Nouvelles

Les honneurs d’une avocate…

Main image

Gabriel Poirier

2021-03-23 10:15:00

Une avocate peut se réjouir : elle a remporté deux prix lors du Gala Jeune Personnalité d’Affaires…

Me Sylvie Bougie. Photo : LinkedIn
Me Sylvie Bougie. Photo : LinkedIn
Me Sylvie Bougie, une avocate de Saint-Roch, a obtenu une double récompense lors du 29e Gala Jeune Personnalité d’Affaires de la Jeune chambre de commerce de Québec.

La Barreau 2006, en plus de s’être distinguée dans la catégorie Services professionnels, a remporté le prix Coup de cœur du Gala.

C’est au terme d’un processus qu’elle qualifie de « rigoureux » qu’elle a appris la nouvelle pour la première catégorie, avant le Gala. Quant à la seconde, c’est lors de l’événement lui-même qu’elle fut informée de sa victoire.

Droit-inc a parlé avec cette avocate-entrepreneur, qui a fondé en 2009 son cabinet, Vigi services juridiques.

Vous avez obtenu une double récompense lors du Gala Jeune Personnalité d’Affaires. Comment vous sentez-vous?

Je suis très contente! C’est un bel honneur. C’est aussi super touchant, car c’est un prix qui reconnaît la personnalité, donc l’individu, et non l’entreprise.

Que signifient ses récompenses pour vous?

Le processus de sélection est assez rigoureux. Il nous pose beaucoup de questions, c’est un gros travail d’introspection. On doit réfléchir à nos défis, à nos enjeux, à nos fiertés et à nos réalisations… de gagner ce prix Coup de cœur, c’est une reconnaissance qui montre que mon parcours peut inspirer des gens. C’est très motivant de le voir dans les yeux des autres.

Ça m'a apporté un grand sentiment de fierté, qui me pousse à être fier du chemin que j’ai parcouru. Ça m'a aussi motivé, car j’ai d’autres beaux projets sur la table et j’ai envie de les mettre en œuvre. Je vois ce que je suis capable de faire, j’en suis fière, et ça me donne confiance pour la suite. C’est une belle tape dans le dos, et ça me motive à continuer.

D’après vous, pourquoi le jury vous a-t-il choisi? Qu’ont-ils préféré chez vous?

C’est beaucoup mon authenticité, et c’est aussi le message que je désire livrer comme JPA (NDLR : jeune personnalité d’affaires).

Il faut s’assumer, rester soi-même. Ça me semble super important, surtout dans le milieu du droit. C’est un milieu rigide, un milieu protocolaire, et, moi, surtout depuis que je suis à mon compte, je constate que c’est souvent un enjeu de rester soi-même et de faire les choses à sa façon. Je suis quelqu’un qui adore vulgariser le droit, question d’avoir une approche accessible avec mes clients… l’important est de l’assumer.

Je suis aussi anxieuse, mais j’ai aussi un côté très fonceur. Les gens m’ont dit qu’ils aiment beaucoup mon énergie et ma détermination. J’ai des troubles anxieux, mais je donne aussi des conférences, je sors de mes zones de confort constamment… je fonce, malgré tout, et je crois que c’est apprécié.

Mon message comme JPA? Soyez authentique, soyez vous-même et n’ayez pas peur d’assumer vos faiblesses. Personne n’est parfait, mais ne vous empêchez surtout pas de foncer malgré tout. C’est comme ça que vous allez vous réaliser comme personne. Je pense que ce message a aussi touché les juges.

Vous avez publié deux livres et vous avez animé un balado. Avez-vous d’autres projets pour l’année à venir?

Pour l’avenir à venir, c’est de recruter (rires). Mon enjeu, cette année, est le manque de main-d'œuvre.

Dans l’avenir, l’un de mes projets chouchous serait de parler un peu plus des troubles anxieux que j’ai pu avoir et des trucs que j’ai mis en pratique pour passer au travers.

C’est quelque chose dont je ne parle pas depuis longtemps… j’ai abordé le sujet lors d’une conférence dans un Cégep. Après l’événement, quelqu’un est venu me voir pour me dire qu’il avait été touché et motivé de constater qu’il est tout de même possible de se réaliser.

Les gens associent beaucoup les gens à succès à des gens invisibles, alors que nous avons tous notre talon d’Achille. J’aime beaucoup inspirer les gens sur ces sujets en leur parlant de mon parcours.

Jusqu’à présent, de quoi êtes-vous le plus fier dans votre carrière?

Il y a plusieurs choses, honnêtement. Je suis vraiment fière de mes livres. Je suis très fière d’avoir écrit des livres et d’avoir été publiée par une maison d’édition reconnue. C’est un bon processus.

Je suis fière d’être partie à mon compte et d’avoir créé de l’emploi. C’est assez valorisant comme sensation de contribuer à l’emploi de quelqu’un… je suis très fière d’avoir lancé mon cabinet, d’avoir embauché des employés et que les choses marchent bien.

Un conseil pour la relève en droit?

Mon conseil est d’être authentique. Quand tu étudies en droit, tu embarques dans un train qui va très vite. Rapidement, il y a la course aux stages, il faut de bonnes notes, des implications sociales… ils nous en demandent énormément.

C’est dur d’établir sa propre personnalité et de la garder par la suite. L’important, au bout de la ligne, est vraiment de rester soi-même, et de ne pas avoir peur de dire comment est-ce que l’on voit notre pratique du droit et la façon dont nous voulons traiter avec nos clients.

4032

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires