Nouvelles

Aide juridique : Jolin-Barrette dit prendre la situation au sérieux

Main image

Jean-francois Parent

2022-06-08 12:00:00

Alors que les avocats de la pratique privée se préparent à déclencher les hostilités, le ministre de la Justice du Québec insiste sur l’importance du régime de l’aide juridique.

Le ministre de la Justice et procureur général Simon Jolin-Barrette. Source: Radio-Canada
Le ministre de la Justice et procureur général Simon Jolin-Barrette. Source: Radio-Canada
Droit-Inc rapportait hier que les diverses associations d’avocats de la défense du Québec lançait un ultimatum à Simon Jolin-Barrette : à défaut d’engagement formel à réformer l’aide juridique rapidement, les avocats de pratique privée déclencheront plusieurs moyens de pression.

Exigeant depuis 2019 que Québec réforme en profondeur le système d’aide juridique, les avocats de la défense estiment que le temps est venu de passer de la parole aux actes.

Québec a déposé lundi le rapport final du Groupe de travail indépendant sur la réforme de la structure tarifaire de l’aide juridique, présidé par l’ex-juge en chef de la Cour du Québec Elizabeth Corte.

Exigeant du ministre qu’il s’engage à donner rapidement suite au rapport, les avocats de la défense se sont dotés lundi soir d’un mandat de grève de 10 journées, échelonnées sur les prochaines semaines. Une première journée de grève générale est prévue le lundi 13 juin prochain.

Élizabeth Corte. Source: Archives
Élizabeth Corte. Source: Archives
Au cabinet du ministre Simon Jolin-Barrette, Droit-Inc a demandé s’il s'engageait à agir rapidement sur les recommandations du rapport et à fournir un plan d'action et un échéancier.

« Comme en fait état le communiqué de presse publié hier, le rapport a été reçu il y a quelques jours », explique la porte-parole du ministre Elizabeth Gosselin-Bienvenue dans un courriel envoyé à Droit-Inc.

« Il s'agit d'un rapport volumineux de 181 recommandations. Nous analyserons les différentes recommandations avec sérieux. L'aide juridique est l'un des piliers de l'accès à la justice au Québec et le gouvernement du Québec entend maintenir ses efforts afin d'offrir des services juridiques efficaces et accessibles aux personnes vulnérables de notre société », poursuit Mme Gosselin-Bienvenue.

Le courriel envoyé par le cabinet de Simon Jolin-Barrette souligne par ailleurs que les 181 recommandations finales s'ajoutent aux 43 autres figurant au Rapport d'étape du Groupe de travail, publié en août 2021.

Il faut par ailleurs noter « que la majorité des recommandations d'étape ont été réalisées ou sont en voie de l'être », précise Elizabeth Gosselin-Bienvenue, qui ajoute que les tarifs en vigueur en vertu de l'entente conclue le 30 septembre 2020 le seront jusqu'au 30 septembre 2022.
2831

2 commentaires

  1. DSG
    I'm surprised
    The Quebec government always caves in whenever it is pressured by mob rule. Remember how they retracted the tuition hikes after all those students ran amok? The CAQ is no better. They campaigned to put an end to collusion and then compensated all those taxi drivers for making bad investments. Now they will allocate more money to defense attorneys for making bad career choices and for scrapping the bottom of the barrel.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Eu... pas, vraiment.
    "and then compensated all those taxi drivers for making bad investments"


    Ils ont compensé (partiellement) les chauffeurs de taxi en raison du laissez-faire administratif au terme duquel Uber a pu violer pendant longtemps le cadre juridique régissant l'industrie du taxi (lui permettant ainsi de d'établir des activités au Québec).

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires