Stéphanie Vallée
Stéphanie Vallée
Un nouveau bâtiment aux allures modernes en annexe au palais de justice a été inauguré à Saint-Jérôme. Il accueillera notamment le ministère de la Justice, le Directeur des poursuites criminelles et pénales, la Sûreté du Québec ainsi que la Société québécoise des infrastructures.

« C'est un pas de plus vers l'assurance que les causes du district judiciaire de Terrebonne seront traitées plus efficacement et dans des délais plus courts », explique Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et procureure générale du Québec.

Ces nouvelles installations viendront en complément au palais de justice de Saint-Jérôme, lui ajoutant trois salles d’audience en matière civile et des salles de conférence pour les règlements à l’amiable.

L’ouverture de ce nouveau bâtiment vise à remplacer l’édifice Athanase-David, qui comporte des problèmes structuraux.

La construction est le fruit d’investissements de 42,5 millions de dollars.


Un projet qui prend du galon

Une première étape a été franchie dans le projet d’agrandissement et rénovation du palais de justice de Saint-Hyacinthe, alors qu’un dossier d’opportunité, consistant en une évaluation exhaustive des coûts et des besoins, a été ouvert.

Un palais de justice temporaire qui servira durant les travaux sera érigé prochainement.

« L'annonce de la construction d'un palais de justice temporaire est un jalon important de ce chantier d'envergure, qui permettra de maintenir l'offre de services durant les travaux à venir » a indiqué la ministre Vallée.

Dans l’attente de ces nouvelles infrastructures, une salle temporaire sera installée dans des espaces vacants.


Des inquiétudes à Mont-Joli

Les nouvelles sont moins bonnes pour le palais de justice de Mont-Joli et deux autres de la région.

Pascal Bérubé
Pascal Bérubé
Hier, Pascal Bérubé, le député péquiste de Matapédia-Matane a interpellé le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, après que des agents correctionnels aient refusé d’amener des détenus à Mont-Joli pour des motifs de sécurité.

« Je vous invite à m’indiquer sans tarder l’échéancier des travaux pour rendre les palais de justice de Mont-Joli, Amqui et Matane sécuritaires », a réclamé Bérubé dans un courriel expédié au ministre.

Le député avait auparavant mis la main sur deux rapports qui signalaient des brèches de sécurité majeures dans les palais de justice de ces trois villes.

Le journal L’Avantage rapporte que la situation serait également problématique à Matane et Sainte-Anne-des-Monts.