Nominations

Neuf nominations par le conseil des ministres

Main image

Didier Bert

2023-09-20 11:15:00

Le gouvernement du Québec a nommé pas moins de neuf avocats dans la fonction publique. Qui sont-ils?

Élise Labrecque, René Côté,  Andréjean Luc, Valérie Morin, Annie Nadon, Camille Paquin et Geneviève Pépin. Sources: LinkedIn, UQAM et Ménard Martin avocats
Élise Labrecque, René Côté, Andréjean Luc, Valérie Morin, Annie Nadon, Camille Paquin et Geneviève Pépin. Sources: LinkedIn, UQAM et Ménard Martin avocats
Le conseil des ministres a procédé à la nomination d’une flopée d’avocats.

Me Élise Labrecque est nommée sous-ministre associée au ministère de la Justice. Elle était jusqu’à présent directrice de la Direction du soutien aux orientations, des affaires législatives et de la refonte de ce ministère.

Assermentée en 2007, c’est au cabinet Melançon, Marceau, Grenier et Sciortino qu’elle a effectué ses premiers pas comme avocate.

Un an plus tard, Me Labrecque se joint au ministère du Conseil exécutif à titre de conseillère en relations intergouvernementales pour le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, avant d’être nommée avocate auprès du même organisme. C’est en 2017 qu’elle rejoint le ministère de la Justice, comme conseillère au bureau de la sous-ministre.

Me Élise Labrecque détient des baccalauréats en droit civil et en common law de l’Université McGill. Il est titulaire d’un diplôme d'études approfondies (DEA) en science politique de l’Université de Genève, ainsi que d’un baccalauréat en science politique de l’UQAM.

Me Isabelle Côté est nommée à nouveau membre du Comité de déontologie policière.

Barreau 1997, l’avocate a commencé comme stagiaire puis avocate chez Jolin, Fournier, Morisset, avocats. En 1998, elle rejoint le cabinet Gosselin et associés, avant de devenir conseillère juridique à la Commission d'enquête sur des allégations relatives à la divulgation de renseignements fiscaux et de nature confidentielle.

Depuis, Me Côté a été agente de révision à la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ)(2000-2007), puis agente de recherche en droit au ministère de la Sécurité publique (2007-2014).

En 2014, Me Côté devient conseillère juridique du Comité de déontologie policière, avant d’en être nommée membre en 2021.

Me Isabelle Côté détient un baccalauréat en droit de l’Université Laval, et un baccalauréat en criminologie de l’Université d’Ottawa.

Me René Côté est nommé à nouveau président du Conseil de la justice administrative.

Avocat à la retraite, Me René Côté a mené l’essentiel de sa carrière comme professeur et chercheur au département des sciences juridiques de l’UQAM. Il a occupé le poste de vice-recteur à la vie académique entre 2013 et 2018, et le poste de doyen de la Faculté de science politique et de droit entre 2005 et 2010.

Me René Côté demeure professeur associé au département des sciences juridiques de l’UQAM. Il siège aussi à temps partiel à la Commission du droit d’auteur du Canada depuis 2018.

Inscrit au tableau de l’ordre en 1984, Me Côté détient un baccalauréat en sciences juridiques de l’UQAM. Il est également titulaire d’un certificat en droit international de l’ Académie de droit international de La Haye, aux Pays-Bas, d’un diplôme d'études approfondies (DEA) en science, technologie et société du Conservatoire national des arts et métiers de Paris.

Par ailleurs, Me René Côté détient un DEA en droit public et un doctorat en droit international de l’Université Paris X.

Me Micheline Leclerc est nommée membre à temps partiel du Tribunal administratif du logement (TAL), dont elle est déjà membre depuis 2020. Auparavant, elle était déjà régisseuse à la Régie du logement depuis 2006.

Barreau 1983, Me Leclerc a commencé sa carrière au cabinet Gagné Letarte, avant de poursuivre en pratique privée entre 1998 et 2006.

Comme membre du TAL, Me Micheline Leclerc a été blâmée en déontologie par le Comité d’enquête du Conseil de la justice administrative (CJA). Lors d’une entrevue à La Presse en mars 2022, Me Leclerc avait critiqué le juge André Gagnier.

« Je suis fondamentalement convaincue qu’André Gagnier et sa petite clique ont posé des gestes, ont dit des choses qui ne pouvaient être acceptées par un gestionnaire. En tant que patron, tu ne peux pas laisser des employés faire ça. On ne peut pas gérer une aussi grosse organisation en se faisant piler sur les pieds par une gang de sans-jugement », avait-elle déclaré.

En réponse au comité d’examen, la juge administrative avait affirmé que les propos qu’elle a tenus n’étaient pas de nature à discréditer le TAL et qu’ils avaient plutôt pour but « de maintenir la confiance du public à l’égard de celui-ci ».

Me Micheline Leclerc détient un baccalauréat en droit de l'Université Laval.

Me Andréjean Luc est nommé coroner à temps partiel.

Assermenté en 2013, c'est chez Gouin & associés que Me Luc débute comme avocat. Cinq ans plus tard, il rejoint le cabinet Tutino Joseph Grégoire.

En 2021, Me Andréjean Luc devient avocat gestionnaire de contrats de recherche au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie - Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

L’an passé, Me Luc a rejoint le CHU Sainte-Justine, où il exerce comme avocat au bureau des ententes de recherche.

Me Andréjean Luc est vice-président de la Société John Howard du Québec.

Il détient un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke. C’est dans la même université qu’il a obtenu plusieurs autres diplômes: un DESS de deuxième cycle en common law et droit transnational, une maîtrise en droit avec cheminement en common law et droit transnational, et un DESS de deuxième cycle en droit et politiques de la santé.

Me Valérie Morin est nommée coroner à temps partiel.

Barreau 2009, Me Morin est conseillère à la Direction de la qualité, de l’évaluation, de la performance et de l’éthique du CISSS de la Montérégie-Est.

Auparavant, elle a été avocate chez Rhéaume Morin, puis au cabinet Slogar Juriconseils.

Me Morin est médiatrice accréditée en matière civile, commerciale et travail.

Me Valérie Morin détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en droit transnational et common law de l’Université de Sherbrooke.

Me Annie Nadon est nommée coroner à temps partiel.

Assermentée en 2005, Me Annie Nadon a commencé sa carrière comme avocate en litige civil chez Bélanger Longtin. Sept ans plus tard, elle rejoint l'Association de la construction du Québec (ACQ), comme conseillère juridique en santé, sécurité et relations de travail.

C'est ensuite chez Intact qu'elle poursuit son parcours, comme avocate en litige civil et assurance, puis comme gestionnaire d’équipe.

Après un passage comme conseillère en simplification chez En Clair Service-conseil, Me Nadon est nommée directrice de projet à la clinique juridique Juripop.

Depuis l'an passé, Me Annie Nadon exerce comme consultante en gestion d'entreprise en pratique privée.

Me Nadon détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal, et un DESS en gestion de HEC Montréal.

Elle étudie présentement au microprogramme de deuxième cycle en administration des affaires - responsabilité sociale et environnementale des organisations à l’Université Laval.

Me Camille Paquin est nommée coroner à temps partiel.

Inscrite au tableau de l’ordre depuis 2018, l’avocate a d'abord œuvré au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais comme agente administrative, avant de se joindre au CISSS de Laval à titre de stagiaire en droit puis d’avocate.

Me Camille Paquin détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en biologie - sciences de la vie et droit - de l'Université de Sherbrooke.

Me Geneviève Pépin est nommée coroner à temps partiel.

Barreau 1999, Me Pépin est directrice des affaires juridiques et institutionnelles et secrétaire générale de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) depuis trois ans.

L’avocate a débuté sa carrière au cabinet Reinhardt Bérubé Fortin avocats, avant de rejoindre Ménard Martin avocats comme avocate plaideuse. Elle a développé sa pratique en responsabilité civile et droit professionnel, avec une spécialisation en droit de la santé.

Me Geneviève Pépin détient un baccalauréat en droit et un certificat en géographie de l’Université Laval. Elle est diplômée d'une maîtrise en droit et politiques de la santé de l'Université de Sherbrooke.
2987

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires