Nouvelles

Une avocate pratique le pole fitness: le syndic enquête…

Main image

Marie-ève Buisson

2023-10-19 15:00:00

Une avocate qualifie de sexiste une plainte au Barreau qui l’accuse d’avoir un compte OnlyFans « pornographique »…

Me Vivan Nguyen. Source: Courtoisie
Me Vivan Nguyen. Source: Courtoisie
Un certain Maxim Bissonnette a récemment déposé une plainte à l’encontre de l’avocate Vivan Nguyen qui aurait, selon lui, un compte OnlyFans où elle partagerait des vidéos d’elle pratiquant le « pole fitness ».

« Elle, qui danse autour d'un poteau et qui fait la promotion de son compte OnlyFans, un site pornographique. Je crois que cela contribue à ternir l'image de la profession, comme le prévoit l'article 129 du code de déontologie des avocats », aurait-il écrit dans la plainte.

Me Brigitte Nadeau, agissant pour le syndic du Barreau, a donné l’opportunité à Me Nguyen de répliquer à la plainte dans une lettre.

Dans ce texte, l’avocate affirme ne pas avoir de compte OnlyFans et qu’elle n’a pas comme projet de gagner sa vie sur OnlyFans « en ce moment ». Elle ajoute cependant qu’elle pratique bel et bien le pole fitness et que cette plainte n’est nulle autre que « fausse, sexiste et dépassée pour notre génération ».

Elle explique également que les professionnels d’aujourd’hui partagent de plus en plus leur quotidien sur les réseaux sociaux. Elle cite en exemple des médecins, des pharmaciens et des avocats qui se montrent sur Facebook ou Instagram alors qu’ils font du sport.

Me Brigitte Nadeau. Source: LinkedIn
Me Brigitte Nadeau. Source: LinkedIn
« Mes consœurs avocates publient elles aussi du contenu public comparable ou encore plus dévoilant (craque de seins et craque de fesses) », ajoute-t-elle dans sa lettre.

Elle rappelle par courriel à Droit-inc qu’elle n’a pas de compte OnlyFans. « Il est vrai que je m’entraîne auprès d’un poteau, de la même manière qu’un homme s’entraîne avec un bâton de hockey », écrit-elle.

Sur Tik Tok, Me Nguyen a choisi de partager sa lettre adressée à Me Brigitte Nadeau suivie d’une vidéo d’elle pratiquant le pole fitness avec des bottes à talons hauts.

@nguyen.vivan #avocat #discrimination #barreau #scandale #quebec ♬ original sound - VIVAN NGUYEN


En légende de la publication il est écrit: « Les avocates doivent-elles se cacher pour pratiquer leur sport? Discrimination sur le sexe? Discrimination sur la profession? ».

Des dizaines de commentaires comme « Je supporte maître Nguyen. À bas le double standard », fusent de partout sous la vidéo.

Me Brigitte Nadeau est toutefois contre le partage de cette lettre sur les réseaux sociaux.

« Je m’interroge, et j’apprécie beaucoup moins, votre décision de publier votre réponse sur les médias sociaux à nouveau. Nous aurons l’occasion d’en discuter », écrit-elle dans un courriel envoyé à Me Nguyen.

Le syndic mène actuellement une enquête et il n’y a pour le moment aucune accusation envers Me Nguyen.

imge #66041

imge #66041

imge #66041

imge #66041

imge #66041

imge #66041

imge #66041
15664

20 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 mois
    La haute tenue, les bonne moeurs et le bon goût, ces choses du passé...
    De nos jours, une fille qui veut être actrice a le choix entre faire le parcours classique, ou tenter de donner un coup d'accélérateur à sa carrière en passant par la case porno et en "transitionnant" vers Hollywood. Le fossée entre les films porno et non-porno se rétrécie d'ailleur sans cesse.

    Ce phénomènde de Q-isation d'un parcour n'est pas exclusif au cinéma. C'est le cas depuis toujours dans l'industrie de la mode, et on le voit aussi dans le sport. Paige VanZant disait récemment avoir fait plus d'argent en un jour sur Onlyfans que durant toute sa carrière de MMA. Rene gracie a troqué la course automibile pour Onlyfans avec "succès". Ce ne sont que 2 exemples parmi beaucoup d'autres.

    Dans d'autres endroits du monde on a une autre conception du libéralisme, mais en occident le libéralisme est la liberté de montrer son cul, et il faut pousser cela toujours plus loin afin de faire "avancer" les droits, alors qu'en même temps le regard des hommes devient de plus en plus policé (là encore, pour faire "avancer" les droits).

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 mois
    Brigitte Nadeau, ça c'est du pittbul bête et méchant!
    Elle m'avait d'abord accueilli avec courtoisie. Un café, maitre ? Ou un verrer d'eau peut-être?

    Dès l'instant où la porte du cubicule s'est refermée, elle est passée de 0 à 100% d'agressivité.

    Voici mes conseils.

    Bribri ne veut pas que vous rendiez votre lettre publique? Elle s' "interroge" et "apprécie beaucoup moins"?

    Giv'her hell, comme on dit en anglais.

    Enregistrez-toutes vos interractions avec elle et mettez ça en ligne.

    Pour terminer, un mot d'encourragement: j'ai réussi à dompter Me Nadeau, et vous verrez que c'est très satisfaisant de voir se dégonfler la balloune de son égo.

    • Confidentiel
      Confidentiel
      il y a 5 mois
      N'importe quoi
      Brigitte Nadeau est, au contraire, une super syndique pleine de bon sens.

      Elle aurait pu être sensible à cet argument du double standard. Elle aurait pu avoir tendance à laisser les jeunes avocat.e.s vivre leur vie comme ça se fait en 2023.

      Mais gérer une enquête sur la place publique, c'est franchement malaisant.

      Me Nguyen aurait pu dénoncer le fait d'avoir une demande d'enquête sans tout rendre public.

      Enfin...

  3. Felipe
    Felipe
    il y a 6 mois
    Et pendant ce temps…
    … grâce à la tolérance du Barreau, des gens comme le certain Me M’Harcèle (l’ancien roi de Québec) pratique encore. Je me demande pourtant qui nuit le plus à l’image de la profession.

    • A
      A
      Non mais sérieusement, t'as vu la plaignante?
      Miss sommité mondiale en droit du sport.
      Tu la crois?

    • A..
      Honte
      Vous avez vu les publications des autres avocates que Me Nguyen a mises dans sa lettre ? Elle a quand meme raison que le barreau s'acharne sur elle à voir les autres exemples ... Quand tu n'as pas de contenu faut croire qui vaut mieux se montrer la craque de sein ou les fesses au gym et elles font les publications sur une page professionnel toutes ces personnes font hontent à la profession d'avocat, le barreau devrait enquêter sur de telles pratiques de marketing.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 mois
      Je crois surtout à la touche magique d'un ex-bâtonnier
      Quand Me Aubut se présente devant le(a) syndique adjoint(e) du Barreau avec Me Gerald Trembay, déjà il doit faire chaud dans la pièce, et ensuite le p'tit monsieur (ou la p'tite madame) doit comprendre que le dossier pourrait être plus difficile que prévu, et lui nuire à long terme.

      Quand on a des chiffres de rendement à réaliser, comme c'est le cas pour les syndics adjoints, on choisi ses batailles.

    • A
      A
      Je trouve justement qu'elle a du contenu. Des capsules de 3 minutes qui parlent de la DPJ, des droits etc. c'est du contenu.

    • Zoro
      Droit au coeur
      Le pole dance semble toutefois beaucoup plus à connotation sexuelle.

      En tous cas, ça me semble un excellent moyen d'obtenir des clients masculins

  4. Avocate
    Avocate
    il y a 6 mois
    Ok, then ?
    Le syndic devrait investir son temps et ses moyens à enquêter sur la consommation de poudre blanche dans les grands cabinets (surtout secteurs droit des affaires) au lieu de s'acharner sur des avocat(e)s inoffensif(ve)s qui pratiquent un sport avec un baton. What a shame.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 mois
      pas le choix
      Le syndic n'a pas le choix d'enquêter lorsqu'il y a une demande d'enquête.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 mois
      Le syndic n'enquête pas toujours
      Et lorsque survient une enquête, ce n'est pas la première mesure.

      La première chose que font la plupart des syndic est de:
      1. ne même pas se poser de questions ni en poser au plaignant;
      2. envoyer la lettre de plainte à l'avocat visé;
      3. demander à l'avocat visé de de s'expliquer, pièces justificatives à l'appui;
      4. Répéter l'étape 4 un nombre variable de fois, pour faire cracher le plus de pièces justificatives possibles (ça sera la preuve contre le plaignant si des accusations sont déposées).


      Certain syndic adjoint ont une étape 5 qui se décrit comme suit:
      4. Expédier au plaignant les explications et pièces justificatives obtenues. Si elles contiennent des informations sensibles pour votre client, ce n'est pas le problème du syndic.


      Quand une accusation bidon se dégonfle la plainte est classée sans suite, mais si le plaignant est une partie adverse elle pourrait désormais avoir entre les mains des documents qu'elle n'aurait pas dû obtenir.

      Un accusé averti en vaut deux!

    • pigeon dissident
      pigeon dissident
      il y a 6 mois
      peur d'avoir peur
      Vous avez tellement bien décrit les méthodes des syndics adjoints du Barreau qui consistent à étirer les délais pour décourager les demandeurs d'enquête et les amener à laisser tomber leur plainte et ainsi classer un dossier sans jamais déposer de plainte officielle devant le comité de discipline.

  5. Ridicule
    Ridicule
    il y a 6 mois
    Ridicule
    Il n'existe aucune disposition dans le C.prof. ni ailleurs qui fait en sorte que la correspondance que le Syndic adresse à ses enquêtés est confidentielle. Oui, c'est toujours indiqué confidentiel, et c'est tant mieux.

    Cependant, si le professionnel a envie de partager ça, je ne vois pas en quoi il n'aurait pas le droit.

  6. Quand même
    Quand même
    il y a 6 mois
    Quand même
    https://www.tiktok.com/@nguyen.vivan/video/7275570836621266181

    Ici il y a un mélange des genres.
    La vidéo parle strictement de droit, pourtant la tenue...

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 mois
      Moi j'adorerais qu'elle me fouette
      "La vidéo parle strictement de droit, pourtant la tenue..."


      Il y a plein de vidéo comme ça sur youtube, qui s'intitulent "Bringing ... to the next level", dans lesquels ont peut voir exceller des artisants maitrisant leur art.

      Me Nguyen amème le droit au "next level", avec sa touche toute personnelle!

  7. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 mois
    Me Nadeau s'interroge et n'apprécie pas
    Le courriel de Me Nadeau, où elle dit s'"interroger" et "apprécie beaucoup moins" le fait que Me Nguyen ait publié sa réponse au syndic sur les réseaux sociaux m'inquiète plus que le fait que Me Nguyen pratique le pole dancing en public.

    En effet, Me Nadeau détient un grand pouvoir sur le sort de la carrière de Me Nguyen. Ce sur quoi elle "s'interroge" et ce qu'elle "apprécie beaucoup moins" n'a aucune pertinence dans le traitement qu'elle doit accorder au dossier de Me Nguyen.

    La seule question est de savoir si Me Nguyen a le droit, ou non, de publier ses propres réponses au syndic. Si Me Nadeau peut identifier la règle de droit qui interdit à Me Nguyen de faire ceci, qu'elle le dise en termes clairs.

    Mais ici, on dirait plutôt une sorte d'avertissement de ne plus froisser l'humeur de Me Nadeau, ce qui est plutôt sinistre.

  8. DSG
    Don’t be fooled
    She probably leaked the story to the Barreau herself or had someone do it for her. These superficial dimwits who flaunt their goodies online desperately crave attention and would do anything to get it. It’s like a form of validation for them.

  9. Anonyme
    Anonyme
    il y a 5 mois
    Le problème est ailleurs
    Le pôle danse ne me choque pas plus que si elle était marathonienne ou triathlète. Au volley-ball elle serait en petite culotte et personne ne lui demanderait de choisir entre le sport et la profession.

    Ce qui me sidère, c'est le ton niais et le contenu bof de ses chroniques, ou plutôt de ses infopubs. C'est tellement gênant.

  10. Me Anne-France Goldwater
    Me Anne-France Goldwater
    il y a 5 mois
    Avocate
    If this young lawyer wants to flaunt her moneymaker to attract clients, more power to her. She has her youth and figure on her side. Dr. Poler's image is far more disturbing (as a patient, I am more interested in her head than her closely shaved areas). For people who want to choose their professional caregivers based on the criterion of hotness, that is nobody's business.

    The real question is whether it is legitimate, in 2023, for the Barreau to continue to apply antediluvian standards of conduct to lawyers and how they choose to live their lives.

    It seems to me that the Barreau should concentrate its energies, such as they are, on the competence and professional integrity of lawyers. Certainly, in my areas (family law, youth protection, matrimonial law, etc.), standards are severely lacking.

    As for each individual young lawyer, my advice would be to be very cautious about communicating any aspect of one's personal life on social media. You should think carefully about whom you are trying to attract as clients. And also think carefully about how many prospective clients you will repel who will judge you for your poor judgment in posting these images. Ultimately, the real world being what it is, I would tell this young lawyer to pull down these images for her own safety.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires