Me Marie Cossette est spécialisée dans le domaine des commissions d'enquête, a été choisie pour assister le commissaire dans l'enquête publique sur la tragédie de l'Isle-Verte
Me Marie Cossette est spécialisée dans le domaine des commissions d'enquête, a été choisie pour assister le commissaire dans l'enquête publique sur la tragédie de l'Isle-Verte
Quand elle a reçu l'appel du coroner en chef pour lui demander d'intervenir dans l'enquête publique de l'Isle-Verte en tant que procureure au commissaire enquêteur, Me Marie Cossette a été très honorée que Denis Marsolais pense à elle pour cette mission. « C'est dans mon champs de pratique et d'intérêt, j'espère que ma contribution sera adéquate », dit-elle.

L'avocate qui a notamment été procureure principale pour la Commission Gomery et procureure en chef adjoint pour la Commission Johnson, aidera le coroner Me Cyrille Delâge à faire la lumière sur les circonstances des 32 décès survenus lors de l'incendie de la Résidence du Havre à l'Isle-Verte en janvier dernier.

« Il s'agit aussi de contribuer à une question d'actualité qui touche nos aînés ; sur le plan humain je suis très touchée », ajoute-t-elle.

Dans le cadre de ses fonctions, elle devra rencontrer les témoins, organiser la preuve documentaire et matérielle, préparer les interrogatoires et présenter la preuve lors des audiences publiques pour que le coroner puisse l'apprécier.

À l'issue de six jours d'audience - les 17, 18, 19 et 24, 25, 26 novembre - le coroner rédigera un rapport, remis au ministre de la sécurité publique qui décidera des développements ultérieurs.

Le but de l'enquête est avant tout de comprendre les causes de l'événement survenu et d’en tirer des leçons en terme de sécurité. « Des recours pourraient être entrepris mais nous faisons notre travail sans en tenir compte, il s'agit de deux processus séparés », souligne Me Cossette.

L'un des principaux défis de la procureure au commissaire enquêteur sera d'agir avec la plus grande impartialité pour présenter la preuve et veiller à ce que l'ensemble des éléments soient portés à la connaissance du coroner.

« Il faudra aussi agir avec tout le respect nécessaire compte tenu de la tragédie humaine et trouver le juste équilibre pour que les gens se sentent respectés », conclut Me Cossette.