Nouvelles

Une demande d’action collective pour des « fausses olives noires »

Main image

Camille Laurin-desjardins

2020-12-21 12:00:00

La demanderesse réclame 250 000$ à plusieurs grandes chaînes d’alimentation. Les avocats sont?

Me Fredy Adams représente Annie Langlais. Photos : Site web d'Adams Avocats et Shutterstock
Me Fredy Adams représente Annie Langlais. Photos : Site web d'Adams Avocats et Shutterstock
En regardant l’émission ''La Facture'', l’an dernier, Annie Langlais a réalisé que les multiples olives noires en conserve qu’elle avait achetées au fil des ans étaient en fait des olives vertes maquillées grâce à un produit appelé le gluconate.

Estimant qu’elle a été « trompée », elle poursuit donc les chaînes Walmart, Métro, Sobeys, Loblaws et Dollarama, qui ont vendu le produit, en plus des compagnies Unico, Pasten, Whyte’s, Groupe Phoencia et Corporation des aliments I-D, qui le fabriquent.

Mme Langlais poursuit au nom de tous les consommateurs québécois qui ont acheté, du 11 décembre 2017 jusqu’au jugement final, des olives noires contenant du gluconate d’une de ces marques ou dans un de ces commerces ou de leurs bannières.

Elle est représentée par Me Fredy Adams, d’Adams Avocats, un cabinet spécialisé dans les actions collectives. La demande a été déposée le 11 décembre, à la Cour supérieure.

« Contrairement à ce que beaucoup pensent, il n’y a pas d’arbres à olives noires et d’arbres à olives vertes, il y a seulement des olives vertes lorsqu’elles ne sont pas mûres et qui deviennent noires au fur et à mesure qu’elles mûrissent », explique la requête.

Ainsi, de nombreuses compagnies cueillent les olives quand elles sont encore vertes, alors qu’elles n’ont pas encore atteint leur pleine maturité, et les « maquillent » en olives noires.

« Pour colorer les olives vertes en noir, on les plonge dans un mélange contenant du gluconate ferreux, issu du fer. Et c'est cette solution qui va, par oxydation, colorer l’olive en noir au bout de quelques jours seulement. »

Pour le remboursement de toutes les fausses olives noires achetées, la demanderesse réclame 250 000$ à chacune des entreprises qu’elle poursuit.
6604

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires