Conflit étudiant : une loi spéciale serait prête

Main image

Agence Qmi

2012-05-16 07:00:00

Un projet de loi empêchant les grévistes de bloquer les portes d’établissements d’enseignement aurait été approuvé par le Conseil des ministres. Les détails.

La loi, commandée par Jean Charest, serait déposée cette semaine si aucune entente n’intervenait avec les associations étudiantes, rapporte La Presse. Elle imposerait de fortes amendes aux étudiants qui interdiraient l’accès aux écoles et ferait aussi payer les associations étudiantes qui les cautionneraient.

Michelle Courchesne se serait ralliée à l'idée du projet de loi
Michelle Courchesne se serait ralliée à l'idée du projet de loi
Les sources du quotidien montréalais affirmaient aussi que l’ancienne ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, n’endossait pas cette formule. Sa remplaçante, Michelle Courchesne, s’y serait cependant ralliée depuis peu.

Lors de la rencontre entre la ministre et les associations étudiantes, hier soir, Mme Courchesne n’aurait pourtant pas laissé entendre aux leaders que le dépôt de ce projet de loi était envisagé. Le président de la FECQ, Léo Bureau-Blouin, avait même indiqué que la ministre avait « garanti que les canaux de communication resteraient ouverts ».

La CLASSE ne craignait pas non plus l'adoption d'une loi spéciale. « Ça serait ignoble de la part du gouvernement de forcer un retour en classe par une loi spéciale. Ce serait un retour en arrière», avait soutenu Gabriel Nadeau-Dubois.

4587

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires