Janie C. Béïque remplacera Gaétan Morin. Photo : Radio-Canada
Janie C. Béïque remplacera Gaétan Morin. Photo : Radio-Canada
Le Fonds de solidarité FTQ a annoncé jeudi la nomination de Me Janie C. Béïque au poste de présidente et cheffe de la direction du Fonds pour un mandat renouvelable de cinq ans.

L’avocate prendra la relève de l’actuel président Gaétan Morin le 1er avril, alors qu’il prendra sa retraite.

Me Béïque était « un choix naturel et stratégique », a fait savoir M. Morin via communiqué.
Le conseil d’administration du Fonds a unanimement entériné la recommandation du comité de ressources humaines.

Ça fait déjà 20 ans que Me Béïque travaille au sein du Fonds FTQ. Le Barreau 1991 a d’abord été la vice-présidente aux Affaires juridiques et secrétaire corporative avant de se joindre au secteur des investissements en 2008, où elle a occupé les postes de vice-présidente principale aux investissements - Nouvelle économie, et par la suite à titre de vice-présidente principale aux investissements - Ressources naturelles, industries, divertissement et biens de consommation.

En 2018, l’ancienne de l’Université de Montréal devenait première vice-présidente aux investissements.

« Dynamique et stratégique, Janie a fait preuve de vision et d'un engagement sans faille au cours de sa carrière au Fonds, notamment en restructurant le secteur investissement afin qu'il réponde encore davantage à la mission de créer des impacts significatifs durables dans l'économie québécoise. Elle incarne parfaitement les valeurs fondamentales qui caractérisent le Fonds de solidarité FTQ », a indiqué l’actuel président M. Séguin au terme de la réunion du conseil d'administration jeudi.

Juriste accomplie, Me Béïque a été choisie par le magazine L'Expert en 2005 comme l'une des 40 meilleurs conseillers juridiques d'entreprises au Canada âgés de moins de 40 ans. En 2014, elle a de plus remporté un prix ZSA dans la catégorie « Accomplissement et stratégie d'affaires ». En 2016 et 2018, elle a en outre été nommée « Leader en innovation » par le gouvernement du Canada.

« Je remercie le conseil d'administration pour sa confiance. Les enjeux auxquels nos sociétés font face sont importants et ont été accentués par la pandémie. Les impacts sur les humains et sur les entreprises de l'arrivée constante de nouvelles technologies, de la concurrence mondiale et des enjeux environnementaux, nécessitent que nous fassions une transition technologique et environnementale, de façon juste – en plaçant l'être humain au cœur de nos décisions », estime Me Béïque.

« Avec l'ensemble de nos employés, j'ai la volonté d'augmenter notre impact dans la société, par nos investissements, par notre implication. Avec nos épargnants, nos responsables locaux, nos entreprises partenaires, la communauté d'affaires et les gouvernements, le Fonds va encore mieux s'investir pour une meilleure société », poursuit la nouvelle présidente.

Me Béïque est membre de l'Institut des administrateurs de société depuis 2012. En plus de son bac en droit, elle a complété en 2015 un MBA exécutif des universités Georgetown et ESADE.

L’avocate siège également au conseil d’administration de l’Orchestre symphonique de Montréal et de Aéro Montréal.