Nouvelles

Fin des procédures pour un ex-avocat

Main image

Agence Qmi

2011-01-13 13:15:00

Alors qu'il avait été accusé de d'homicide involontaire sur une prostituée, un ex-avocat a finalement été acquitté. Explications...

Plus de cinq ans après les gestes qui lui ont été reprochés, l’ex-avocat saguenéen Luc Dumont a finalement écopé d’une condamnation avec sursis de deux ans pour avoir trafiqué de la cocaïne au moment de rencontrer une prostituée décédée peu de temps après.

Les faits remontent à l’été 2005. Dumont s’était retrouvé dans de beaux draps lorsque Nadia Caron, une prostituée de 22 ans qu’il venait de rencontrer dans une maison de débauche de Chicoutimi, est décédée après avoir consommé près de trois grammes de coke avec lui.

L’automne dernier, Luc Dumont avait été acquitté d’homicide involontaire par la Cour d’appel, venant ainsi renverser un verdict de culpabilité rendu à l’été 2008 par un juge de la Cour du Québec. L’accusé était toutefois demeuré coupable de trafic, accusation pour laquelle il a obtenu sa peine, mercredi.

En simple, l’ex-avocat devra se tenir tranquille au cours des deux prochaines années, sans toutefois être détenu.

«Il a été décidé que, compte tenu que M. Dumont avait fait une détention préventive équivalant à un peu plus de 160 jours de détention, que pour le trafic de stupéfiants, il y avait lieu d’assurer encore une certaine surveillance de celui-ci pendant deux ans», a expliqué l’avocate de la Couronne, Magalie Cimon.

Pour la durée de sa peine, l’accusé devra également s’abstenir d’être en contact avec des escortes, des maisons de débauche.Idem pour ce qui est de la consommation de stupéfiants.

Depuis les événements, Luc Dumont a cessé la pratique du droit et a complété une thérapie.

13623

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires