Les membres de l'équipe ULaval étaient Sophie-Camille Bélanger, Ariane Filion-Thériault, Sarah Garneau et Sophie Racine-Berthiaume. Photo : Site web de l’Université Laval
Les membres de l'équipe ULaval étaient Sophie-Camille Bélanger, Ariane Filion-Thériault, Sarah Garneau et Sophie Racine-Berthiaume. Photo : Site web de l’Université Laval
C’est une équipe entièrement féminine de l’Université Laval qui a remporté cette année le plus prestigieux concours de plaidoirie bilingue au Canada.

Sophie-Camille Bélanger, Ariane Filion-Thériault, Sarah Garneau et Sophie Racine-Berthiaume ont su se démarquer lors de l’édition en ligne de l’événement, les 26 et 27 février.

Sarah Garneau a également remporté le Prix McLachlin, décerné à la meilleure plaideuse du concours, et Sophie-Camille Bélanger a obtenu la médaille du juge en chef Dickson pour l’excellence en plaidoirie - Épreuve éliminatoire (intimé).

Les étudiantes avaient à plaider devant trois juges de la Cour suprême, les honorables Rosalie Silberman Abella, Russell Brown et Nicholas Kasirer. Leur entraîneur, Me Julien Grégoire, a été aussi impressionné que les juges. « Notre équipe a offert cette année une prestation incomparable et, à certains égards, mémorable! Je peine encore à croire à ces réalisations extraordinaires », écrit celui qui en était à sa sixième expérience en tant que coach.

Grégoire Wittevrongel-Prat, Alexandra Baer, Chloé McFarlane et Stephanie Matar. Photo : Site web l’Université de Montréal
Grégoire Wittevrongel-Prat, Alexandra Baer, Chloé McFarlane et Stephanie Matar. Photo : Site web l’Université de Montréal
Parmi les autres facultés finalistes, on retrouve l’Université Queens en deuxième position, l’Université du Manitoba en troisième et l’Université de Montréal en quatrième. L’équipe montréalaise était composée de Grégoire Wittevrongel-Prat, Alexandra Baer, Chloé McFarlane et Stephanie Matar.

L’équipe de l’Université de Sherbrooke a également été nommée meilleure équipe francophone à ne pas avoir fait les finales. Elle était formée d’Alessandra Gauthier, Chloé Mongeau, Gabrielle Perron et Raphaëlle Villeneuve.

D’autres prix individuels ont été remis à des étudiants de la province. Nathan Green de l’Université McGill a remporté la médaille du juge en chef Dickson pour l’excellence en plaidoirie - Épreuve éliminatoire (appelant). Le prix Peter Cory pour le deuxième meilleur mémoire a quant à lui été remis à Grégoire Wittevrongel-Prat et Alexandra Baer de l’Université de Montréal.

Cette dernière a également reçu le Prix pour la civilité Newton.