie-conseil, WSP Global, l’ancienne Genivar, qui brasse un chiffre d’affaires annuel de plusieurs milliards de dollars. Après avoir passé près d’un quart de siècle chez Stikeman, Steeve Robitaille passe chez son client: il a en effet été premier conseiller de son nouvel employeur, négociant pour lui deux transactions frôlant le milliard de dollars au total. Il était sur le conseil de direction de Stikeman Elliott, et rejoint celui de la firme, qui compte quelque 36 000 ingénieurs partout dans le monde.


8. Charles Benmouyal et Tiago Murias
Gagnants contre toute attente

Tiago Murias
Tiago Murias
Ceux qui assuraient la défense du couple Jamali-Djermane ont réussi à faire libérer leurs clients, qui devaient répondre d'accusations graves d'avoir fomenté un complot terroriste. Mais voilà, la preuve, qui s'est étalée sur 3 mois et qui a mobilisé une trentaine de témoins, a été démonté par les avocats Charles Benmouyal et Tiago Murias. Ils ont fait acquitter leurs clients, face à de forts vents contraires. Me Murias pratique chez Ameur & Múrias, tandis que Charles Benmouyal travaille à l'aide juridique.


7. Anik Trudel
Nouvelle boss chez Lavery

Anik Trudel
Anik Trudel
L'ex-associée de Stikeman devenue administratrice de sociétés et gestionnaire de relations publiques Anik Trudel a été choisie en janvier pour diriger le cabinet d’avocats Lavery. En entrevue avec Droit-inc elle avait mentionné la phrase utilisée par Lavery dans sa publication de recrutement: le cabinet cherchait « un bâtisseur »… « Je n’étais pas nécessairement à la recherche d’un nouveau défi. Mais celui de Lavery était unique, je ne pouvais pas dire non », avait-elle dit.


6. Jean-François Pelland
L’avocat de Droit-inc passe chez Gowlings!

Jean-François Pelland
Jean-François Pelland
Oui, bon, c'est vrai, c'est l'avocat de Droit-inc. Mais Jean-François Pelland, le spécialiste des financements d’entreprises, est aussi celui qui balise présentement le contexte juridique de la cryptomonnaie au Québec. Il est un pionnier de la levée de fonds pour ces devises virtuelles, qui ont suscité énormément de curiosité en 2017, avec la flambée de la valeur du bitcoin. Après 13 années passées chez McMillan, il a rejoint les rangs de Gowling WLG en septembre dernier.


5. Louise Arbour
Passionnée par sa cause

Louise Arbour
Louise Arbour
L’avocate est devenue cette année la représentante spéciale du secrétaire général pour les migrations internationales à l’ONU et se bat depuis pour faire comprendre au monde et à ses dirigeants que les migrations, en plus d’être créatrices de richesses, sont inévitables. Depuis, Louise Arbour parcourt les quatre coins du globe et garde une pêche incroyable.

En fin d’année, Me Arbour, telle une mère Noel, a donné 440 000 dollars à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Cela permettra de lancer le projet de recherche État de droit Arbour-UdeM, qui s’échelonnera sur cinq ans. Il consiste en une réflexion et des échanges sur les défis contemporains que posent les conceptions et les représentations traditionnelles de l’État de droit.


4. Richard Wagner
Nouveau juge en chef de la Cour suprême

Richard Wagner, nouveau juge en chef de la Cour suprême du Canada
Richard Wagner, nouveau juge en chef de la Cour suprême du Canada
Si Richard Wagner n’est plus avocat, il fait tout de même partie des visages juridiques de 2017. L’ancien avocat de Lavery, âgé de 60 ans, a été nommé en décembre par Justin Trudeau pour succéder à la juge en chef désormais en retraite, Berverly McLachlin. De quoi finir une année en beauté pour ce montréalais diplômée de l’Université d’Ottawa, qui a fait toute sa carrière chez Lavery.


3- Kim Thomassin
Un gros coup pour la Caisse

Kim Thomassin
Kim Thomassin
Quand le plus important gestionnaire de caisse de retraite au pays téléphone, on répond. C’est peut-être le seul endroit en ville qui offre des salaires plus alléchants que ceux de patrons de grandes firmes d’avocats... C'est donc ce qu'a fait l'ex-directrice nationale de McCarthy. Kim Thomassin a annoncé au début de l’année qu’elle devenait première vice-présidente, Affaires juridiques et Secrétariat, du bas de laine québécois dont les actifs valent quelque 280 milliards de dollars. L’avocate gère ainsi l'ensemble des activités juridiques et réglementaires de la Caisse, en plus d'appuyer la Caisse dans sa stratégie de mondialisation.

2- Paul-Matthieu Grondin
La surprise de l’année

Paul-Matthieu Grondin
Paul-Matthieu Grondin
Sortant de (presque) nulle part, ce jeune avocat de 33 ans a secoué l’establishment, forcé la bâtonnière à abandonner la course, et a facilement vaincu sa rivale...

On ne peut ignorer le précédent créé par l'arrivée de Paul-Matthieu Grondin, l’avocat entrepreneur à la tête de l'ordre professionnel. Dans un débat électoral très polarisé entre deux femmes, la bâtonnière sortante, Claudia F. Prémont, et l’ex-bâtonnière Lu Chan Khuong, il s'est imposé par ses idées nouvelles.

Même s'il a bénéficié du retrait de Me Prémont, il reste qu'il a remporté une victoire majeure face à Lu Chan Khuong, l'emportant avec 71 % des voix.

À l'heure où le milieu juridique se distingue encore par une démarche technologique tâtonnante, l'élection d'un avocat connaissant—et utilisant—le pouvoir de l'analytique d'affaires risque de créer le momentum nécessaire à l'adoption d'une culture juridique numérique.

Sans compter que l'héritage entrepreneurial du cofondateur de Grondin Savarese, où l' « on ne pratique plus le droit aujourd’hui comme on le pratiquait hier », lui a permis de se présenter comme le candidat d'un changement nécessaire et réclamé par plusieurs.


1- Jean-François Gagnon
Le cabinet dont tout le monde parle

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
En quelques années, Langlois a réussi à rentrer dans la cour des grands. Jean-François Gagnon, chef de la direction, a convaincu des avocats de cabinets nationaux de se joindre à sa firme, ce qui n’est pas banal, l’inverse étant le scénario le plus courant. La saignée a été particulièrement importante dans l’équipe de litiges de McCarthy Tétrault, avec la défection de Mes Pascale De Meyer, Sean Griffin, Guillaume Leahy et Sandra Desjardins. Langlois recrute des jeunes, comme Me Félix Bernard, de Davies Ward Philipps & Vineberg, ou Me Roger Bill, de chez Blakes, mais aussi des vétérans: après plus de 30 ans chez Fasken, Me Pierre Y. Lefebvre, est devenu associé et Me Pierre-Luc Desgagné, a de son côté quitté la vice-présidence aux affaires corporatives et secrétaire général d’Hydro-Québec pour se joindre à l’équipe de droit des affaires.

Autre gros coup de l’année, Langlois a carrément réussi à absorber le cabinet Fraticelli Provost, embarquant avec lui 13 employés dont 7 avocats.

Bref, ça roule chez Langlois!

Le patron avait confié un peu plus tôt dans l’année à Droit-inc les secrets de sa stratégie de recrutement implacable: « le volume d’affaires n’est pas la première chose qu’on regarde chez un candidat, mais plutôt s’il est cohérent avec les valeurs du cabinet, s’il va y adhérer, s’il va permettre de le faire grandir ». En plus de recruter à tour de bras, Me Gagnon est aussi l'avocat le plus productif de son bureau...

Pour tout cela, Jean-François Gagnon est donc l’avocat Droit-inc de l’année 2017!

Methodologie: aucune! Ce sont des coups de coeur de la rédaction. Il n’y a rien de scientifique dans nos choix et nous avons regardé ceux qui, selon nous, ont marqué l’année.
31788

3 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 ans
    Beau palmarès
    Surpris de ne pas y voir le Jeune Super Plaideur. Pour Me Grondin, pleinement mérité. On a l’impression qu’il y a un pilote dans le cockpit au Barreau, fière d’être avocate.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 ans
    Langlois...
    Fait certainement beaucoup de bruit sur la scène juridique. En privé, on rapporte que s'il y a beaucoup d'embauches, le volume de travail ne supporte pas l'augmentation très importante du nombre de ressources. Situation délicate s'il en est.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 ans
      Langlois
      J'ai aussi entendu cette rumeur. Il y aussi eu beaucoup de roulement chez les jeunes avocats du cabinet dans la dernière année..

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires