Mes Stéphanie Chayer-Testa et Maxime Renaud. Photos : Site web de Deveau et archives
Mes Stéphanie Chayer-Testa et Maxime Renaud. Photos : Site web de Deveau et archives
Le cabinet Deveau a recruté deux nouveaux avocats : Mes Stéphanie Chayer-Testa et Maxime Renaud.

L’une est expérimentée, l’autre est à ses débuts.

Voici leur portrait.

Stéphanie Chayer-Testa

Me Chayer-Testa exerce au sein de l’équipe de droit de la famille et de la jeunesse, ainsi qu’au sein de l’équipe de droit du travail et droit disciplinaire.

La Barreau 2012 a notamment travaillé chez Alepin Gauthier. Elle avait été recrutée par le cabinet en 2013.

Chez Deveau, le cabinet vante « son sens de l’écoute, sa maîtrise des dossiers et sa minutie », notamment.

Avec sa pratique, Me Chayer-Testa a eu l’occasion de plaider plusieurs dossiers devant la Cour du Québec en droit de la jeunesse ainsi que devant la Cour supérieure en droit de la famille.

Elle est reconnue pour son expérience dans le domaine des modes alternatifs de règlement des conflits. Elle a régulièrement représenté des clients dans le cadre de conférences de règlement à l’amiable, ainsi que lors de négociations de solutions hors Cour.

Sa clientèle, dans le domaine du travail, est principalement composée d’une clientèle patronale.

Maxime Renaud

Me Maxime Renaud a été assermenté le 17 mars dernier. Il est désormais un nouveau joueur de l’équipe Deveau.

Le nouvel avocat se joint à l’équipe de litige civil commercial. Sa pratique se concentre en matière de droit immobilier, ainsi qu’en responsabilité civile, les vices cachés, la copropriété divise, notamment.

En matière de droit de la construction, il représente ses clients dans divers recours touchant notamment la responsabilité de l’entrepreneur, les malfaçons et les hypothèques légales de la construction.

Me Renaud a entrepris son stage du Barreau au sein d’un cabinet boutique de Montréal pour y concentrer sa pratique en litige. Dans le cadre de sa pratique, Me Renaud est appelé à plaider devant la Cour du Québec, la Cour Supérieure, ainsi que devant d’autres tribunaux administratifs.