Élections Barreau 2015

Course au Bâtonnat: C’est la guerre !

Main image

Céline Gobert

2015-04-27 15:00:00

La course au Bâtonnat a pris une tournure inattendue cette fin de semaine alors que l’un des candidats a déposé une plainte officielle au Barreau du Québec contre son rival …

Me Lu Chan Khuong a déposé une plainte au Barreau du Québec contre son rival
Me Lu Chan Khuong a déposé une plainte au Barreau du Québec contre son rival
C’est une Me Lu Chan Khuong moins zen que d’ordinaire que Droit-inc a entendu au bout du fil lundi matin, et qui s’est dit « très déçue, découragée et en colère » face à ce qu’elle croit être soit un « stratagème malveillant » soit « un manque de rigueur » de la part de son rival Me Luc Deshais à une semaine du début des votes dans la course au Bâtonnat.

Tout commence vendredi 24 avril, vers 11h00, lorsqu’elle reçoit, à l’instar des 25 000 autres membres du Barreau, une infolettre de Me Luc Deshaies contenant une liste d’appuis à sa candidature au Bâtonnat. La boîte vocale de l’avocate de Québec se retrouve alors vite inondée de messages de la part de plusieurs personnes ayant eu « la surprise de retrouver leur nom sur cette liste sans qu’elles n’aient donné leur consentement ».

Dans la plainte officielle adressée au Barreau du Québec, et dont Droit-inc a obtenu une copie, Me Khuong cite les noms Me Mathieu Trépanier et Me Stéphanie Thibault du Ministère de la Justice, de Me Mathieu Piché-Messier et Me Alexander De Zordo de Borden Ladner Gervais (BLG) et de Me Bruno Lévesque et Me Allysson Guérin, respectivement avocats à Québec et Granby.

Dans la plainte, Me Khuong affirme que le candidat Deshaies ne pouvait ignorer que ces avocats n’avaient pas donné leur accord à figurer dans cette liste. Elle juge cette erreur d’autant plus « inacceptable » que Me Deshaies a bâti, dit-elle, toute sa campagne « sur ses appuis », avant de préciser que la sienne est davantage basée sur une vision. « Ce n’est pas un fan-club que je souhaite créer ! »

« Il s’agit d’une erreur de bonne foi, indique quant à lui à Droit-inc Me Luc Deshaies , nous avons réagi très vite en publiant aujourd’hui avant midi un erratum à la suite de la demande du Barreau. » Il ajoutera également la mention « candidat » devant le titre de Bâtonnier du Québec qu’il arborait en légende de sa photo, « titre qu’il ne porte pas et n’a jamais porté », indique Me Khuong dans sa plainte. Tout le monde sait qu’il s’agit d’une campagne électorale, a tempéré Me Deshaies.

Un souhait de neutralité non respecté

Me Deshaies affirme qu'il s’agit d’une erreur de bonne foi
Me Deshaies affirme qu'il s’agit d’une erreur de bonne foi
« Personne ne m’a rien demandé, je n’ai signé aucune liste », confirme à Droit-inc en ce lundi matin Me Allysson Guérin, avocate chez Guérin Beaudoin , ajoutant qu’elle s’est elle-même « imposée un devoir de neutralité » qui n’est donc ici pas respecté. « On m’a demandée de faire une vidéo pour prendre position, affirme celle qui se retrouve malgré elle au coeur de la polémique, ce que j’ai refusé de faire. » Elle précise ne pas souhaiter porter plainte puisque « le mal est déjà fait. »

Sur l’heure du lunch, Me Deshaies affirme à Droit-inc avoir contacté Me Guérin à la suite de notre appel: « elle m’a demandé de laisser son nom sur la liste, elle m’a donné l’autorisation. »

Me Alexander L. De Zordo, de BLG, a également constaté son nom sur la liste. « Je ne souhaite pas participer à cette chicane », a-t-il tout simplement déclaré à Droit-inc.

Personne n’avait non plus contacté Me Mathieu Trépanier qui travaille à la Direction générale des services de justice et des registres du Ministère de la Justice, pour s’assurer qu’il était d’accord avec le fait que son nom soit cité publiquement. Étant « un ami », dit-il de Me Khuong, il s’est « senti mal à l’aise. » Cela dit, il n’en tiendra pas rigueur à Me Luc Deshais qui a tenu à s’excuser de son « erreur » personnellement au téléphone.« J’ignore pourquoi mon nom s’est retrouvé sur cette liste, mais je suis satisfait de la réaction de Me Deshaies. Le sujet est clos. »

Me Lu Chan Khuong, en revanche, ne compte pas s’arrêter là face à ce qu’elle juge être un « manquement grave » au code de bonne conduite dont l’article 1.3 stipule que « le candidat ne peut donner un renseignement faux ou inexact, ni faire de fausses représentations ou de publicité trompeuse ».

« Nous avons simplement pris les noms de nos amis Facebook, dit Me Deshaies. Ce qui est cocasse, c’est que certains m’écrivent pour me dire: “ hey t’as oublié de me mettre sur ta liste !” Je ne veux tromper personne, dit-il, ce n’est pas le but. »

Un « manque de rigueur »

Six avocats portant le nom de Sébastien Caron, lequel au juste?
Six avocats portant le nom de Sébastien Caron, lequel au juste?
Ce qui est à l’origine des erreurs de Me Deshaies selon Me Khuong, qui détaille les faits reprochés à son rival dans sa plainte, c’est un « manque de rigueur. » Elle cite à titre d’exemple les six avocats portant le nom de Sébastien Caron.

« Lequel au juste, s’il en est, appuie mon adversaire ? Celui que je connais, bien en vue dans une grande corporation, me certifie ne pas être celui-là », interroge la Vice-Présidente du Barreau du Québec.

Selon elle, il n’y a rien de précis, on ne détaille pas de quelle ville vient l’avocat ou de quelle section,ce qui laisse planer un doute sur l’identité précise de l’appui. Dans une même logique de clarté, elle s’interroge devant la mention de l’appui de Me Claude Villeneuve, Bâtonnier du Barreau de St-François : « est-ce que les gens de la section ont acquiescé pour être associés à cette prise de position ?», affirmant qu’aucun Barreau ne doit prendre position.

Contactée par téléphone par Droit-inc, Madame Peggy Corbel Warolin, la Bâtonnière sortante de l’Abitibi-Témiscamingue qui, comme l’indique Me Khuong dans sa plainte, figure sur la liste d’appuis de Me Deshaies à titre d’actuelle Bâtonnière, précise que c’est à titre personnel qu’elle appuie Me Deshaies et qu’il n’y a pas eu de « résolution » de prise par le Conseil. Elle indique que les changements concernant sa fonction ont eu lieu jeudi dernier et que personne n’a eu le temps de changer les noms sur le site internet.

Me Deshaies n’en est pas à son premier geste de cette nature, rappelle Me Khuong. En janvier dernier, il a même dû se rétracter sur Droit-inc à la suite de la diffusion d’une fausse information.

Conflits d’intérêt ?

Plusieurs noms étaient sur le site de Me Deshaies sans leur consentement.
Plusieurs noms étaient sur le site de Me Deshaies sans leur consentement.
Me Khuong fait remarquer qu’un membre du comité électoral, Me Francois L’Heureux, est associé de la firme Gowlings ... bureau de Me Deshaies. « J’exige sa démission. Le conflit d’intérêt est assez flagrant. Lors de l’adoption de la résolution le nommant en décembre dernier, les membres du Conseil général n’ont pas été informés de ce lien. Je déplore que le principal intéressé n’ait pas encore spontanément dénoncé son intérêt.»

« Je n’ai rien à dire, répond Me Deshaies, nous ne nous parlons pas avec Me L’Heureux. Pourquoi est-il là ? Je l’ignore. Il faut demander aux gens qui l’ont placés là, au su de tout le monde. » Selon lui, Me Khuong était au courant depuis des mois.

Au téléphone, Me Deshaies fait en outre mention d’une plainte déposée à l’encontre de Me Khuong, concernant la mention « du Québec » accolé au slogan de l’avocate donnant « Votre Barreau du Québec ». Le Barreau a demandé à l’avocate de la retirer suite à une plainte. « Le site a été bâti en novembre, avant la constitution du Comité électoral. Il n’a pas de pouvoir rétro-actif mais en bonne joueuse, j’ai accepté de l’enlever », précise-t-elle.

Une erreur dans l’erratum ?

Me Denis Borgia, avocat chez Jolicoeur Lcasse, figure sur la liste d'appuis de Luc Deshaies. Mais il compte voter pour Me Khuong!
Me Denis Borgia, avocat chez Jolicoeur Lcasse, figure sur la liste d'appuis de Luc Deshaies. Mais il compte voter pour Me Khuong!
Au moment d’écrire ces lignes, l’erratum de Me Deshaies semblait contenir une nouvelle erreur, nous affirme Me Khuong.

En effet, Me Denis Borgia, avocat chez Jolicoeur Lacasse, et joint par téléphone par Droit-inc alors qu’il est en déplacement en France à Bordeaux, affirme que même « s’il aime beaucoup Me Deshaies », il ne « sait pas pourquoi » il se retrouve sur sa liste d’appuis alors qu’il compte « appuyer sa consoeur de Québec, Me Khuong! »

Un avocat qui va voter Me Khuong sur la liste d’appuis de Me Deshaies ? Une chose est sûre : il est difficile de faire totalement la lumière sur ces rebondissements qui interviennent seulement quelques jours avant le début des votes le 5 mai prochain !

À suivre…

Pour voir l'Infolettre de Me Luc Deshaies, cliquez ici.
Pour voir la plainte officielle déposée au barreau par Me Khuong, cliquez ici.
25266

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires