Nominations

Quatre juristes nommés par le conseil des ministres

Main image

Didier Bert

2023-07-05 11:15:00

Le conseil des ministres nomme plusieurs juristes à de hautes fonctions. Qui sont-ils ?

Bartha Knoppers. Source: Université McGill
Bartha Knoppers. Source: Université McGill
Le gouvernement vient de procéder à plusieurs nominations qui concernent des juristes.

Me Bartha Knoppers est nommée membre indépendante du conseil d’administration du Fonds de recherche du Québec en santé.

L’avocate est la directrice du Centre de génomiques et politiques de l’Université McGill depuis 2009. Elle est également professeure titulaire au département de génétique humaine de la faculté de médecine de l’université montréalaise.

Précédemment, Me Bartha Knoppers a été professeure titulaire à la faculté de médecine et chercheuse principale au centre de recherche en droit public de l’Université de Montréal.

Me Knoppers détient un baccalauréat en droit civil de l’Université McGill, ainsi qu’un diplôme d’études en techniques juridiques du Trinity College de l’Université de Cambridge. Par ailleurs, elle est titulaire d’un diplôme d’études approfondies et d’un doctorat en droit de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne. Elle est membre du Barreau du Québec depuis 1985.

Bernard Tremblay. Source: LinkedIn
Bernard Tremblay. Source: LinkedIn
Me Bernard Tremblay est nommé de nouveau membre du conseil d’administration du Fonds de recherche du Québec en société et culture, comme membre indépendant.

Assermenté en 1990, Me Bernard Tremblay est le PDG de la Fédération des cégeps. Il a effectué l’ensemble de son parcours professionnel dans le domaine scolaire. D’abord conseiller puis directeur en relations du travail à la Fédération des commissions scolaires du Québec, il en devient le directeur des services juridiques et le secrétaire général.

Parallèlement, il est nommé président du Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones (CPNCF).

Il quitte ces fonctions en 2015 quand il prend la tête de la Fédération des cégeps.

Me Bernard Tremblay détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en droit public de l’Université Laval, ainsi qu’une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP).

Lucie Laflamme. Source: LinkedIn
Lucie Laflamme. Source: LinkedIn
Lucie Laflamme est nommée à nouveau membre de l’assemblée des gouverneurs de l’Université du Québec. Elle est directrice générale et membre du conseil d’administration de l’Université TÉLUQ.

Son parcours professionnel a commencé comme notaire chez Laflamme, Lacroix, Fortin et associés, avant qu’elle se dirige vers le monde universitaire.

Lucie Laflamme a œuvré durant près de deux décennies à l’Université de Sherbrooke, comme professeure de droit et directrice du programme de deuxième cycle en droit notarial de la faculté de droit de l’université estrienne. Elle est nommée successivement vice-doyenne à l’enseignement de la faculté de droit, puis vice-rectrice aux études de l’Université de Sherbrooke.

Lucie Laflamme rejoint ensuite l’Université du Québec à Rimouski (UAQR) comme vice-rectrice au campus de Lévis et à la planification. Elle a rejoint l’Université TÉLUQ en 2020 comme directrice générale.

Lucie Laflamme détient un baccalauréat en droit, un diplôme de droit notarial et un doctorat en droit de l’Université Laval. Elle possède aussi un DESS en droit de la construction, de l'aménagement, de l'urbanisme et de l’environnement de l’Université de Montpellier I en France.

Pierre-Luc Déziel. Source: Université Laval
Pierre-Luc Déziel. Source: Université Laval
Pierre-Luc Déziel est nommé membre du conseil d’administration du Fonds de recherche du Québec en nature et technologies.

Il est professeur agrégé à la faculté de droit de l'Université Laval depuis 2016. Il est responsable de l’axe ''Éthique, confidentialité et acceptabilité sociale'' de l’Institut intelligence et données (IID), coresponsable de l’axe ''Droit, cyberjustice et cybersécurité'' de l’Observatoire international sur les impacts sociaux de l’intelligence artificielle et du numérique (OBVIA), et chercheur régulier au Laboratoire de Cyberjustice de l'Université de Montréal et au Centre de recherche en données massives (CRDM) de l'Université Laval.

Ses recherches portent principalement sur l’impact des nouvelles technologies sur le droit à la vie privée et sur la protection des renseignements personnels.
Plus tôt cette année, une équipe de la faculté de droit de l’Université Laval dirigée par le professeur Pierre-Luc Déziel et composée de Hélène Zimmermann et Satchel Dell’olio Delpech a publié une étude portant sur l’incidence des technologies de l’information et des communications sur la formation des juristes au Québec.

Pierre-Luc Déziel détient un doctorat en droit de l’Université de Montréal. Soutenue en 2015, sa thèse portait sur ''La protection de la vie privée au temps de la biosécurité''.

Il est également titulaire d'un baccalauréat ès arts en sciences politiques et économie de l'Université McGill, ainsi que d’une maîtrise professionnelle en relations internationales et d’une maîtrise de recherche en théorie politique de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris.
4031

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires