Nouvelles

Travail hybride : les cabinets passent à la banque

Main image

Didier Bert

2023-07-24 12:00:00

Une nouvelle formule de travail flexible gagne en popularité dans les cabinets américains.

Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Plutôt qu’octroyer des jours de travail à distance chaque semaine, pourquoi ne pas proposer un stock de jours flexibles?

C’est cette question que se posent de plus en plus de cabinets d’avocats aux États-Unis, comme Davis Polk & Wardwell et Weil Gotshal & Manges, rapporte ''Law.com''.

Pourtant, la plupart des cabinets en restent à se demander s'il est bon de contraindre leurs avocats à revenir travailler au bureau, et s'ils doivent imposer un nombre hebdomadaire de jours au bureau.

Or, un avocat sur deux veut travailler depuis son domicile : quel cabinet accepterait de se couper de la moitié du bassin d’emploi des avocats ?

Avec le système de la banque de jours flexibles, chaque avocat obtient un nombre de jours où il peut travailler à distance, souvent entre 12 à 16 jours par année. Et il peut utiliser ce stock quand bon lui semble.

Un avantage de cette formule est de ne pas imposer, chaque semaine, un nombre fixe de jours travaillés à distance. Un autre avantage est de mettre entre les mains des avocats le choix de leurs jours de travail à distance.

Ce système officialise aussi le fait que le travail à distance n’est pas la norme, mais qu’il est l’exception. Le bureau est désigné clairement comme étant le lieu habituel de travail.

Mais ce système entérine également l’idée qu’il n’y aura pas de retour en arrière vers le modèle 100 % bureau qui préexistait avant la pandémie. Il n’y aura plus de semaines de travail entièrement travaillées au bureau… sauf si l’avocat le souhaite expressément.

La banque de jours flexibles est dévolue à chaque avocat : il ne s’agit pas d’une faveur, mais d’un mode de fonctionnement pérenne.
3005

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires