Nominations

Trois nouveaux Super juges!

Main image

Didier Bert

2023-02-07 15:00:00

La Cour supérieure accueille trois nouveaux juges. Qui sont-ils?

Marie-Ève Bélanger. Source: McCarthy Tétrault
Marie-Ève Bélanger. Source: McCarthy Tétrault
Le ministre fédéral de la Justice, David Lametti, procède à la nomination de trois nouveaux magistrats à la Cour supérieure.

Marie-Ève Bélanger est nommée juge de la Cour supérieure du Québec, dans le district de Montréal. Elle était jusqu’à présent associée chez McCarthy Tétrault à Montréal.

Elle remplace le juge Louis-Paul Cullen, qui est devenu juge surnuméraire en janvier 2022.

Spécialisée en droit de la santé, Marie-Ève Bélanger a concentré sa pratique d’avocate en responsabilité civile et professionnelle ainsi qu’en droit disciplinaire. Elle a défendu des médecins poursuivis en responsabilité professionnelle devant les tribunaux civils, ainsi que devant le conseil de discipline du Collège des médecins du Québec, les comités de discipline des centres hospitaliers, le Tribunal administratif du Québec et le Tribunal des professions.

La juge Marie-Ève Bélanger a débuté sa carrière comme auxiliaire juridique auprès du juge Louis LeBel à la Cour suprême du Canada.

Ce barreau 2004 a ensuite pratiqué en litige chez Stikeman Elliott durant cinq années, avant de se joindre à McCarthy Tétrault, où elle a été nommée associée en 2011.

Elle a coprésidé à plusieurs reprises la campagne de financement de Centraide de McCarthy Tétrault. Elle est membre du comité du groupe d’action pour l’inclusion des personnes racisées du cabinet.

Marie-Ève Bélanger a été la présidente du Comité de droit de la santé de l’Association du Barreau canadien.

Détentrice d’un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal, Marie-Ève Bélanger se passionne pour la cuisine, les randonnées alpines et les voyages.

Shaun E.Finn. Source: LinkedIn
Shaun E.Finn. Source: LinkedIn
Il quitte BCF…

Shaun E.Finn est nommé juge de la Cour supérieure du Québec, dans le district de Montréal. Il remplace le juge Michel Yergeau qui a démissionné en juin 2022.

Avant sa nomination, Shaun E.Finn était associé chez BCF Avocats d’affaires à Montréal, où il était coresponsable du groupe Défense d’actions collectives du cabinet et associé du service montréalais du litige. Il exerçait en litige commercial et en actions collectives.

Shaun E.Finn représentait des sociétés et institutions défenderesses dans les secteurs de la responsabilité de produits, des sinistres collectifs, de la protection des consommateurs, du respect de la vie privée et des valeurs mobilières. Il a plaidé au Tribunal administratif du Québec, à la Cour municipale, au Tribunal canadien du commerce extérieur, au tribunal d’arbitrage de l’ALÉNA, à la Cour supérieure du Québec et à la Cour d’appel du Québec.

Sa carrière juridique avait commencé comme stagiaire et auxiliaire juridique à la Cour d’appel du Québec, auprès de la juge Louise Mailhot. Il a ensuite œuvré durant neuf années chez McCarthy Tétrault à Montréal comme associé puis comme avocat-conseil, avant d’entrer chez BCF en 2015.

Shaun E.Finn est membre de l’International Association of Defense Counsel. Il a été nommé fellow au sein du Litigation Counsel of America. Il a enseigné en actions collectives, valeurs mobilières et litige commercial à la faculté de droit de l’Université McGill, à titre de chargé de cours.

Shaun E.Finn détient un baccalauréat en droit civil et un baccalauréat en common law de l’Université McGill, et une maîtrise en droit de l’Université Laval (avec mémoire). Il est également diplômé d’un baccalauréat ès arts et d’un diplôme de deuxième cycle en journalisme de l’Université Concordia, ainsi que d’une maîtrise ès arts de l’Université de Montréal (avec mémoire). Il a été admis au barreau en 2004.

Alexandre Bien-Aimé Bastien. Source: Shadley Bien-Aimé
Alexandre Bien-Aimé Bastien. Source: Shadley Bien-Aimé
Une première!

Alexandre Bien-Aimé Bastien est nommé juge de la Cour supérieure du Québec dans le district de Montréal. Il était jusque là associé chez Shadley Bien-Aimé à Montréal.

Le nouveau juge remplace la juge Marie-Anne Paquette qui a été nommée juge en chef de la Cour supérieure le 2 juin 2022.

Alexandre Bien-Aimé Bastien devient ainsi le premier juge noir nommé à la Cour supérieure du Québec. Sa nomination intervient un an après la prise de parole publique de l’ex-juge Daniel Dortélus, qui avait écrit au ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, pour regretter l’absence de diversité dans la magistrature québécoise.

Membre du barreau du Québec depuis 2010, il est également membre du barreau de New York et du barreau de Trinité-et-Tobago. Il a été auxiliaire juridique auprès du juge Thomas A. Cromwell à la Cour suprême du Canada.

Alexandre Bien-Aimé Bastien a ensuite exercé en droit criminel et pénal comme associé chez Shadley Bien-Aimé. Il a représenté des clients accusés de crimes économiques et financiers, en matière de fraude, de corruption de fonctionnaires publics, de fraude fiscale et de blanchiment d’argent. Il a aussi représenté des clients accusés de trafic de stupéfiants, de complot, d’agression sexuelle, et d’autres crimes contre la personne.

L’Association des avocats de la défense de Montréal lui a décerné le prix Gabriel Lapointe en 2017, pour souligner le potentiel exceptionnel qu’il a démontré au cours de sa carrière.

Le nouveau juge a enseigné en droit criminel à la faculté de droit de l’Université McGill. Il est coauteur de l’ouvrage ''Criminal Procedure: Cases and Materials''. Alexandre Bien-Aimé Bastien a agi comme formateur pour l’Institut national de la magistrature et pour l’Association des avocats de la défense de Montréal (AADM).

Il a été membre du conseil d’administration du Centre d’accès à l’information juridique (CAIJ) et de la section québécoise de l’Association des avocats noirs du Canada. Il a aussi siégé au conseil d’administration de Pour 3 Points, un organisme voué à la formation d’entraîneurs sportifs afin qu’ils puissent jouer un rôle transformateur dans la vie des jeunes.

Alexandre Bien-Aimé Bastien détient un baccalauréat en droit civil et en common law de la faculté de droit de l’Université McGill. Il possède aussi un certificat en éducation juridique de la faculté de droit Hugh Wooding, ainsi qu’une maîtrise en droit de l’Université Harvard. Durant ses études, il a reçu le prix John E. Crankshaw soulignant l’excellence de ses performances académiques en droit criminel.
15693

8 commentaires

  1. Pierre Robert
    Pierre Robert
    il y a un an
    Me
    Monsieur le juge Alexandre Bien-Aimé Bastien j.c.s. ne devient ainsi le premier juge noir nommé à la Cour supérieure du Québec.

    Madame la juge Guylène Beaugé j.c.s., d'origine haïtienne, a été la première personne noire à devenir juge de la Cour supérieure au mois de mars 2007.

  2. pigeon  dissident
    pigeon dissident
    il y a un an
    félicitations
    Trois excellentes nominations, mais je suis particulièrement impressionné par le C.V. de M. le juge Bien-aimé.

    On lui souhaite la meilleure des chances dans l'exercice de ses nouvelles fonctions.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      Nommination de minorités visibles dans un contexte de frénésie wokiste
      Un des effets secondaire de la frénésie wokiste actuelle est d'amener les gens à se demander, chaque fois qu'ils voient un membre d'une minorité visible dans un poste prestigieux, si ce dernier a été chosi en raison de ses compétences ou parce qu'il fallait remplir des quotas.

      Dans le cas de ce monsieur on peut dire que son parcour dans le privé est un gage d'un très haut niveau de compétences, mais vu la tendance actuelle on peut assurément craindre que les années à venir ne donnent lieu à des choix moins heureux.

    • anonyme
      anonyme
      il y a un an
      Choix
      "....mais vu la tendance actuelle on peut assurément craindre que les années à venir ne donnent lieu à des choix moins heureux....".....Vous faites référence à de nombreuse nominations antérieures de l'époque "avant woke"?

  3. anonyme
    anonyme
    il y a un an
    Juges
    que faites vous de la Juge Guylène Beaugé?

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Débuté
    Débuter est un verbe intransitif.

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    et la juge Dubé?
    La nomination du juge Bien-Aimé est une excellent nomination, mais pourquoi a-t-il droit à la Une de La Presse + de ce matin à titre de "premier juge noir" de la Cour supérieure, lorsque dans les faits, il est le troisième après la juge Beaugé et la juge Marie-Hélène Dubé. Est-ce parce qu'il est un homme?

  6. avo-k
    avo-k
    il y a un an
    Félicitations au Juge Finn
    Quelle heureuse nomination. C'est vraiment le type de nomination qui donne confiance au système de justice, ici en matière de recours collectifs. Je suis certain que c'est le cas pour les deux autres aussi.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires