Julie Tondreau. de Lafortune Formation.
Julie Tondreau. de Lafortune Formation.
Lafortune Formation propose une nouvelle activité aux adjoints juridiques et parajuristes.

Intitulée Récents changements au Code de procédure civile - Application de la procédure, la formation est prévue les 11 et 25 mars prochains, entre midi et 14h00.

Le casse-tête de la procédure civile

Jointe par Droit-inc, Julie Tondreau. de Lafortune Formation. s’attend à voir débarquer adjoints et parajuristes en grand nombre, jeudi prochain.

Pourquoi? Parce que la formation de Lafortune aborde les récents changements intervenus au Code de procédure civile.

« Parfois, seulement une phrase change, mais cette petite phrase peut exercer un effet domino, entraîner plusieurs répercussions », illustre-t-elle.

Dans le courant de la dernière année, marquée par les répercussions de la COVID-19, nul doute que les changements à la procédure civile sont nombreux. Du projet de loi 75 aux différents arrêtés ministériels… le travail des adjoints et parajuristes n’est plus tout à fait le même. Raison de plus de se tenir informés.

« Il est important que les parajuristes et adjoints comprennent toutes ces modifications pour assurer un bon suivi des dossiers », explique Mme Tondreau.

Outre la modification des formulaires, la formation devrait aider les participants à mesurer les impacts concrets de ces changements. En clair, ils devraient, au terme de celle-ci, être « très bien outillés » pour manier les nouvelles règles du Code de procédure civile.

Ils seront par exemple « où trouver les informations pertinentes pour rédiger leurs procédures », explique Julie Tondreau.

Une approche basée sur l’échange

La formation de Lafortune prend la forme d’une conférence virtuelle. Dans un premier temps, les participants participeront à une conférence en temps réel.

Dynamique, cette formule a été retenue pour faciliter les échanges entre participants. D’ailleurs, moins qu’un exposé magistral, Mme Tondreau perçoit cette première partie comme un partage en temps réel » entre juristes.

C’est l’un des « buts », assure l’intervenante. Elle espère que les participants réussiront de cette façon à échanger et discuter entre eux, à apprendre autrement et à obtenir facilement des réponses à leurs questions.

La seconde partie propose une tout autre approche. Elle se déroulera en formule dite « autonome », c’est-à-dire que les participants pourront avancer à leur rythme : ils peuvent consulter les capsules vidéos et autres documentations qu’ils recevront à leur discrétion, indique Mme Tondreau.

Le groupe Lafortune et Julie Tondreau demeureront aussi à leur disposition s’ils ont des questions à mesure qu’ils progressent.

Lafortune, victime de son succès ?

« Avez-vous d’autres événements à venir ? »

La question à peine posée, Julie Tondreau s’emballe.

Elle assure que « cela continue sans arrêt », pour le groupe Lafortune.

Outre les événements à venir ou à annoncer, elle confirme que la formation du 11 mars affiche presque complet.

Une seconde représentation est prévue pour le 25 mars.

« C’est une formation qui est vraiment importante, et très en demande », conclut-elle, fièrement.