Nominations

Grosse vague d’embauches chez Robic!

Main image

Camille Laurin-desjardins

2020-10-13 15:00:00

Robic, cabinet spécialisé en propriété intellectuelle, a accueilli 19 nouveaux employés depuis le mois de mars. Comment expliquer son succès en ces temps incertains?

Me Dario Pietrantonio et Catherine Chouinard. Photos : Site web de Robic et LinkedIn
Me Dario Pietrantonio et Catherine Chouinard. Photos : Site web de Robic et LinkedIn
La pandémie qui a frappé le Québec en mars n’a pas empêché Robic de connaître une très bonne année. 19 nouveaux employés ont fait leur entrée au cabinet, dont trois avocats, au cours des derniers mois – en propriété intellectuelle et en droit des affaires.

« 2018 et 2019 ont été des années records pour nous, affirme Me Dario Pietrantonio, associé chez Robic et membre du comité de gestion. Et disons que 2020 a été très bonne, nonobstant la pandémie. Dans le contexte, on est heureux avec notre progression. »

Mais quel est le secret de Robic?

La directrice des ressources humaines, Catherine Chouinard, croit que le cabinet s’en est bien tiré entre autres parce qu’il était déjà prêt pour le télétravail.

« Chez nous, ça s'est quand même très bien passé, parce qu'on travaille sans papier depuis plusieurs années, tous nos dossiers sont complètement électroniques, explique-t-elle. Je sais que certains cabinets ont rencontré des difficultés... mais nous, on a peut-être été chanceux d'avoir commencé nos démarches il y a quelques années! »

Catherine Chouinard affirme que le cabinet n’a pas l’habitude d’aller recruter agressivement au sein d’autres cabinets.

« Ce sont des gens qui ont manifesté le désir de se joindre à notre équipe, je pense qu'ils voient qu'on est un bureau très dynamique, détaille-t-elle. On aime avoir des gens dans notre équipe qui sont axés vers le changement, les innovations, qui sont intéressés par notre esprit d’équipe et le côté très chaleureux du bureau. »

« Souvent, même, on perd des employés et ils ont tendance à revenir, parce qu'ils trouvent que l’atmosphère chez nous, elle n'est pas comme ailleurs », ajoute Me Pietrantonio.

Et c’est pas fini...

Et la croissance n’est pas terminée. Le cabinet prévoit encore pourvoir d’autres postes au cours des prochains mois.

« Nous sommes toujours à la recherche d’excellents candidats dans leur domaine », précise Me Pietrantonio.

Mes Zachary Ouimet, Andrée-Anne Perras-Fortin et Élisabeth Lesage-Bigras. Photos : Site web de Robic
Mes Zachary Ouimet, Andrée-Anne Perras-Fortin et Élisabeth Lesage-Bigras. Photos : Site web de Robic
Dans le même esprit, deux avocats ainsi qu’un agent de brevets qui travaillent au sein du cabinet depuis plusieurs années, sont aussi devenus associés, au printemps.

« On engage des jeunes professionnels avec l'objectif qu’ils deviennent associés dans notre cabinet, c’est ce qu’on souhaite, explique Me Pietrantonio. Et quand ça fonctionne, ça nous fait plaisir de nommer ces gens-là associés. À partir du stage, on recrute toujours avec cette vision-là, que ce soit quelqu'un qui se développe avec nous, qui monte les échelons, jusqu'à devenir associé. »

« Et d'ailleurs, les deux avocats qui ont été nommés associés avaient tous les deux fait leur stage chez nous », ajoute Mme Chouinard.

Des clients qui tirent leur épingle du jeu

Dario Pietrantonio croit aussi qu’une certaine portion de clients du cabinet ont su tirer leur épingle du jeu, malgré les temps incertains de la pandémie.

Certes, le Cirque du Soleil, qui a été très affecté par la crise sanitaire, fait partie de leurs clients… Mais Robic représente aussi des entreprises en technologies émergentes et en sciences de la vie, qui connaissent de très beaux jours.

Un des clients du cabinet, en Californie, a par exemple développé un médicament qui montrait des effets prometteurs dans le traitement de la COVID-19, au début de la pandémie.

« Comme nous sommes dans un domaine de propriété intellectuelle, d’innovation, on a une plus grande proportion de clients du côté technologies et émergence et sciences de la vie que ce qu'on retrouverait dans un cabinet plus traditionnel », décrit Me Pietrantonio.
9051

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Et combien de départ durant la même période?
    La rumeur veut que durant la même période, plusieurs employés ont quitté. Soit des adjointes, techniciens et parajuristes. Faudrait donc savoir si malgré ces 19 embauches, il y a plus d'employés aujourd'hui ou bien ce n'est que pour remplacer les départs?

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires