Nominations

Un notaire arrive chez…

Main image

Camille Dufétel

2023-07-25 08:30:00

Un notaire vient de rejoindre les rangs d’un cabinet d’avocats et de notaires. Qui est-il et quels sont ses mandats ?

Me Guillaume Ouellet. Source: Courtoisie KSA Avocats + Notaires
Me Guillaume Ouellet. Source: Courtoisie KSA Avocats + Notaires
Me Guillaume Ouellet a intégré KSA Avocats + Notaires le 5 juin dernier à la place d’affaires de Québec, et se joint à l’équipe de droit immobilier et de droit des affaires. Il travaillait auparavant auprès de Me Benoit Dancause, notaire.

Il totalise une expérience de cinq ans dans le milieu notarial dont une année comme notaire en pratique privée, depuis son inscription au Tableau de l’Ordre.

« Je travaille sur tout ce qui est immobilier commercial, financements commerciaux, et je touche aussi, en deuxième rang, à tout ce qui est fusions/acquisitions, organisation de l’entreprise…, note-t-il. Ce sont des dossiers qui amènent leurs lots de défis et de particularités. Ce n’est jamais quelque chose d’extrêmement simple, un financement commercial, une acquisition commerciale... »

Il aime le fait qu’aucun de ces dossiers ne ressemble au précédent. Me Ouellet décrit chez KSA un accueil préparé lors de son arrivée, et une équipe facile d’approche, chaleureuse et humaine.

Le notaire se retrouve ainsi aujourd’hui entouré d’avocats. « Ça me faisait un peu peur, ça me sortait de mon confort et ç'a été ultra positif. Je n’aurais pas pu demander mieux que ça ». Cette proximité avec les avocats amène selon lui beaucoup de points de vue et d’expertises différentes pour traiter un même mandat, ce qu’il décrit comme une plus-value.

Parmi les raisons qui l’ont attiré vers ce cabinet, le fait qu’il connaisse des personnes de son entourage travaillant chez KSA, en particulier Me Maxime Létourneau.

Le notaire originaire de Lévis ajoute qu’il y a chez KSA « un désir d’excellence au niveau des services rendus et une énergie déployée pour être à la fine pointe de ce dont les clients ont besoin ».

« Je proviens de la pratique classique du notariat, la petite étude de quartier plus traditionnelle », précise-t-il. Le fait que KSA soit une organisation beaucoup plus volumineuse n’enlève selon lui rien à l’attention particulière portée à l’ensemble des professionnels. Il cite en exemple la conciliation vie professionnelle/vie personnelle.

« Ça fait un mois que je suis là, ce n’est pas beaucoup, mais je le sens vraiment, il y a beaucoup d’emphase mise sur ‘Est-ce que tu es bien dans ton travail ?’ ‘Est-ce que tu as du plaisir ? Oui ? Parfait, on continue comme ça et s’il y a un problème, on réévaluera ça pour que tu sois bien dans le cadre de tes fonctions’».

Il explique qu’il y a, dans le noyau central de KSA, actuellement deux notaires, 26 avocats et un technicien juridique. « Si on se base sur l’ensemble du groupe KSA, ça totalise 26 avocats, 26 notaires et un technicien juridique », détaille-t-il.

Le choix du notariat

Me Ouellet a obtenu une maîtrise en droit notarial à l’Université Laval. Quand il a débuté son baccalauréat, il était certain de vouloir devenir avocat. En cours de parcours, il a changé d’idée et a décidé de devenir notaire.

« Le pourquoi, c’est parce que le notaire a une formation et une expertise particulières, surtout dans mes champs de pratique actuels. Au cours de mes études, j’ai appris à découvrir mon intérêt pour tout ce qui est immobilier, financement… »

Il estime aussi que c’est une profession qui a la confiance du public et qui permet d’avoir une proximité avec ses clients. « C’est ce que je voulais aller chercher dans le cadre de ma carrière, le fait d’être un professionnel proche de ses clients, assure-t-il. Le notaire est la personne qu’on appelle quand on a un problème ou un projet, pour nous aider là-dedans. »
2512

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires