Nathalie Normandeau et Marc-Yvan Côté
Nathalie Normandeau et Marc-Yvan Côté
La Cour supérieure ordonne la suspension du procès de Nathalie Normandeau, de Marc-Yvan Côté et de leurs quatre coaccusés tant que les tribunaux n'auront pas statué sur la nécessité ou non pour la journaliste Marie-Maude Denis de dévoiler ses sources.

Le procès pour fraude, complot et abus de confiance ne débutera donc pas lundi comme prévu.

Rappelons que la Cour supérieure a récemment obligé Marie-Maude Denis à venir témoigner au procès. La Cour estime que le témoignage de la journaliste de Radio-Canada est nécessaire dans le cadre de la requête de Marc-Yvan Côté sur les fuites médiatiques.

L'ancien ministre libéral et organisateur politique estime que ces fuites ont nui à l'équité du procès intenté contre lui et ses cinq coaccusés. Il demande l'arrêt des procédures.

Radio-Canada a porté le jugement de la Cour supérieure en appel. La société d’État considère que la décision est mal fondée et représente un danger pour le droit du public à l’information.

Ce nouveau rebondissement survient trois jours après que Marc-Yvan Côté eut demandé la récusation du juge André Perreault, qui doit entendre la cause.

L’ex-vice-première ministre Nathalie Normandeau a pour sa part réclamé un procès séparé.

Plus de détails à venir