Nouvelles

Les services juridiques alternatifs explosent

Main image

Jean-francois Parent

2021-02-15 13:15:00

La valeur des services vendus tant aux cabinets qu’aux contentieux des entreprises atteindrait maintenant près de 14 milliards $US...

Photo : Shutterstock
Photo : Shutterstock
Le marché des fournisseurs alternatifs de services juridiques est en pleine expansion, révèle le plus récent rapport du Legal Executive Institute, de Thomson Reuters, publié au début du mois de février.

L’étude Alternative Legal Service Providers 2021 : Strong Growth, Mainstream Acceptance brosse le portrait d’une industrie de plus en plus mature, affichant une croissance annuelle de plus de 30 % depuis 2 ans.

Réalisée à l’été 2020, est basée sur une analyse documentaire, mais également sur des entrevues menées auprès de 514 décideurs issus de cabinets d'avocats aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada et en Australie.

Utilisation accrue

Au Canada, en 2020, plus du tiers de la preuve électronique, de la consultation sur le droit des technologies et des services de révision juridique des grands cabinets sont le fait des fournisseurs alternatifs de services juridiques, mieux connus sous leur appellation anglophone, Alternative Legal Services Providers (ALSP).

Une proportion qui varie entre le cinquième et le quart des besoins en vérification diligente lors de fusions et acquisitions, en gestion de projet et en recherche générale est également sous-traitée aux ALSP, selon le Legal Executive Institute.

De façon plus globale, c’est maintenant près de 80 % des cabinets et 70 % des services juridiques des entreprises qui font appel aux ALSP, toujours selon l’étude. Et comme les services juridiques des entreprises donnent souvent le ton des tendances du marché, le fait que près de 20 % de ces derniers entendent augmenter leur utilisation de ces services laisse entrevoir une croissance importante pour les prochaines années.

En effet, le Legal Executive Institute remarque que les ALSP ne sont plus simplement une façon de réduire les coûts. Ils ont maintenant l'expertise, les solutions technologiques et le sens de l’innovation pour se positionner davantage dans le marché.

Routinier ou complexe

Le marché des services juridiques se compose de deux segments principaux, le travail routinier et le travail complexe. Le travail routinier est de plus en plus délaissé par les cabinets, leurs clients n’étant plus disposés à payer le gros prix pour le travail de recherche ou d’analyse de documents.

L’avantage réside évidemment dans les coûts : et comme les grands cabinets sont davantage réticents à revoir leurs prix à la baisse, cela alimente d’autant l’exode vers les plus petites firmes et les fournisseurs de services.

Alors que le contrôle des coûts est de plus en plus exigé des affaires juridiques, ces dernières hésitent davantage à payer le plein tarif des grands cabinets pour des tâches plus cléricales.

Les contentieux en veulent plus

D’où l’essor des fournisseurs alternatifs. Le rapport de Thomson Reuters relève également que les contentieux exigent de plus en plus que les cabinets avec lesquels ils traitent utilisent, eux aussi, des fournisseurs alternatifs.

C’est d’ailleurs pour répondre à la demande que de plus en plus de cabinets développent leur propre offre à l’interne, d’autant que de plus en plus de contentieux d’entreprises insistent pour que les cabinets avec lesquels ils font affaires aient recours eux aussi aux services de fournisseurs alternatifs.

Certains cabinets proposent ainsi des services de gestion des fournisseurs alternatifs, et y ont recours eux-mêmes. Ces fournisseurs, dits « captifs », car ils relèvent d’un seul cabinet qui est souvent leur plus gros client, occupent toujours une petite place sur le marché, mais affichent le taux de croissance le plus élevé, observe le Legal Executive Institute.

Les doutes s’estompent

Si environ la moitié des cabinets et des services juridiques des entreprises nourrissent encore des doutes sur la qualité et la sécurité des fournisseurs alternatifs, on remarque une plus grande acceptation dans l’industrie, moussant davantage la croissance de ce secteur.

Et cela pourrait bien être le point de bascule du marché, conclut le rapport : « Une plus grande acceptation, un sens des affaires plus pointu sur le plan technologique et un éventail plus large d'offres de services transforment le marché, et signalent une croissance rapide et une part de marché accrue. »
4058

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires