Philippe Roy. Photo : Site web de la Ville de Mont-Royal
Philippe Roy. Photo : Site web de la Ville de Mont-Royal
Le nom de Philippe Roy n’apparaîtra pas sur le bulletin de vote de la Ville de Mont-Royal, ville défusionnée située au coeur de l’île de Montréal.

Après avoir occupé ce poste pendant onze ans et celui de conseiller municipal de 2005 à 2010, L’avocat a décidé qu’il était temps de passer le flambeau.

Parmi les raisons qui l’ont motivé, il cite l’augmentation de la haine et des insultes sur les réseaux sociaux, tout comme plusieurs autres élus municipaux qui jettent l’éponge cette année. Dernièrement, même son épouse avait été prise à parti, ce qui l’a fortement influencé dans sa décision.

Le Barreau 1993 ne manquera certainement pas de travail puisqu’il occupait en même temps que son siège à la mairie le poste à temps plein de vice-président chez Groupe financier PEAK.

« Je vais probablement recevoir des offres, mais pour le moment, le plan est de poursuivre mon travail chez PEAK », affirme-t-il.

Bien qu’il soit membre de l’Ordre, Me Roy n’a jamais travaillé comme avocat. Il a plutôt occupé divers postes aux relations gouvernementales ou aux affaires publiques. Avant d’être recruté par PEAK, il était vice-président chez Ryan affaires publiques.

Au cours de sa carrière, il a également agi à titre de porte-parole pour l’Autorité des marchés financiers et pour le cabinet du maire de Montréal.