Le Barreau de Montréal « implore » Québec de mettre fin au conflit l'opposant à ses juristes en leur concédant « toute la latitude nécessaire »
Le Barreau de Montréal « implore » Québec de mettre fin au conflit l'opposant à ses juristes en leur concédant « toute la latitude nécessaire »
Parce qu'il est « essentiel que les avocats du gouvernement maintiennent une indépendance de fonction qui dépasse celle que doit avoir, déontologiquement, chaque avocat », le Barreau de Montréal ajoute sa voix au choeur de plus en plus insistant pour un règlement rapide du plus long conflit d’employés de l’État.

Selon le Barreau de Montréal, les juristes de l'État agissent notamment pour la Procureure générale du Québec, la gardienne de la règle de droit dans la province. « Les avocats à son service se doivent donc d'avoir toute la latitude nécessaire pour garantir le respect, par l'État, de la règle de droit », soutient le Barreau de Montréal dans un communiqué.

« C'est devenu grave, les gens n'ont plus accès à la justice, les justiciables sont privés de centaines de milliers d'heures de services juridiques. Il faut que le premier ministre s'en mêle », déclare le bâtonnier Simon Tremblay, en entrevue à Droit-inc.

Le Barreau de Montréal, qui regroupe plus de 15 000 avocats, estime « urgent et impératif que les avocats du gouvernement retournent au travail dans des conditions qui leur permettent d'assumer leur rôle. (…) Qu'ils plaident en matière criminelle, civile ou administrative, qu'ils rédigent des lois ou conseillent le gouvernement du Québec, leur travail est tout aussi important et fondamental ».

La semaine dernière, le Barreau du Québec exhortait quant à lui le gouvernement à cesser les hostilités. « Cette situation a assez duré et le temps est venu de considérer le rôle fondamental des juristes de l’État dans la bonne marche des activités législatives », déclarait la bâtonnière Claudia P. Prémont.

Puis, c'était au tour de plusieurs associés de grands cabinets d' « officialiser » leur soutien à leurs « collègues de l’État et réitérer l’importance de leur rôle et de leur fonction au sein du gouvernement ».