Nouvelles

Une compagnie québécoise achète aux États-Unis

Main image

Gabriel Poirier

2022-06-22 10:15:00

Une entreprise québécoise œuvrant dans le domaine des soins de santé étend ses activités au-delà de la frontière… Qui sont les avocats?

Mes Karine Emond, Patrick Shea, Charles-Étienne Pressé et Michael M. Donahey. Sources: Sites web de Christie Innomed, McCarthy Tétrault et Snell & Wilmer
Mes Karine Emond, Patrick Shea, Charles-Étienne Pressé et Michael M. Donahey. Sources: Sites web de Christie Innomed, McCarthy Tétrault et Snell & Wilmer
Christie Innomed serait-elle en mode croissance ? C’est du moins ce qu’assure l’entreprise, fondée à Montréal en 1954, qui vient d’annoncer l’acquisition de l’entreprise américaine Comp-Ray, basée en Arizona.

Cette transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, devrait permettre à l’entreprise spécialisée dans la santé et la sécurité des soins aux patients de devenir la « plus grande » société œuvrant dans ce milieu.

Jointe par Droit-Inc, Me Karine Emond, chef du contentieux de Christie Innomed, explique que l’entreprise désirait prendre pied aux États-Unis pour pallier au ralentissement de sa croissance au Canada.

Dans le cadre de cette transaction, Christie Innomed était représentée à l’interne par Me Emond et à l’externe par Patrick Shea et Charles-Étienne Pressé, de McCarthy Tétrault. Ces derniers ont été appuyé par Michael M. Donahey, du cabinet américain Snell & Wilmer, de Phoenix.

« J’ai adoré travailler avec eux, lance Karine Emond. Bravo à Patrick Shea, car ce fut très rassurant d’être supporté à l’interne par une équipe aussi chevronnée. C’était extraordinaire, pour moi, qui n’est pas une avocate de fusion et d’acquisition, de me fier à leur expertise et à leurs connaissances. »

Comp-Ray était de son côté représentée par Thomas Moring, de Jaburg Wilk.

Me Thomas Moring. Source: Site web de Jaburg Wilk
Me Thomas Moring. Source: Site web de Jaburg Wilk
Christie Innomed espère maintenant être en mesure d’offrir à ses clients ce que les acteurs du milieu nomment un plus grand portefeuille de « Solutions et de services Multi-Fournisseurs (MVS) ».

« Cette nouvelle acquisition nous permettra de continuer à développer notre vaste gamme de solutions, d'optimiser notre chaîne d'approvisionnement avec comme objectifs de toujours pouvoir en offrir plus à nos clients et partenaires », ajoute pour sa part Martin Roy, président et chef de la direction de Christie Innomed.

Karine Emond précise que Christie Innomed pourra aussi bénéficier d’un « transfert de connaissances » grâce à sa filiale américaine. Du point de vue du savoir-faire, elle croit par exemple que les techniciens des deux entreprises bénéficieront des formations qui seront données pour les aider à comprendre les produits, équipements et services spécifiques aux deux entreprises.

Un début ?

Karine Emond explique que l’entreprise montréalaise a l’ambition de poursuivre sa croissance au sud de la frontière maintenant qu’elle y a pris pied. Elle confirme que Christie Innomed veut enchaîner les acquisitions au fil des prochaines années.

Et elle croit qu’une telle croissance pourrait bénéficier à la population dans la mesure où elle permettrait aux hôpitaux d’ici et des États-Unis de réduire leurs factures de maintenance.

« En élargissant notre offre de service MVS, nos techniciens seront plus à même d’offrir aux hôpitaux des conseils pour assurer la réparation et la maintenance de leurs équipements et logiciels médicaux. Les hôpitaux pourront, si nous réussissons à entretenir leur parc d’équipement, réduire leurs coûts de maintenance. Cela veut ultimement dire plus d’argent pour les soins à la population. »
2747

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires