Me Audrey Lévesque a intégré le cabinet boutique Loranger Marcoux
Me Audrey Lévesque a intégré le cabinet boutique Loranger Marcoux
Cela fait quelques semaines à peine que Me Audrey Lévesque a intégré le cabinet boutique Loranger Marcoux, après avoir œuvré près de trois ans pour la firme McCarthy Tétrault. « Ma nouvelle équipe est dynamique et je suis assez gâtée, car j’arrive au moment où le cabinet vient tout juste d’emménager dans un nouveau local situé sur McGill College », confie-t-elle.

Me Lévesque ne semble pas regretter son choix de faire le saut dans un plus petit cabinet, où travaillent au total 16 juristes. Une de ses anciennes collègues de McCarthy, Anna Jankowska, a elle aussi joint Loranger il y a quelques mois.

Lorsque questionnée sur son départ de McCarthy, Me Lévesque indique qu’elle y a vécu « une très belle expérience » et qu’elle « en conserve un très beau souvenir ». Elle poursuit en expliquant pourquoi le cabinet Loranger l’a intéressé. « J’étais attirée par le fait de travailler avec une grosse équipe dans mon domaine de prédilection à l’intérieur d’une plus petite structure.»

Pratique variée

L’avocate qui se spécialise en droit du travail a une pratique assez variée, traitant autant des questions d'interprétation de conventions collectives que des dossiers de recours devant les tribunaux civils et administratifs, dans lesquels elle représente les employeurs. Elle possède une expérience particulière dans les dossiers de dénonciations et de sonneurs d’alerte.

« Il est important pour moi d’exercer dans un domaine qui me passionne », affirme-t-elle, s’estimant privilégiée d’avoir pu trouver un type de droit qui lui ressemble et qui lui permet « de s’épanouir comme professionnelle». «L’aspect humain des relations de travail est important ».

Pour mener à bien ses causes, la juriste considère qu’il est important de connaître en détail l’univers de chacun de ses clients. « Je suis appelée à suivre les employeurs que je conseille dans leur quotidien et à développer une réelle connaissance de leur milieu, afin de judicieusement les conseiller tant dans la gestion du capital humain que pour les enjeux juridiques.»