Nominations

Cinq nouveaux avocats chez Stikeman

Main image

Nadia Agamawy

2024-03-27 13:15:18

Mes Sandrine Girard-Bissonnette, Sarah-Li Grondin, Max Beauchemin, Darien Bahry et Juliette Regoli. Sources: LinkedIn et Stikeman
Mes Sandrine Girard-Bissonnette, Sarah-Li Grondin, Max Beauchemin, Darien Bahry et Juliette Regoli. Sources: LinkedIn et Stikeman
Stikeman accueille cinq nouveaux avocats, tous assermentés en 2024. Qui sont-ils?

Mes Sandrine Girard-Bissonnette et Sarah-Li Grondin se joignent à Stikeman en tant qu’avocates au sein du groupe Droit des affaires, tandis que Mes Darien Bahry, Max Beauchemin et Juliette Regoli intègrent le groupe spécialisé en Litige et règlement de différends.

Me Sandrine Girard-Bissonnette fait partie de la famille Stikeman depuis 2020 à titre de stagiaire. Elle occupe désormais le poste d’avocate en droit des affaires.

Au cours de son passage au sein du cabinet, elle a collaboré avec l’équipe de conseillers juridiques spécialisés en fusions et acquisitions, ainsi qu’avec les équipes de Droit des affaires et Emploi et travail.

Pendant ses études à l’Université de Montréal, Me Girard-Bissonnette a dirigé une clinique d’information juridique.

Me Girard-Bissonnette est titulaire d’un baccalauréat en droit de l’UdeM et d’une maîtrise en droit, avec spécialisation en droit des affaires, de l’Université de Californie à Berkeley. Elle a été admise au Barreau du Québec en 2024.

Me Sarah-Li Grondin s’est jointe à Stikeman en 2019 pendant qu’elle était encore aux études. Elle est désormais avocate au sein de l’équipe de droit des affaires.

Les années d’études de Me Grondin étaient bien remplies. Elle a assumé le rôle d’auxiliaire juridique auprès du juge Guy Gagnon à la Cour d’appel du Québec. Elle a également travaillé en tant qu’auxiliaire de recherche et éditrice pour la revue juridique de l’Université Laval pendant quatre mois. De plus, elle a occupé le poste de coordinatrice du réseau d’Étudiants Pro Bono du Canada pendant près de deux ans.

Me Grondin détient un baccalauréat en droit de l’Université Laval, un Juris Doctor de l’Université de Montréal ainsi qu’une maîtrise en droit de l’Université New York.

Me Darien Bahry a été également recruté chez Stikeman pendant ses études, en 2021. Il est désormais avocat au sein du groupe Litige et règlement de différends.

Pendant ses études, il a occupé le poste d’auxiliaire juridique auprès du juge Frédéric Pérodeau, à la Cour supérieure du Québec. De plus, il a été bénévole à la Clinique d’information juridique de McGill.

Me Bahry détient un baccalauréat en histoire de l’Université de l’Alberta, un baccalauréat en droit et un Juris Doctor de l’Université McGill.

Recruté en 2020, Me Max Beauchemin faisait partie des équipes de Droit des affaires et Litige chez Stikeman à titre d’étudiant en droit. Il est désormais avocat en litige.

En 2022, il a œuvré auprès de l’équipe de conseillers juridiques de Stikeman.

Me Beauchemin a obtenu un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal et une maîtrise en droit à l’Université d’Édimbourg.

Me Juliette Regoli s’est jointe à Stikeman en 2021, année pendant laquelle elle a été en détachement auprès du service juridique du Cirque du Soleil.

Pendant ses études, Me Regoli a travaillé comme auxiliaire de recherche auprès de deux juges de la Cour municipale de Montréal.

Elle a aussi consacré du temps en tant que bénévole à la clinique juridique à l’Université McGill, où elle a obtenu ses diplômes. Me Regoli est titulaire d’un baccalauréat en droit et d’un Juris Doctor.

1002

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires