Nouvelles

Décès d’un avocat et ancien ministre

Main image

Didier Bert

2024-05-23 10:15:07

Fernand Lalonde n'est plus... Source: CF Mont-Royal
Fernand Lalonde n'est plus... Source: CF Mont-Royal
Un ancien ministre de Robert Bourassa vient de décéder à l’issue d’une double carrière comme avocat et comme politicien.

L’avocat à la retraite Fernand Lalonde s’est éteint à l’âge de 91 ans.

Né à Mont Laurier, Fernand Lalonde était le fils du juge Maurice Lalonde. Après ses études de droit et son admission au Barreau en 1957, il pratique au cabinet Geoffrion Prud’homme, où il devient associé.

En 1971, Fernand Lalonde rejoint la fonction publique provinciale. Il est nommé président intérimaire de la Commission des valeurs mobilières du Québec en 1972. Il est également sous-ministre des Institutions financières, Compagnies et Coopératives, et président-directeur général de la Régie de l'assurance-dépôts du Québec en 1972 et en 1973.

En 973, Fernand Lalonde se présente aux élections sous la bannière libérale. Il était député dans la circonscription Marguerite-Bourgeoys. Le premier ministre Robert Bourassa le nomme successivement ministre d’État au conseil exécutif, puis solliciteur général.

Fernand Lalonde est réélu en 1976 et en 1981. Lorsqu'il achève sa carrière de député à l’Assemblée nationale en 1984, il est leader parlementaire de l’opposition officielle.

L'avocat revient alors à la pratique du droit. Il rejoint le cabinet cabinet Ahern, Lalonde, Nuss, Drymer Fernand Lalonde conseille le dossier de privatisation de Québécair en 1986, et celui de Dofor en 1987. Il devient membre du conseil d’administration d’Air Canada, de Culinar, et de la Société d'énergie Foster Wheeler.

Fernand Lalonde n'abandonne pas la politique. Il est l'organisateur en chef de la campagne électorale du Parti libérale du Québec en 1985. Il est aussi le responsable de la campagne du oui au Québec lors du référendum sur l'accord de Charlottetown en 1992.

Plus tard, Fernand Lalonde devient avocat-conseil au cabinet Leduc, Leblanc de 1995 à 2001. Puis, il est nommé avocat-conseil au cabinet Miller Thomson Pouliot.

Fernand Lalonde est désigné président de l’Institut de cardiologie de Montréal, président du Musée des beaux-arts de Montréal, et membre du conseil d’administration du Théâtre du Nouveau Monde.

« Toujours plein d’humour, amateur de musique, de littérature et de bon vin, il a eu le don de nous faire aimer la vie », rend hommage la famille sur l’avis de décès.

« Tout comme lui, j’ai été députée de Marguerite-Bourgeoys et il a été non seulement un mentor pour moi, mais aussi une inspiration », écrit l’ancienne ministre des Finances Monique Jérôme-Forget.

« Il aura été un grand député, ministre, conseiller, organisateur et militant pour notre formation politique », salue Rafael P.Ferraro, le président du Parti libéral du Québec.

Fernand Lalonde laisse dans le deuil son épouse Marie Elie, ses trois enfants et ses quatre petits-enfants.

731

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires