Nominations

Cinq avocats chez Stikeman d’un coup !

Main image

Marie-ève Buisson

2022-08-24 15:00:00

Ces cinq avocats récemment assermentés font leur entrée dans les bureaux de Montréal de ce grand cabinet. Qui sont-ils?

Me Juliette Bousquet. Source: Site web de Stikeman Elliott
Me Juliette Bousquet. Source: Site web de Stikeman Elliott
Le cabinet Stikeman Elliott agrandit son équipe en donnant la chance à cinq jeunes avocats de faire leurs preuves dans leurs bureaux situés à Montréal. Voici les nouvelles recrues.

Me Juliette Bousquet a complété son baccalauréat à la Faculté de droit de l’Université de Montréal (UDEM). Elle a d’ailleurs été lauréate du prix Bélanger Sauvé en 2020, pour l’excellence de son dossier académique en droit administratif.

Cette Barreau 2022 a effectué un stage au sein de la clinique Juripop en plus d’être mentor auprès des étudiants de la Faculté de droit de l’UDEM. Elle a été recrutée par le cabinet Stikeman Elliott en 2020 comme étudiante en droit. Elle est désormais avocate dans cette firme dans le domaine de l’emploi et du travail.

Me William De Bruyn. Source: Site web de Stikeman Elliott
Me William De Bruyn. Source: Site web de Stikeman Elliott
Me William De Bruyn a reçu de nombreux prix durant ses études en plus de figurer au Tableau d’honneur du doyen de la Faculté de droit de l’Université de Laval. Durant son baccalauréat, ce Barreau 2022 a été bénévole pour le Bureau d’information juridique pour Étudiants Pro Bono du Canada.

Il a effectué de nombreux stages en 2020 à Revenu Québec et à la Revue les Cahiers de droit en plus d’avoir travaillé comme assistant d’enseignement et de recherche pour les professeurs Antoine Pellerin et Charles Tremblay Potvin.

Il a aussi été auxiliaire juridique étudiant auprès du juge Michel Beaupré de la Cour d’appel du Québec durant la même année. Ce jeune avocat a été recruté par Stikeman Elliott en 2020 comme étudiant au groupe Litige et règlement de différends. Il y est désormais avocat au sein du groupe Droit des affaires.

Il s’intéresse aux fusions et acquisitions, au capital-investissement, aux marchés des capitaux et aux valeurs mobilières.

Me Laurie-Anne Mercier. Source: Site web de Stikeman Elliott
Me Laurie-Anne Mercier. Source: Site web de Stikeman Elliott
Me Laurie-Anne Mercier a complété ses études à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. Elle a obtenu le prix du juge en chef Richard Wagner pour son leadership et son engagement envers la mission d’Étudiants Pro Bono du Canada.

En 2019, elle a travaillé comme étudiante en droit au sein de la firme Raymond Chabot Grant Thornton. Elle en a ensuite travaillé comme auxiliaire étudiante aux côtés de l’honorable Sylvain Lussier à la Cour supérieure du Québec.

Cette Barreau 2022 a également été auxiliaire juridique pendant un an auprès de l’honorable Suzanne Côté à la Cour suprême du Canada. C’est en 2020 que cette jeune avocate a été recrutée comme étudiante en droit chez Stikeman Elliott. Elle y a effectué son stage au sein des groupes Droit des affaires et Litige, à Montréal.

Elle pratique désormais comme avocate dans le groupe Droit des affaires. Elle s’intéresse aux domaines des fusions et acquisitions, aux valeurs mobilières, aux marchés des capitaux et à la gouvernance d’entreprise.

Me David Primeau. Source: Site web de Stikeman Elliott
Me David Primeau. Source: Site web de Stikeman Elliott
Me David Primeau oriente sa pratique vers les fusions et acquisitions, les valeurs mobilières, les marchés des capitaux et le capital-investissement.

Durant ses études à l’Université de Sherbrooke, Me Primeau a figuré à toutes les années au palmarès du doyen de la Faculté de droit. Il a également été auxiliaire d’enseignement pendant un an.

Ce Barreau 2022 a participé à la rédaction d’un guide sur les formes juridiques des entreprises pour Commerce Sherbrooke et Pro-Gestion Estrie, en 2018. Il a également travaillé à titre d’étudiant au cabinet Stikeman Elliott en plus d’y avoir effectué son stage du Barreau. Il est désormais avocat pour cette même firme dans le groupe Droit des affaires.

Me Ioana Simionescu. Source: Site web de Stikeman Elliott
Me Ioana Simionescu. Source: Site web de Stikeman Elliott
La jeune avocate Me Ioana Simionescu a complété son baccalauréat à la Fac de droit de l’Université McGill. Pendant ses études, elle a été représentante étudiante à la clinique d’information juridique en plus d’être présidente de la Société de droit international.

Lauréate de la Bourse J.W. McConnel pour son parcours universitaire, cette Barreau 2022 a aussi travaillé au pour le Centre de recherche-action sur les relations raciales à Montréal. En 2019, Me Simionescu a pratiqué au sein du cabinet spécialisé en droit des affaires Mile Wright & co.

C’est en 2020 qu’elle a été recrutée comme étudiante au sein du cabinet Stikeman Elliott. Elle y est désormais avocate au sein du groupe Droit des affaires.
5791

8 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Sad for them
    I feel bad for these kids... they have no idea what they are getting themselves into. SE is not worth the "prestige" they try to convince them they will get from working there.

    • Roscoe Pound
      Roscoe Pound
      il y a un an
      Don't worry
      I would say Me Mercier is ready for anything: "Cette Barreau 2022 a également été auxiliaire juridique pendant un an auprès de l’honorable Suzanne Côté à la Cour suprême du Canada."

    • A
      A
      Woooooow
      Give Me Mercier a medal and a bottle of good wine.
      C'est "très colossal".
      That's a huge achievement, seriously. Most people won't resist a week.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      How come?
      Could you elaborate a bit on this? Have you ever worked there?

    • DSG
      It's no secret
      Everyone who's anyone in the field knows about Côté's reputation, except for those idiots who appointed her to the Supreme Court. What were they thinking, I'll never know.

    • Roscoe Pound
      Roscoe Pound
      il y a un an
      Tax law
      She tried to create a new rule in tax law that senior litigators could deduct hundreds of thousands of dollars from their income for the clothing they buy. [https://www.journaldemontreal.com/2014/12/16/la-nouvelle-juge-a-eu-ses-problemes-avec-le-fisc|She seems to have been unsuccessful.]

  2. DSG
    It's a whiteout
    How ironic that one of them worked for "le Centre de recherche-action sur les relations raciales". This announcement sure helps interracial relations.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      C'est comme les "journalisses" de La Presse ou du New Times
      Il écrivent à longueur de journées sur les prétendues vertues de la gestion DEI (Diversity Equity & Inclusion), mais il n'y a que des blancs dans leurs rangs.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires