Pierre Arcand

Avocate ou technicienne ?

Main image

Pierre Arcand

2011-04-11 08:30:00

Pierre Arcand, avocat et spécialiste en recrutement juridique, répond aujourd'hui à une avocate qui hésite à prendre un emploi de technicienne, faute de mieux. Elle craint que cela porte préjudice à sa carrière d'avocate...

Question

Bonjour,

Je suis de la région de Québec et désire grandement y rester. J'ai terminé mon stage de formation professionnelle en juillet dernier et, depuis, je suis à la recherche d'un emploi. Malheureusement, la région de Québec semble saturée de jeunes juristes et les employeurs demandent tous 5 ans et plus d'expérience. J'occupe présentement un poste temporaire qui n'est pas dans mon domaine dans une grande entreprise où les possibilités pour les juniors sont presque inexistantes.

 Me Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Me Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
J'aurais la possibilité d'occuper un poste temporaire de technicienne à l'endroit exact ou j'aimerais pratiquer éventuellement. Cependant, je me dis que ce poste ne me donnera pas vraiment plus d'expérience en tant qu'avocate et il n'y a aucune certitude qu'à la fin de mon contrat, j'aurai la chance d'occuper un poste d'avocate.

Je me demande si je dois accepter l'offre de technicienne et ainsi avoir comme on dit "les pieds dans la place" au risque de quitter dans les prochaines semaines/mois si je trouve un poste d'avocate ? Sera-t-il possible d'y faire un retour plus tard ou mon départ me portera préjudice ?

Je suis habituellement une personne de parole et quitter après quelque temps me rend mal à l'aise. Est-ce que les employeurs comprennent la situation des jeunes qui ont de la difficulté à trouver un emploi dans le domaine ? Quelle est la meilleure stratégie à adopter dans une telle situation ?

Merci.


Réponse


Bonjour,

Votre situation est délicate et il faudrait l’analyser en fonction de l’employeur chez qui vous désirez pratiquer comme avocate et qui vous offre l’occasion d’y œuvrer à titre de technicienne. Certaines entreprises ont effectivement tendance à « cataloguer » leurs employés et par la suite il leur est très difficile d’obtenir une opportunité à un niveau hiérarchique supérieur. D’un autre côté, lorsqu’on a la chance de faire ses preuves à l’intérieur d’une entreprise et qu’on livre la marchandise, habituellement on en retire des bénéfices.

La meilleur façon de prendre votre décision est de recueillir, si possible, des informations sur l’employeur concerné afin de voir quelle est sa mentalité face à une situation telle que vous la vivez. Il n’est pas impossible non plus d’appliquer sur le poste de technicienne en mentionnant clairement votre intention de vouloir obtenir un poste d’avocate au sein de l’entreprise dans un avenir rapproché. Jouer cartes sur table est souvent la meilleure façon d’éviter un malentendu ou une situation problématique.

En toute situation, évitez d’accepter le poste de technicienne « en attendant » un poste d’avocate dans une autre entreprise. Si vous acceptez un poste à durée temporaire dans cette entreprise, à moins de vous voir offrir une opportunité vraiment intéressante, respectez votre engagement afin de garder vos portes ouvertes auprès de ces personnes.

En terminant, dites-vous que les employeurs sont conscient de la difficulté qu’ont les jeunes à débuter leur pratique mais leurs priorités ou plutôt leur mandat n’est pas de solutionner ce problème mais de faire avancer leur entreprise ou leur département. Il ne faut pas leur en vouloir de ne pas être toujours conciliants.

Je vous souhaite bonne chance pour le début de votre carrière dans le domaine juridique.

Pierre Arcand


La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Me Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes en autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.


Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connait bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.
31223

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires