Carrière et Formation

Comment faire face à la criminalité économique à l’ère du numérique?

Main image

Sonia Semere

2023-09-27 13:15:00

Vous souhaitez approfondir vos connaissances sur l'impact de la criminalité économique et des nouvelles technologies sur les services financiers?

Cinthia Duclos. Source: Université Laval
Cinthia Duclos. Source: Université Laval
Le 1ᵉʳ novembre prochain de 13h à 17h30, le 2e colloque annuel du LABFI « Impact de la criminalité économique et des nouvelles technologies sur les services financiers » sera organisé à l’Université Laval.

Ce colloque propose un dialogue sur la prévention du blanchiment d’argent à l’ère numérique et sur l’interconnexion entre les nouvelles technologies, la fraude et la protection du public.

C’est Cinthia Duclos, professeure en droit à l’Université Laval et codirectrice du Groupe de recherche en droit des services financiers qui assure l’organisation de l'événement en collaboration avec son collègue Marc Lacoursière.

« Les avocats qui travaillent pour des institutions financières ou qui ont comme clients des institutions financières doivent être alertés sur ces enjeux-là », confie-t-elle à Droit-inc.

Parmi les sujets qui seront évoqués, figure le volet international.

« C'est vraiment une lutte qui a des ramifications à l'international. Je dirais même que c’est le point de départ du cadre pour lutter contre le blanchiment d'argent, il est donc essentiel de s'intéresser aux principes internationaux mis en place ».

Et qu’en est-il du Canada ? L’idée sera de comprendre comment on intègre les principes de droit international et comment cela se traduit dans les obligations pour les institutions financières canadiennes.

Mais ce n’est pas tout. L’objectif de ce colloque consiste également à apporter des pistes de réflexions et des pistes de solutions.

L'impact des nouvelles technologies dans la culture du blanchiment d'argent fait notamment partie des sujets qui seront évoqués.

Cela amènera notamment à se questionner sur l'effet de la crypto-monnaie et des nouveaux modes de paiement.

« L’arnaque à la crypto-monnaie, c’est un incontournable quand on parle de nouvelles technologies de fraude et de protection du public », souligne Cinthia Duclos.

L’objectif sera donc de comprendre ce qu'on peut faire pour prévenir ces arnaques-là. Quel système de régulation peut-on mettre en place au niveau des crypto-actifs ?

À cette occasion, Lise-Estelle Brault, directrice principale Données, transformation numérique et innovation, au sein de l’Autorité des marchés financiers, prendra la parole.

Autre sujet tendance du moment: la fraude du président. Un phénomène qui interpelle tout particulièrement la professeure en droit. Cela arrive lorsqu’une entreprise est victime de fraudeurs qui se font passer pour le président de l'entreprise et qui font faire des mouvements de fonds.

Bien évidemment, l’intelligence artificielle fera partie des thématiques abordées. « Ce qu'on veut comprendre, c’est comment ces nouveaux outils peuvent avoir un impact pour le public ».

Cinthia Duclos souligne que ce colloque est ouvert gratuitement à tous les étudiants. Les étudiants hors Université Laval sont invités à envoyer un courriel à l’adresse evenements@fd.ulaval.ca.

À la fin du colloque, le juge Frédéric Perreault va animer une période de discussions et de questions. Tous les participants seront également conviés à un cocktail. Une belle occasion de rencontrer des personnalités du secteur.

Pour vous inscrire à la formation, rendez-vous ici.
2287

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 5 mois
    Le Labfi ?
    On dirait le nom d'un met d'afrique du nord, à base de lait de chamelle.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires