Me Bernard Amyot démissionne!
Me Bernard Amyot démissionne!
L'ex-procureur en chef de la Commission d'enquête sur les sources journalistiques dit vouloir « éviter que ma participation à la Commission puisse mettre en doute, de quelque façon que ce soit, l'intégrité de ses travaux »

« Certains doutes ont été soulevés à mon sujet et, même si ces doutes n'ont aucun fondement juridique, je prends la décision de me retirer de mes fonctions de procureur en chef », a déclaré Me Amyot par voie de communiqué diffusé cet après-midi par la Commission d'enquête sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques.

Plus tôt aujourd'hui, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec remettait son impartialité en question après qu'il eût été révélé que Me Amyot avait rédigé une série de chroniques où il s'en prenait aux journalistes en général et à Patrick Lagacé en particulier.

Me Amyot devait enquêter sur les pratiques policières relatives au traitement des sources journalistiques. Mais l'un des journalistes au centre d’une enquête policière qui a incité Québec à lancer cette commission, Patrick Lagacé, a déjà subi les foudres de Me Amyot, en des termes peu élogieux.

Droit-Inc révélait ce matin que la plupart des sorties publiques de Me Amyot semblaient être l'occasion pour lui de décocher des flèches envers les médias, signalant au passage que la FPJQ exigeait sa récusation.

La FPJQ réagissait ainsi : « C’est avec une profonde déception que la FPJQ conteste la légitimité du procureur en chef de la commission sur la protection des sources journalistiques, Me Bernard Amyot. Dans des lettres d’opinion publiées dans la presse qui ont récemment refait surface, le procureur en chef s’est montré ouvertement méprisant à l’endroit des médias et des journalistes. »

Lucie Joncas assurera le rôle de procureure en chef, indique la porte-parole de la Commission, Anne Dongois.

Le juge Jacques Chamberland, qui préside la commission, a insisté : « Nous ne mettons absolument pas en doute son intégrité et son professionnalisme et le remercions pour le travail accompli depuis son entrée en fonction. »