Nouvelles

Plaider pour la dernière fois...

Main image

Normand Boivin-le Quotidien

2023-09-29 15:00:00

Après plus de 30 ans de carrière, une procureure plaide pour une dernière fois...

Claudine Roy. Source: Le Quotidien
Claudine Roy. Source: Le Quotidien
Et ce n’est sans doute pas un hasard si son dernier geste fut de terminer le dossier d’un homme accusé d’avoir participé à un réseau de trafic de stupéfiants, elle qui a longtemps été associée aux dossiers du crime organisé, s’étant même jointe, en 2012, à la Commission Charbonneau chargée d’étudier la collusion dans l’industrie de la construction.

Me Roy, que ses fonctions des dernières années amenaient rarement devant le tribunal, a fait une courte apparition devant le juge Michel Boudreault pour les comparutions de 11 h et plaider un dernier dossier dans une atmosphère assez particulière où d’anciens procureurs du DPCP et d’anciens policiers qui l’ont précédée à la retraite s’étaient joints aux membres de sa famille.

C’est ainsi qu’un membre du réseau de trafiquants dirigé par le Montréalais Carlos Innocent Loga, Richard St-Gelais, restera dans la petite histoire comme le dernier condamné de Me Roy. L’ancien chauffeur de taxi était « faciliteur » pour le trafiquant Nicolas Desjardins-Naud, lieutenant d’Innocent-Loga dont le réseau a été démantelé par le projet RAVIR de l’Escouade régionale mixte en février 2022. Pour son rôle secondaire, un antécédent judiciaire remontant à 1989 et un rapport présentenciel très favorable, Me Roy s’est mise d’accord avec son avocate Gitane Smith pour lui faire bénéficier d’une peine de 12 mois dans la collectivité.

Le juge Boudreault a tenu à rendre hommage à celle qu’il a affrontée au début de sa carrière, quand il était avocat de la défense, soulignant sa grande gentillesse qui lui a permis d’occuper la difficile fonction de procureure en chef pour la région. « Je suis triste de la voir partir, car on a commencé presque en même temps. Ça veut dire que ce sera mon tour bientôt », a blagué le juge.

Il a rappelé que Me Claudine Roy, qui a commencé sa carrière en 1990, fut associée aux grosses enquêtes sur le crime organisé au cours de cette décennie et au début des années 2000, avant de se joindre à la Commission Charbonneau. « C’est exceptionnel et nous sommes fiers de vous », a-t-il ajouté, rappelant au passage la Médaille du mérite Michaël Caine qui lui fut décernée par le Barreau régional en 2015.

L’ancien criminaliste a fait rire la salle d’audience en rappelant qu’à son tout premier procès devant juge et jury, la jeune procureure avait dû plaider une cause d’incendie criminel appuyée par une preuve circonstancielle et avait expliqué aux jurés en ces termes ce qu’était une preuve circonstancielle : « Vous constatez qu’il manque des biscuits. Vous demandez à votre enfant si c’est lui qui les a mangés et il répond non, mais il a la bouche pleine et des morceaux de biscuits tout le tour de la bouche; c’est ça une preuve circonstancielle. Le jury l’a bien compris, car le gars a été reconnu coupable. »

Le juge Boudreault lui a souhaité une bonne retraite en citant Voltaire : « La retraite est le port où il faut se réfugier après les orages de la vie. »

La future retraitée a remercié tout le monde du fond du cœur et s’est montrée touchée de voir tous ces anciens collègues et policiers déjà à la retraite venus la saluer pour sa dernière journée, ainsi que son conjoint qui l’a souvent attendue quand les jours ne finissaient plus.

Cet article provient d’un article du journal Le Quotidien, publié ici avec son autorisation.
2895

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires