L'auteur Yvan Godbout. Photo : Radio-Canada
L'auteur Yvan Godbout. Photo : Radio-Canada
Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) n’entend pas porter en appel le jugement rendu le 24 septembre, qui a acquitté l’auteur du roman Hansel et Gretel accusé d’avoir produit de la pornographie juvénile.

« Cette décision confirme donc l'acquittement des personnes accusées dans ce dossier, soit M. Godbout et Éditions ADA inc. », indique le DPCP.

Le roman d’horreur Hansel et Gretel, paru en 2017, contient un passage décrivant en termes explicites le viol d’une fillette.

C’est cet extrait qui a fait l’objet d’une plainte en 2018, qui a mené quelques mois plus tard à l’arrestation de M. Godbout, dont le domicile a été perquisitionné. Les policiers se sont également rendus à la maison d’édition AdA à Varennes.

En acquittant M. Godbout, le juge Marc-André Blanchard a également invalidé des articles du Code criminel jugés contraires à la liberté d’expression.

Il a ajouté qu’il était important de distinguer entre le matériel qui expose une réalité tangible, des vidéos ou des photos et même des dessins, d’avec une fiction littéraire.